Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)

Aller en bas 
AuteurMessage
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Sam 14 Avr - 18:01

Le froid s'en va. Assez que l'engourdissement dans mon corps est parti. C'est un bon moment, pour sortir. Pour me mettre en mouvement. Mais les autres, eux, les gens, ils ne sortent pas. Il n'y en a pas beaucoup dans les rues. Dommage. J'aime voir leur expression quand ils m'aperçoivent. La peur. Heh. C'est tellement divertissant. S'il y avait quelqu'un, au moins... Autre que les Défenseurs. Eux, je ne veux rien savoir. Ma vie, c'est pas leur affaire. C'est la mienne. Et bon, ils ne doivent pas me prendre en pleine chasse... non?

«Rappels-toi, Heimpher. Humain, en priorité. Puriste, si tu en vois. Sinon... quelques pertes collatérales sont acceptables. C'est simple. Tu es un chasseur. Notre chasseur.», qu'il disait. «Contrairement aux autres prédateurs, toi, tu réfléchis. Sois notre arme. Nous t'avons fait pour ça. Montre à l'État à quel point ils sont faibles, en limitant leur science. En appliquant des lois ridicules et inégales.» S'il savait à quel point je m'en fous, des histoires de loi... Les non-humains sont la cible d'un groupe d'humain extrémiste. Oui, et...? Qu'ils montrent qu'ils ont des couilles et qu'ils répliquent. Ensuite, peut-être, ils vont gagner le droit de vivre en paix. La machine et l'animal ont toujours été plus forts que l'humain. C'est l'heure de leur montrer ce fait.

Mais non. Ici, ce sont tous des flancs mous. Heh. Des découragements sur pattes. Je croiserais l'un de leurs Altérés "effrayant" et j'en rirais. Effrayant... est-ce qu'ils savent ce que ça veut dire? Ils se donnent des airs. Ils ne savent pas ce que c'est, d'incarner la peur. De bouger par instinct. D'avancer parce que la faim nous le dit. Faim... est-ce que j'ai faim? Probablement. C'est l'heure de me trouver un humain, alors.

Les rues sont presque vides. Les gens ont encore peur du froid. Bordel... une Mutalythe? Non... Même si elle est toute élancée et mignonne. On ne touche pas. Elle n'est pas humaine. Quoique... je ne lui ferais pas mal. Des Défenseurs. Pas un bon choix non plus. Pas assez de gens...

Trop compliqué pour rien. Pourquoi ça doit être compliqué? Je déteste quand c'est compliqué... Déjà, je me suis trouvé un "job" simple. Aider à déneiger près des champs, et à les entretenir quand il va faire assez chaud. Ça, c'est simple... Rien comme leurs histoires politiques. Ou leurs problèmes de guerre entre humains et non humains.

Je vais continuer de marcher, plutôt. Le secteur des habitations... c'est un des coins où il y a le plus d'attaques de Puriste, semblerait... Rester ici va être une bonne idée. Attendre que l'un d'entre eux me voit, peut-être... me suive et essaie de m'attaquer, au tournant d'une ruelle. Et quand il va tourner... je serai pas là. Derrière lui, à l'attendre. Pauvre petite proie... la peur sur leur visage. Toujours appréciable. Toujours excitant...

Ouais, j'ai faim, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Dim 15 Avr - 14:26

Les pas trainants de l’ingénieur commencèrent lentement à se faire entendre. Ils étaient étouffés par l’épaisse couche de neige que les habitants ne parvenaient pas à dégager de la chaussée, donc c’était surtout la respiration stable mais laborieuse de Leo qu’on pouvait discerner.

La journée avait été… longue. Pour faire simple. Entre les préoccupations de Leo pour les nomades, son implication dans le projet du brachium, celui dans la recherche d’un alliage pour soulager Lionel, le support qu’il tentait d’apporter à l’élu du secteur des sciences et l’épée de Damoclès que Pipes représentait il était… un peu fatigué. Son corps suivait la cadence, mais son esprit, sa seule véritable arme, était surchargé, épuisé et immanquablement distrait. Sans cesse à la recherche de solutions, il avait l’impression de retourner tous les problèmes auxquels il faisait face sans fin et sans but. Il fallait qu’il se repose et c’est avec cet objectif qu’il avait pris une pause dans son travail au complexe et qu’il se dirigeait maintenant passer un peu de temps seul. Il n’avait pas de plan précis, peut-être un parc, ou une maison de thé… mais il fallait qu’il change d’ambiance.

C’est donc avec cet état d’esprit qu’il marchait dans les rues du secteur des habitations. Une mauvaise impression, comme un rappel qu’il avait oublié quelque chose, ne cessait de venir lui chatouiller l’arrière du crâne… mais dans son état il mettait cette impression sur la faute de sa surcharge mentale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Dim 15 Avr - 20:36

Avec le vide des rues vient l'ennuis. Bordel... si je m'étais attendu à m'endormir debout en marchant... Je vais devoir trouver quelque chose à faire. Quelque chose pour m'amuser... Pourquoi y'a personne? Si ça continu, je vais être obligé de chasser une animal. Pire... manger de la nourriture préparée. Beurk. Je préfère les proies vivantes...

Malgré mon poids et ma largeur, je ne fais pas de bruit. Je le sais, je le sens. Une histoire de bien déposer son poids, étape par étape. La neige enterre le bruit que les roches sont sensées faire sous mes semelles. J'avance comme une ombre silencieuse, deux fois la taille d'un homme. Trouver quelque chose à faire...

Un humain. Là. Chétif, dans la lune... Heh. Une proie facile, peut-être? Peut-être bien...

Mes instincts ont pris le dessus, je le sais. Je me suis mis à le suivre, sans bruit, sans me presser. Mon cœur s'est mis à battre plus lentement. Mon corps au grand complet s'est tendu, plus je me suis approché... Il est là. Juste là. À quelques mètres... Est-ce que c'est un puriste? Il ne ressemble pas à un puriste. Il n'a pas l'odeur d'un puriste. Est-ce qu'il en a le goût? Peut-être...

Très lentement, je m'approche encore. Doucement, sans bruit. Puis, une fois dans son dos, je me penche légèrement, pour humer l'air près de sa tête. Je frôle presque ses cheveux. Mon inspiration est chaude, je le sais. Est-ce qu'il la sent? Je ne sais pas...


"Hrrrr..."

C'est officiel, maintenant. Ce grondement là, il l'a définitivement entendu. Heh. Je vais voir si c'est un puriste... ou simplement un humain. Si je peux m'amuser un peu... pourquoi pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Dim 15 Avr - 23:37

La sensation de malaise et d’inconfort grandit graduellement alors que Leo marchait, jusqu’à ce qu’il sente un souffle chaud contre sa nuque. Le jeune homme arrêta de marcher progressivement. Un grondement grave et caverneux se fit entendre et il déduit assez rapidement qu’il ne pouvait pas s’agir de son estomac. Intrigué et un peu agacé, il tourna lentement sur lui-même pour tomber face à face avec un… torse ? Il leva les yeux un peu, puis encore, jusqu’à croiser ceux de l’altéré. Son expression faciale n’avait à peu près pas changé, excepté peut-être un sourcil relevé.

"Je... peux vous aider ?"

L’ingénieur n’éprouvait aucune peur en ce moment, mais le souvenir de ce qui s’était passé dans le secteur des mercenaires l’incitait tout ce même à la prudence. Il avait avec lui quelques-unes de ses inventions, mais a peu près rien de valeur sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 0:02

Il se retourne comme si de rien était. Du désintérêt? Peut-être bien... Il n'a pas peur. Non, définitivement pas. Comme c'est ennuyant... Tu n'as pas peur pour ta vie, petit homme? Pourtant, je suis affamé... et tu ferais une bonne collation.

" ...t'es quoi, toi? Tu sens le métal... tu sens la fatigue. T'es quoi?"

Belle manière de le demander! Heh. Je suis pas un diplomate. Je suis un chasseur... et son odeur m'intrigue. Rien d'appétissant là-dedans. Trop... aseptisé? Ça m'énerve. D'où il sort celui-là? Un autre grondement m'échappe, mais de mon corps, cette fois. Je vais vraiment devoir bouffer quelque chose bientôt...

Je jette un coup d'œil autour. Personne dans la rue. Aucun Défenseur. Aucun témoin. On dit que j'ai un regard de braise. Peut-être. Il est tellement petit, cet humain. Quel âge il a? Pourquoi je me pose ces questions-là...


" Tu devrais pas te promener tout seul. C'est dangereux dans la rue..."

Eeeeet je viens de rater mon coup! Pourquoi je me donne cette peine? C'est l'odeur bizarre, sûrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 0:33

Le jeune homme fronça un peu les sourcils. « T’es quoi toi ?» ? La dernière fois qu’on lui avait posé cette question la soirée ne s’était pas spécialement bien terminée. Une petite marque sur son nez en témoignait toujours.

Il chercha quoi répondre à la… singulière question quand l’altéré en face de lui parla de nouveau. Cette fois-ci il se permit un léger soupir.

"Oui je sais j’y suis préparé. C’est un peu le but de l’opération, d’être seul… "

Les yeux verts de l’ingénieur soutinrent le regard flamboyant du colosse sans rien exprimer d’autre que de la fatigue… et un peu d’agacement. Il finit par pencher la tête de côté, le sourcil relevé encore un peu plus.

"Je… vous avez besoins que je vous raccompagne quelque part ? Vous êtes perdu ? "

Leo essayait tant bien que mal de secouer la brume de fatigue qui encombrait son esprit, mais ne parvenait manifestement toujours pas à discerner les intentions de l’altéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 0:47

Le petit humain fronce les sourcils. C'est presque mignon. Et il est préparé en plus? J'ai envie de voir ça... j'ai vraiment envie de voir ça. Un peu d'action, ça serait bien. Personne autour, en plus... Hehe. Pourquoi pas. On va jouer un peu, petit humain...

"Ah... pardon. De déranger. Heum... ouais, je suis perdu. Je cherche comment retourner dans le secteur de l'agricul-truc, lala... Tu peux m'aider?"

Je me sens sourire. Un sourire carnassier. Je ne suis pas capable de sourire autrement. Toutes mes dents sont pointues, à partir de mes canines jusque dans le fond de ma gueule. Un beau sourire plein de dents pointues... J'ai encore ce sourire, et je sens mes muscles se tendre. Est-ce que ça va être amusant? Peut-être... J'espère qu'on va passer dans des ruelles... Juste toi et moi, petit humain. Juste toi et moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 17:33

À travers les brumes de son esprit un drapeau rouge commençait à se lever, mais il se contenta de le tenir non loin. Après tout peut-être que son concitoyen était vraiment perdu ? L’ingénieur posa une main sur sa hanche et se gratta le menton.

"Il va falloir être un peu plus précis… le secteur de l’agriculture est immense. Vous cherchez à aller où, exactement ? "

Leo cligna des yeux pour chasser la fatigue et examina un peu plus en détail son interlocuteur, très attentif à sa réponse. Pour une raison ou une autre il doutait d’avoir un végétarien en face de lui. Encore moins un habitant du secteur de l'agriculture. Il vérifia du bout du doigt que sa ceinture (et ses… « outils ») était toujours bien fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 18:00

La proie commence à avoir des doutes. Je vais devoir changer de stratégie... ou agir maintenant. Qu'est-ce que je fais... Je vais attendre un peu. Voir où ça me mène.

"C'est une ferme qui élève du boeuf et qui fait pousser du blé... je sais pas l'adresse. Ça fait pas super longtemps que j'ai eu mes altérations... et je suis encore un peu confus."

C'est plus sensé comme ça. Ici, c'est comme ça que ça marche, avec les altérés, non? Je le regarde, attentivement. J'ai un air stupide sur le visagd, je le sais. Heh. J'ai juste envie de le lécher, pour voir s'il a le goût du métal aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 22:47

Le jeune homme continua de regarder le colosse en se frottant le menton. Il n’avait pas encore eu le temps de se raser et la petite couche de poil naissant l’agaçait au plus haut point. Il soupira. Pourquoi pas ? Une bonne action doublée avec un petit tour dans le quartier dans lequel il avait grandi. C’était peut-être ce qu’il lui fallait… Ce n’était pas comme s’il avait pris une décision de toute façon.

"Je pense que je sais où c’est… la plus proche du moins. Je vous accompagne jusque-là et si ce n’est pas l’endroit que vous cherchez il sera facile de trouver les autres à partir de là. "

L’ingénieur pointa une direction (Vers l’ouest, au meilleur de ses capacités présentes) avant de se mettre lentement en route.

"Vous avez raison : les rues ne sont pas sures. Avec un humain a vos côtés les puristes sont moins poussés à attaquer… "

Il n’avait aucune idée de la véracité de son affirmation (en fait son expérience prouvait plutôt un manque total de corrélation), mais mieux valait rassurer le mastodonte. Le pauvre… il avait vraiment l’air confu. L’ingénieur mena donc le pas sans se rendre compte qu’il empruntait, par habitude sans doute, les ruelles sombres menant au secteur agricole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Lun 16 Avr - 23:17

Je souris encore. Je le sens. Il va m'aider, hein? Parfait... Jouons à ça pour le moment. On va voir où ça nous mène. Avec de la chance, on va croiser un puriste. Avec moins de chance... je sais où tu vas finir, petit humain. Oh que oui. Je le sais.

"Super. C'est gentil."

Trop gentil. Qu'est-ce que tu caches, l'humain, hein? Il est bizarre. Soi con, soi imprudent, soi il veut mourir et il m'a choisi pour disparaître. Si c'est ça, je vais le faire avec plaisir. Je tourne la tête dans la direction qu'il me montre. L'Ouest. C'est effectivement par là, le secteur de l'agriculture. Il connaît son coin. Ça fait changement des cons qui ont l'air perdus. Ou des autres cons trop saouls. Je me retrouve toujours un peu réchauffé, quand je les bouffe, ceux-là... Je le suis, en laissant mon poids paraître. Je ne veux pas qu'il se rende compte que je peux être subtile. Il m'entend, là. Je suis lourd, je le laisse voir. Il aura pas le réflexe de me surveiller, s'il m'entend. En tout cas, j'espère.

"J'ai pas vraiment peur des puristes... Ça doit être parc'que je suis gros. Heh."

Je garde une certaine distance entre nous. Comme quoi je suis lent. Je dois attendre. Être patient. On entre dans une première ruelle, et mes sens deviennent barjo. Attends encore... Bordel. J'ai envie de lui sauter dessus. J'en bave. Pas trop, pour le moment, mais j'en bave. Une autre ruelle... personne aux alentours. Encore une ruelle. Je me rapproche, sans bruits, maintenant. Lentement mais sûrement, je me rapproche de la proie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mar 17 Avr - 2:01

L’ingénieur marchait en tête, la drôle de sensation encore très présente. Il avait simplement hoché la tête aux paroles du colosse et continué de marcher, regardant en face de lui.

Le froid et la neige rendait sa progression plus laborieuse, mais il commençait à s’habituer et pouvait continuer sans ralentir le rythme. Le froid par contre pénétrait lentement mais sûrement à travers son manteau, sa carrure frêle n’offrant pas grande isolation contre les éléments. Un frisson le traversa, assez fort pour que sa tête tourne et croise le regard de son nouveau compagnon. Il toussota un peu. Marcher ainsi en silence à côté de quelqu’un était un peu impolis non ? Surtout qu’il était censé être son guide.

"Alors… vous ne m’avez pas dit votre nom. Moi c’est Steinhart… enfin, Leo. Leo Steinhart. Et vous ?"

Tout en continuant de marcher il regardait maintenant une fois de temps en temps du côté du mastodonte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mar 17 Avr - 2:27

Encore un peu. Juste un peu. Je me rapproche encore... et il se tourne un peu. Il me regarde et me demande mon nom. Qu'est-ce que je fais, maintenant? Personne en vue... mais est-ce que c'est une bonne idée? Il a pas l'air méchant... pas d'un puriste de merde. Juste d'un... gars. Un petit gars qui a l'air gelé. Je pourrais te réchauffer, petit humain... Je pourrais. N'empêche, sa question m'énerve. Léo... une proie, ça n'a pas de nom. Ça ne doit pas me dire son nom. Je ne veux pas le savoir!

"Heimpher. Juste Heimpher. Dis... est-ce que t'as déjà eu des problèmes avec les puristes, toi?"

Je pose la question avec mon air stupide, encore. Mon regard reste intense, je le sais. On va passer cette rue, s'enfoncer dans cette ruelle... et on verra bien. On avance, et à chaque pas, mes instincts crient. Je dois le saisir! Je dois l'attraper. On jouera un peu après, dans le pire des cas. Mais... je dois le faire.

Et puis merde. On entre dans la ruelle, et rapidement, je le saisit. Une main sur la nuque, qui l'englobe au complet, et l'autre qui lui passe sous le bras. Je le soulève et je le plaque au mur, le souffle fort, profond. Je bave encore, à profusion. Mon regard est sauvage. Tu ne me glissera pas entre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mar 17 Avr - 11:18

Leo avait poussé un soupir assez profond et inspira une bonne bouffée d’air glacée avant de répondre.

"Oui, j’en ai eu. Ces gens sont de vrais ordures… déjà attaquer un groupe spécifique est immoral, mais en plus ils les font brûler… y’a peu de blessures qui laissent autant de marque et qui prennent… "

Le reste de ses paroles moururent dans sa gorge quand cette dernière fut agrippée par le dénommé Heimpher. Le jeune homme fut soulevé de terre et plaqué contre le mur comme une poupée, son poids plume n’offrant presqu’aucun défi pour l’altéré. Le choc et la surprise chassèrent le brouillard et la fatigue d’un coup sec et sous les effets de l’adrénaline son esprit observa ses options à toute vitesse. Impossible de dire ce qu’il cherchait à faire mais une chose était claire : il devait se sortir de là.

Sa main libre, entre deux gigotement, alla trouver une sphère métallique accrochée à sa ceinture. Il exerça une légère pression et il laissa tomber la petite sphère avant de fermer les yeux. Flashbang… avec un peu de chance ce serait suffisant. Sinon il avait encore quelques tours dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mar 17 Avr - 14:44

Il gigote. Comme c'est mignon. Tout petit humain... tu tiens bien dans ma patte. Le réveil n'est pas trop brutal, j'espère! Hehe. Il regarde partout. Mais... est-ce que c'est de la peur? Ça ressemble à autre chose.

Je le vois bouger du coin de l'œil, et quelque chose tombe à terre. Qu'est-ce que c'est? Pas le temps de baisser les yeux. C'est lui que je veux regarder. C'est lui que je veux-

Un bruit assourdissant, qui sort de nulle part. J'ai l'impression qu'il fait jour et que le soleil vient de m'apparaître en pleine figure. Je gronde, je le sens. Mes yeux me font mal. Mes oreilles sillent, même après que le son aie arrêté. Surtout, ma poigne faiblit, et la proie retourne sur le sol.

Putain de merde! J'y vois rien! Petit enfoiré... qu'est-ce que tu viens de faire?!


"Hehe... c'est vrai que t'es bien préparé.... "

Je ne dis rien d'autre. Je ne sais même pas si je vais l'entendre. Par contre, j'hume l'air. Je ne veux pas qu'il m'échappe. Si je ne peux pas le voir, je vais le sentir. Où tu es, Léo? Où tu es?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mer 18 Avr - 0:24

Déjà loin était la réponse. Après la détonation de son petit appareil le reste de l’action se déroula comme un scénario : Perte d’ouïe, la poigne qui se desserre, une chute d’environ deux pieds, réception laborieuse à cause de la confusion précaire, rétablissement et finalement, course.

La fatigue s’était envolé d’un coup, mais son corps protestait devant l’effort et il se retrouva en nage très rapidement. Le souffle court et le front ruisselant, le jeune homme avait filé en direction opposé, cherchant à rejoindre au plus vite une artère principale où il pourrait croiser un gardien, un passant, quelqu’un ! Heimpher le laisserait sans doute tranquille une fois là… non ?

Leo dut s’arrêter pour reprendre son souffle, quelques centaines de mètre plus loin. Son sang pulsait dans ses oreilles douloureuses, mais il n’entendait même pas le son de sa propre respiration. Il n’était pas en sécurité et il lui fallait être prêt. Appuyé contre un mur de pierre, retrouvant laborieusement un rythme cardiaque raisonnable, il porta la main à sa ceinture pour agripper une autre sphère, plus large. Il se félicita pour son système d’attache : tous ses gadgets étaient encore bien fixés malgré le choc et la course effrénée. Il prit une… deux, trois grandes inspirations et se remit à courir. Il jetait de fréquents coups d’œil vers l’arrière. À défaut de l’entendre, il pourrait au moins avoir une chance de le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mer 18 Avr - 15:09

La proie s'est éloignée. Je le sens... où tu es parti, hum? Je vais finir par voir clair. Et là, tu pourras pas m'échapper. Drôle de petit bonhomme... il me donne envie de jouer. J'hume l'air. Son odeur est fraîche, bien sûr. Facile à suivre. J'ai un grondement. Mes tympans sillent encore. J'ai hâte que ça arrête... ma vue va revenir bientôt, au moins. Mais bon... allons-y à l'aveugle. On m'a entraîné pour ça, en plus...

J'avance, sans faire de bruit. Je longe le mur, pour avoir un point de repère. Il est retourné sur nos pas. Heh. Pour trouver de l'aide? Y'a personne à cette heure. Personne dans les rues, et la prochaine patrouille sera pas de sitôt... J'avance encore, en suivant l'odeur. Mon sang bouille. Je dois lui remettre la main dessus. Ça ne serait pas drôle, sinon.

Je ne me cache pas. On doit bien voir ma haute silhouette, dans la pénombre. Où je me cacherais? J'Y vois rien. Mais je sens. Et c'est ce qui me fait avancer. Un peu plus vite, à chaque pas. Mes instincts prennent le contrôle. D'accord, allez-y. Guidez-moi. Trouvez-le.

Je cours, maintenant. J'hume l'air et je bave. Une autre odeur, là. Elle est vieille, celle-là. Pas un danger pour moi. Celle du petit humain est encore là. Me remplit les narines et les poumons. J'ai un ruissellement qui se glisse entre mes dents. Mon corps est prêt. À se battre, à en découdre. À jouer. À l'attraper.

Je finis par y voir clair, et je vois sa minuscule silhouette au bout du chemin. Il a prit de l'avance. Heh. Tant mieux. Voyons ce qu'il va faire s'il ne me voit plus. Je décale de quelques rues sur la gauche, et je suis l'odeur. Le vent est de mon côté. Tu vas finir par t'épuiser, petit humain. Moi? Moins rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mer 18 Avr - 15:52

Le cœur de Leo ne suivait pas le rythme. Il devait prendre des pauses fréquentes pour continuer d’avancer. Son ouïe était toujours inactive, mais il commençait à entendre des pulsations. Sa respiration, le bruit de ses pas… Il était encore loin d’une artère principale… Il n’avait pas l’endurance physique pour se tenir en avance encore très longtemps.

Le cœur de Leo manqua un battement lorsqu’en regardant derrière lui la grande silhouette de Heimpher fit finalement son apparition. Il était encore loin. Mais avec la taille qu’il faisait il doutait de pouvoir le semer. Était-il vraiment en train de songer à se battre ? Allait-il vraiment devoir en arrive là ?

Il jeta un autre coup d’œil, juste à temps pour voir l’altéré changer de rue. Leo serra la mâchoire. Ce n’était pas bon… pas bon du tout. Il jongla avec ses options, essayant de voir quelles actions lui donneraient le plus de chance d’échapper à Heimpher sans dommage. Une bonne partie de l’oxygène allait à ses jambes mais son cerveau fonctionnait encore à plein régime. Il était presque aveugle et n’entendait probablement rien en ce moment… avec quoi pouvait-il le traquer ? Son odeur... Aucune chance de l’avoir à l’endurance… Leo serra les dents et manqua un pas. Il tomba à genou sur l’asphalte, écorchant joyeusement ses genoux et ses paumes de main. Il n’en pouvait déjà plus…

Le jeune homme se remit péniblement debout et se contenta de trouver un coin de rue où il pouvait s’adosser et vérifier les différentes entrées possibles de l’altéré. Il aurait peut-être pu utiliser une autre explosive pour attirer l’attention d’une patrouille mais il n’en avait plus sur lui… et les trois autres nécessiteraient d’être près de son assaillant pour être efficace. Il avait toujours son fouet en cas de situation désespéré… il l’avait amélioré depuis le temps et commençait à être plus habile à le manier, mais doutait que ce soit très efficace contre un tel colosse. Il attendit donc là, dos au mur, deux sphères entre les mains. Il avait actionné un petit bouton au niveau de ses chaussures. Il ne servait à rien de se cacher si son adversaire pouvait le trouver à l’odeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Mer 18 Avr - 16:20

L'odeur me guide encore. J'avance, assez rapidement, sans trop faire de bruit. Les restants de neige étouffent mes pas, un peu au moins. Une touche plus ferreuse se fait sentir dans son odeur... serait-il tombé? Peut-être... Qu'est-ce que je vais faire, une fois devant lui? J'ai faim... mais je suis capable d'attendre. Il est divertissant. Il a du mordant. Heh. Est-ce que je l'aime bien? Ouais, je l'aime bien. Il m'amuse. On va jouer, mais je ferai rien d'autre. Pas pour le moment.

Je remonte la piste. L'odeur est très présente. Il doit être proche. Je ralentis et prend le temps de regarder. D'essayer d'écouter. Mes oreilles ne veulent pas entendre, encore. Pas assez pour les sons subtils, en fait. J'entends mon cœur, qui ne bat ni trop fort, ni trop vite. Ma respiration, assez calme, silencieuse. Je bave encore. Normal. Très normal. Les instincts sont stimulés. Comme un chien qu'on excite avant de l'envoyer à la chasse. Il est là, le petit humain. Tout près. Immobile, maintenant, semblerait. Pourquoi tu ne coures plus? Tu es fatigué, petit homme? Déjà? Je m'amusais, moi...

Je finis par tourner le coin, et je le vois. Adossé au mur. Le souffle court. Pauvre petite chose. Pourquoi tu te sauves? Laisse-moi te réchauffer. On va bien s'entendre, tu vas voir. Heh. Hehe. Il y a des jours où je me fais rire, comme ça. Bah oui. On va bien s'entendre.


"Tu comptes courir longtemps comme ça? Hrrr... J'espère que oui. J'aime courir. T'as du mordant. J'aime ça."

Je m'approche. Très lentement. Un pas après l'autre. Mon regard est sur sa petite silhouette, encore trop imprécise à mon goût. Je vais voir les mouvements brusques, s'il en fait. Je vais le voir bouger. Il s'est fait mal. Je le sens, là. Ça me donne encore plus envie de le lécher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Jeu 19 Avr - 23:42

Leo prit un moment pour ramasser suffisamment de salive pour parler. Il avait vu le mastodonte se rapprocher lentement. Ses soupçons se confirmèrent : il se serait écroulé de fatigue bien avant d’avoir réussis à semer son poursuivant. Il ne semblait pas avoir encore tout à fait retrouvé la vue… ça pourrait jouer à son avantage.

"Si… pff… vous faites… encore un pas… vous aller voir à quel… à quel point."

Il regarda rapidement autours de lui afin de voir quelles étaient ses options de fuite. Il ne pouvait déjà plus courir alors sa seule chance était d’incapaciter Heimpher. Il était adossé au mur, les jambes légèrement fléchies, comme en position de combat. Il mit lentement la main dans son sac et en sortit deux gants qu’il enfila doucement, sans mouvement brusque. Du caoutchouc. Il était prêt… il n’avait pas le droit à l’erreur.

"Qu’est-ce… que vous… voulez ? Je n’ai pas… de Gelds sur moi. Rien… rien de valeur. "

Il restait peut-être l’option de parler… il tenait à la tenter avant quoi que ce soit. Tirer le premier coup était pour lui tout simplement impensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Ven 20 Avr - 17:37

À quel point quoi? Je veux le lui demander, mais je ne parle pas. Une nouvelle odeur. Du caoutchouc? L'odeur... elle me fait gronder. Pour l'isolement. Empêcher le courant de passer. Ne pas se faire électrocuter en me retenant...

Pourquoi j'ai ce flash, moi? C'est bizarre... tellement bizarre. Ma posture se détend. Toutes mes envies sont mortes. Là, évanouies. Heh. Semblerait que je vais jouer une autre fois. Je vais devoir comprendre ça... Si n'importe qui peut m'arrêter aussi facilement... Meh. Non. Ça ne marchera pas.

Je m'assis au sol, comme je peux le faire, avec mes jambes qui ne plient pas comme celles d'un humain. Je le regarde, encore, mais moins intensément. Je n'ai même plus faim. Je suis juste... ennuyé? Je m'emmerde. Clairement.


"J'en veux pas, de tes Gelds. Tu disais qu'tu étais bien préparé. Je voulais voir. T'as raison. Va falloir que tu revois ton cardio."

Pourquoi je lui donne des conseils? Meh... franchement. Je devrais juste... partir. Le laisser là, avec sa confusion. Mais non, je reste assis, et je le regarde encore. Mes instincts se sont désintéressés. Reste plus que moi, maintenant... et moi, bah je suis un gros truc perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Ven 20 Avr - 23:33

L’ingénieur resta là, incrédule mais sans laisser tomber sa garde. La situation était en train de prendre une tournure un peu trop surréelle à son goût. Il tenait encore son arme dans sa main, prêt à jaillir.

"Je… hum… ouais je… je n’ai pas trop l’occasion. De m’entrainer je veux dire. je… "

Le regard de braise était soudainement bien loin de celui qui l’avait dévoré du regard lorsqu’il s’était fait plaqué contre le mur. Qu’est-ce qui se passait ? Il pensait avoir une idée, mais ce serait trop… drastique comme changement ? Tout cela n’avait-il été qu’une sorte de jeu ? Son altercation avec Artemis lui revint encore une fois en mémoire et c’est ce qui incita le jeune homme à se calmer définitivement. Il déplia les genoux et raccrocha son fouet à sa ceinture. Il garda ses gants pour le moment, mais il doutait d’en avoir besoins.

"D’où tu sors toi… qu’est-ce que tu venais faire ici, vraiment ? "

La question avait été posée directement. Simplement. C’était l’occasion de mettre les pendules à l’heure et de repartir sur d’autres bases. S’il se fiait sur ses précédentes expériences ils allaient finir la soirée dans une maison de thé à parler. Il sourit à cette idée : le tableau promettait d’être particulier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   Sam 21 Avr - 13:58

Pas l'occasion de s'entraîner? Heh. Pauvre petit. Je le regarde, encore, assis à terre, sagement. Il change sa posture. Commence à se détendre. Tu fais bien. Je n'ai plus envie de jouer. Moi, je bâille un peu, je fais rouler mes épaules et je sens l'air, tranquillement. Je vois de mieux en mieux, et ça paraît. Je l'observe, sans vraiment bouger de là.

"J'sors d'une mère. Comme tout l'monde. Sinon... pour de vrai, je suis pas mal perdu. Mais là, je chercher plus quelque chose à bouffer que mon chemin. Heh"

D'où je sors... comme si j'allais tout te dire, là, pour rien. Parce que tu l'as demandé. Nah. Je sais pas qui tu connais. J'ai pas envie de voir si tu connais des Défenseurs. Me faire enfermer... dernière chose que je veux. Je me frotte les yeux, et ma vision redevient normale. Il était temps. J'en profite pour le détailler, encore, mais tranquillement. Il a vraiment mis des gants en caoutchouc. Est-ce qu'il allait vraiment m'électrocuter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dégel réveille les bêtes. (ouvert)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» philip ∇ on ne force pas la curiosité ; on l'éveille.
» Lendemain de veille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur des habitations :: Avenue Principale-
Sauter vers: