Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Formatage (Heimpher)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Formatage (Heimpher)   Ven 7 Déc - 0:19

Le trio était sorti de l'État, sans réellement laisser de trace, sauf un ingénieur, derrière eux. Le passage qu'ils empruntaient toujours se retrouva à être aussi fiable qu'à l'habitude, et ils passèrent le oh grand mur de Sicherheit sans se faire voir. Les renégats, l'Hécatombe, avait