Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans un terrier étrangé. (Léo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 21:34

Encore une fois, me voilà dans un trou. En plus, celui-là, je le connais même pas... Comment j'ai occupé mon temps, depuis le départ de Léo? Heh... J'ai dormi. Je me suis réveillé. J'ai eu mal. J'ai somnolé. Pas grand chose, dans les faits... La couverture du lit est à terre, sur le plancher. Et moi, je suis dessus, en boule, depuis le matin.

Bordel... Thobias doit me chercher. Jaygoh leur a probablement parlé de moi, aux Défenseurs. Je vais être dans la merde comme pas possible... Je sais pas ce que je vais faire. Je soupir, je gronde, mes yeux se ferment, et je pars pour quelques heures. J'ai faim, merde... il y a des cannes, icitte, mais... j'aime pas ça, merde! Mes yeux se ferment encore, et je repars pour quelques temps.

Demi-heure, heures? Je sais pas combien de temps à passer. J'ai même pas ouvert la trappe, encore. Je m'Assis et je regarde autour. Ma mâchoire me fait mal, y'a pas grand chose à faire... Bon... tant qu'à avoir mal, à avoir rien à faire... Je suis tout seul, y'a personne. C'est don le temps de se faire du bien... Allo, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 22:00

Leo avait mis un peu plus de temps pour revenir que prévu et le soleil commençait à se coucher quand il trouva finalement le chemin vers l’abris de fortune qu’il avait aménagé tant d’années auparavant. Son sac était lourd et sa démarche pénible. Il n’avait pas beaucoup dormi et une journée entière à travailler sur le brachium était épuisante. Mais il avait donné sa promesse et il comptait bien la mener jusqu’au bout. C’est donc armé de bonne foi, de quoi refaire le pansement quelques fois et de toute la viande qu’il ait pu trouver qu’il ouvrit la porte du « terrier ». L’habitude… il ne pensait pas a frapper avant d’entrer quand il était chez lui après tout.

"Bonsoir! Je suis désolé que ça ai prit si longtemps, je… "

Les yeux du jeune homme se posèrent alors sur son invité, assis dans un coin de la pièce. D’abord pris d’inquiétude, il fit quelques pas vers Heimpher.

"Est-ce que tout va… "

La vision que tout allait, pour tout dire, plutôt bien, coupa net l’élan de l’ingénieur. Son virage devint tellement rouge qu’il aurait éclairé une partie de l’abris si la lampe n’avait pas été en action. Il se détourna lentement et marcha tout aussi lentement vers l’établis.

"Je… heum… j’ai… enfin. Apporté… hum.. ce qu’il fallait pour… refaire. Votre pansement. Je… "

L’ingénieur haussa les épaules, incertain de la manière de continuer.

"Quand vous serez prêt ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 22:23

J'ai les choses bien en main quand la trappe ouvre. J'ai pas le réflexe de m'arrêter tout de suite, un peu confus et dans la brume. C'est une foutu blague…? Bon. Ok. Le ptit bonhomme est là. Il approche un peu, l'air… inquiet? C'est bon, ptit gars, je suis en parfaite santé à ce niveau là, on se calme… Et après, il devient rouge tomate et se retourne.

Je peux pas m'empêcher de rire. Plus de Momentum, je m'en fous. On range la marchandise et on continu de rire! Ahah! Pauvre ptit bonhomme… JE suis pas du genre gêné, timide ou prude. Moi, je m'en fous pas mal… Mais le voir autant… malaisé? Ça, ça me fait rire en maudit! Assez que la douleur de ma mâchoire revient, mais je m'en fous un peu. Je rattache mon pantalon et m'étend sur le flanc, pour rire encore un peu.


"...cé beau, j'ai caché le monstre… Ahahahah! Bordel… on cogne peut-être? à moins que tu aies aimé la vue?"

Je me remets à rire. Vilain, vilain Heimpher… Faut bien que je m'amuse, des fois. Par contre, il a parlé de trucs pour changer mes pansements… mais ce n'est pas ça que je sens. De… la viande? J'ai l'eau à la bouche, automatiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 23:26

Leo rougit encore plus (si c’était possible) aux commentaires et au rire d’Heimpher. Il était extrêmement prude, sujet sur lequel sa sœur plus extravertie le taquinait souvent. Il toussota un peu, essayant de reprendre constance.

"Non pas du tout... je préfères… enfin… ce n’est pas de vos affaires ce que je préfères. Pas que je ne… enfin. "

Il secoua la tête et faillit s’enfoncer dans son embarra avant de finalement reprendre pied.

"Je… je vous ai trouvé un peu de viande. Il a fallu que je graisse généreusement la patte d’un fermier vu les problèmes de famines qui courent mais j’ai un quartier de buffle sauteur juste ici. Je… regrette de dire qu’il va falloir le faire cuire vous-même je… n’aime pas trop jouer avec la viande. "

Il eut un sourire désolé et tendit le paquet à son invité. Les boites de conserve encore bien à leur places étaient maintenant évidentes et il était clair qu’il devait avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 23:37

Bordel qu'il est trop choux. Il est tout timide et sait pas quoi dire. Il s'enfarge dans ses mots. Mauzune de petit bonhomme trop mignon. T'inquiète, j'aurais pas envie de te faire mal de toute façon… Je secoue la tête. Pense à autre chose pour le moment. Quand il sera parti, on s'en reparlera. Et comme il dit: t'es pas son genre. En tout cas. De ce qu'il dit làla.

Il me tend le paquet de viande en m'expliquant le tout. J'hausse un sourcil. La faire cuire? Ha. Hahaha. Je ne fais pas cuire la viande, moi… J'ouvre le sac, je regarde le morceau de viande et je bave à profusion. J'ai le réflexe de vouloir ouvrir grand, pour le gober, mais la douleur me rappel à l'ordre. Après un soupir, je mord plutôt dedans et repart avec un bon morceau. Bordel… de la viande! De la viande de la viande de la viande!!! J'ai tellement faim! Ça va tellement faire du bien! Je gronde de satisfaction, et je mord encore. Je n'ouvre pas assez pour que les points lâchent, mais ça fait mal un peu quand même.


"...merci…"

Je parlerai après, au pire. Là… je dois bouffer. Tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 17 Oct - 23:47

Leo hocha la tête et resta un moment interdit en voyant Heimpher mordre a pleine dent dans la viande crue. Il ne fallait pas s’étonner… mais pour un végétarien la vision restait quand même assez perturbante. Il se contenta de sourire et de détourner le regard, préférant se concentrer sur la préparation des autres provisions. Il avait également de la viande et du poisson séché, quelques tranches de lard salé et un peu de viande en conserve. L’ingénieur risquait de se nourrir de pâtes pour la prochaine semaine mais au moins Heimpher, lui, ne mourrait par de faim.

Il sorti encore de son sac une bouteille d’huile à lampe ainsi qu’un paquet de bandes de gaze, un onguent antibiotique et une bouteille de désinfectant. Il ne restait plus qu’à attendre qu’Heimpher termine son repas… il serait difficile de travailler sur sa mâchoire alors qu’elle était en usage de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Sam 27 Oct - 1:07

Le morceau disparaît assez rapidement. À la faim de loup que j'ai, ce n'est pas trop long. Je remarque son étonnement, mais j'en fait rien. Au moins, là, mon repas ne pleure pas… Je finis assez vite ma bouffe, puis je m'étire de tout mon long, avant de finalement me coucher sur le flanc.

bordel que ça fait su bien… j'Avais tellement faim! Là, j'ai assez bouffer et je me sens mieux. Moins à cran, plus engourdis un peu… juste bien. Si c'était pas de la douleur dans ma foutue gueule, ce serait parfait.

Je tourne le regard vers lui et je l'observe. Deux grand yeux de braises, qui l'étudient lentement, sans se presser. Il est vraiment revenu. Beaucoup auraient juste foutu le camp, m'auraient dénoncés à la limite, mais il est revenu… avec de la bouffe, de quoi me soigner. Il est là, près d'un foutu monstre, avec l'air de se dire qu'il va le changer en gros pacha. Heh… ça me fait me sentir tout drôle. Pourquoi il fait ça? Est-ce qu'il y a une raison cachée? Est-ce qu'il prépare quelque chose? Je ne comprend pas… personne agit jamais comme ça avec moi. C'est trop bizarre. Je me dis que je devrais être méfiant, et je me dis aussi que je devrais fermer ma gueule et regarder ce que ça donne. Tant que Thobias ne ramène pas son cul ici, ça devrait bien aller, non? Dans tout les cas, je suis étendu de tout mon long, sur le flanc, et je l'observe. Je suis prêt à me faire soigner, mais je ne suis pas pressé. Je vais attendre, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mer 7 Nov - 19:53

Sous les yeux scrutateurs du géant rassasié, l’ingénieur s’approcha et posa son matériel devant lui sur une serviette, a même le sol. Il ouvrit les pots un a un et commencer à couper les différentes largeurs d’adhésif et de gaze dont il allait avoir besoins.

"Je ne fais que changer le pansement et vérifier si tout guérit bien… normalement ça ne devrait pas faire trop mal. Si vous sentez quoi que ce soit d’anormal dites-le moi et je vérifierais en même temps. "

L’ingénieur bailla un bon coup et entreprit de doucement retirer le bandage de la mâchoire d’Heimpher. Heureusement la peau de l’altéré ne présentait aucun poil et le ruban fut retiré facilement. Le froid frappa doucement la blessure exposée mais brièvement seulement. L’ingénieur plissa des yeux et augmenta légèrement la taille de la mèche de la lampe à l’huile pour mieux voir. Il y avait de l’inflammation, c’était prévisible. Ses points étaient peut-être un peu trop serrés mais dans l’ensemble la deuxième opération avait tenu le coup. Ce n’était pas très beau a voir mais le processus de guérison semblait commencer et ils avaient réussi à éviter l’infection. Une chance pour l’ingénieur, qui ne se voyait réellement pas cautériser la blessure d’une machine à tuer comme Heimpher.

"Ce n’est pas si mal. Je n’ai pas de points a refaire, donc je vais vous mettre une pommade analgésique pour la douleur et l’inflammation. Après ce sera simplement de changer le pansement a chaque jour pour éviter l’infection. A vue de nez je dirais au moins deux semaines avant qu’il y ait une croute suffisante pour se passer de pansement. "

Il soupira.

"… Et au moins trois avant que je ne puisse retirer les points de suture. Quatre, peut-être 5 avant de pouvoir recommencer a bouger la mâchoire. Lentement. "

Il se doutait que ce n’était pas là ce que l’altéré souhaitait entendre, mais vu ce qu’il avait enduré ce n’était pas très long… Un humain aurait mis facilement deux fois plus de temps à guérir. L’ingénieur se frotta les yeux et ensuite appliqua doucement sur la plaie la pommade qu’il avait mentionnée. Une forte odeur de menthol emplis l’atmosphère alors qu’Heimpher sentait la blessure s’engourdir tranquillement.

"Vous… vous avez pensé un peu à ce que vous comptiez faire ? Maintenant que… que votre collègue est entre les mains des défenseurs le dernier témoin oculaire de ce qui s’est passé est… disons… un peu moins a risque de dire ce qui s’est passé."

il continua de travailler, tant qu'il n'appliquait pas le pansement il pourrait parler sans difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Sam 10 Nov - 10:59

Le petit bonhomme approche, sans vraiment de crainte. On dirait vraiment qu'il a l'habitude avec des grosses bêtes. Quoique les grosse bêtes de l'État on pas l'habitude de tuer des gens… Combien de morts, à cause de Buffles Sauteurs, jusqu'à maintenant? Probablement moins que ceux que j'ai à mon actif… Probablement, ouais.

Le froid me frôle la mâchoire, et je me rend compte que j'ai déjà hâte de ne plus avoir cette maudite blessure. Tout ça à cause de Jaygoh… Mon engourdissement s'en va lentement, pendant que Léo me rafistole. J'écoute à moitié. Je pense trop pour ça… Thobias a fait envoyé Jaygoh, en sachant qu'on se déteste à mourir… Pourquoi? La question me tourne dans la tête, en même temps que le petit bonhomme fait son travail. Je l'écoute un peu plus, maintenant. Quelques semaines… peut-être quelques mois, si je fais le con. Sans pouvoir chasser, à me casser le cul pour manger… Et après?

La manière qu'il a de me traiter me rend encore confus. Il prend tellement de temps pour moi. Il a l'air crevé, épuisé, mais il reste humain avec moi. Il me traite avec tellement de chaleur… je ne comprend pas, mais en même temps, ça me rappel quelque chose… J'ai déjà eu ce genre de traitement là… de où? C'est ça le problème… Je me rappel pas de où.

J'ai eu une vie, un jour. Je le sais. Avant l'Hécatombe, les renégats. J'ai juste aucune idée de quoi. JE veux dire… je dois avoir dans la trentaine, non? Même ça, je sais pas. Le plus loin que je me rappel, c'est le lit de camp, sur lequel je me suis réveillé. Changé, comme ça, avec cette apparence là… Après, les longues séances de tests, le gros blabla de Thobias, sur ce qui était le meilleur avenir pour l'État, leurs histoires de cinglé… Entre tout ça, encore plus de tests, des coups, d'autres choses dont je me rappel pas grand chose… Mais je sais qu'il y avait quelque chose, avant.

Il y avait cette fille, qui m'examinait, des fois. Qui aidait le doc à me remettre en un morceau. Son assistante, je pense. Jamais su son nom. Quand je posais des questions sur mes rêves bizarres, elle se contentait de sourire, bêtement, et de me dire de pas y penser. Que ma famille était avec eux. Quelle famille? Et c'est là que je me demande… est-ce que j'ai déjà eu une famille? Ça m'énerve tellement... Ma tête revient dans le moment présent quand l'odeur de menthol me frappe les narines. Beurk. Ça sent fort, ça, bordel… J'expulse rapidement l'air de mes naseaux, un peu choqué par l'odeur, mais je m'y fais assez vite. Pas le choix de toute façon…

Il me pose la question, et me voilà dans l'impasse… j'en sais rien. Juste rien...


" ...comment j'pourrais y penser? J'suis un gros monstre dans un poulailler… J'sais rien faire. Les Défenseurs me mettraient en taule du moment qu'ils sauraient que j'existe… les seuls que j'avais vont vouloir me faire la peau, ou au moins la maganer un peu… J'fais peur au monde, j'aime pas tant être tout seul… Ouais… plein d'options… Si les maudits rêves bizarres pis les flashs pouvaient arrêter, au milieu de tout ça, aussi…"

Je gronde, frustré. Inconsciemment, ma tête retrouve bien assez vite le chemin vers les jambes de Léo, et encore, je me retrouve avec ma grosse tête d'appuyée contre lui. Il dégage quelque chose… une chaleur. Un calme. Un petit quelque chose de rassurant, de posé. D'attentif et de doux… Ça me calme tellement, et je comprend pas pourquoi. Pas du tout.

"...dis… est-c'qu'on s'est déjà vu quecqu'part avant? J'ai plein d'blancs dans mes souvenirs…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Dim 11 Nov - 15:15

Leo continua de travailler, étudiant la physionomie de son interlocuteur à mesure que ce dernier parlait. Les altérations qu’il avait subies étaient incroyables d’un point de vue biologique, effrayant d’un point de vue humain. Leo interrompit son examen lorsqu’il entendit parler des rêves et des flashs. Était-il…

"Vous…"

Leo appliqua une bande de gaze et la maintint fermement en place le temps de poser le ruban médical.

"Non, nous ne nous sommes jamais croisés… du moins pas après votre altération je..."

Il arrêta de travailler un moment et se concentra de nouveau sur sa tâche. Il prépara la dernière couche du bandage.

"Parlez-moi de ses rêves… de ses flashs. Vous avez des souvenirs d’avant votre altération ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heimpher

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Mar 13 Nov - 21:12

Il m'examine, je le vois bien. Je dois tellement être bizarre pour lui… j'ai plus rien d'humain, je le sais. Si je l'ai déjà été, pour commencer… j'aurais pu être n'importe quoi. Un Néorite, un Mutalythe… ou un humain. Je le saurai probablement jamais. Mais bon… ma peau est rugueuse, comme du cuir bouilli, mes écailles sont solides et forment une bonne carapace. Mes dents sont coupantes, mes naseaux assez larges pour que l'air passe bien. Mes yeux sont perçants. Le reste de moi…? Gros, solide, musclé, fort. Rien d'autre à dire…

Il commence sa phrase, la suspend et écrase une bande sur ma gueule pour mettre le ruban. Je gronde un peu. C'est assez inconfortable, un peu douloureux, mais rien de gros. Assez pour me faire gronder… ce qui est assez facile, en fait. Il confirme ensuite qu'on ne s'est jamais vu… et je me dis que c'est vraiment juste parce qu'il est gentil. C'est tellement un bizarre de petit gars… mais là, ma tête contre lui, je m'en fous. Je suis mieux que la plupart du temps.

Vient la question sur le avant, et je soupir. Je me mets à rigoler un peu aussi, plus par découragement que par amusement.


"Je me rappel de rien du avant. Si j'ai eu un avant… pour les rêves… heh. c'est juste con…"

Je prend le temps de penser. De me remémorer. Je fixe le vide un peu, à essayer de tout mettre en place, et je me remet à parler, non sans me lécher les dents avant. J'Ai soif, bordel...

"... y'a tout le temps une ptite fille. A me demande d'être prudent… elle est toute petite, mais je me rappel pas son visage. J'sais juste qu'elle a les cheveux noirs, pis qu'a sent le lilas… Sinon… un mur. J'rêve à un mur. Un gros mur. J'le vois comme si j'étais en haut, mais j'vois pas le sol. J'suis tout seul. J'entends des murmures, des fois j'ai mal… mais je me réveille tout le temps… C'est juste con. Ça veut rien dire."

MA voix est ferme. J'ai l'air décidé par mes paroles. Mais, pour vrai? Je suis loin d'être convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   Hier à 0:35

Leo termina le bandage tout de suite après les dernières paroles d’Heimpher. La plaie était propre, traitée et en voie de guérison. Pour le moment il ne pouvait rien faire de plus et le danger était écarté. Il était maintenant temps de travailler un peu sur l’esprit du colosse. Qui manifestement semblait en encore plus mauvais état que son corps.

"Je… je n’ai jamais encore entendu parler de créations « in vitro »… c’est un concept non seulement éthiquement très discutable mais qui nécessiterais des technologies que nous sommes a des années lumières de maîtriser. "

Machinalement, la main de Leo trouva le dessus de la tête de son protégé et se mis à la flatter. Si son professeur de biologie le voyait en ce moment…

"Les rêves sont souvent des messages de notre subconscient. Surtout des rêves récurrents. Ce… ce sont peut-être des souvenirs de votre ancienne vie justement, vous ne pensez pas ?"

Le jeune homme se gratta la tête un moment.

"Peut-être étiez-vous un Guérilla stationné sur la muraille de l’état ? Et la petite fille un membre de votre famille ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans un terrier étrangé. (Léo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans un terrier étrangé. (Léo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit lapin bloqué dans un terrier...[Pv Mihawk]
» GUIZMO FOX TERRIER 7 ANS M REFUGE 08 ARDENNES
» DOLY JOLIE MAMIE X CAIRN TERRIER 12 ANS ASSO REV'ANIMAL
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur de l'agriculture :: Poste de distribution des vivres-
Sauter vers: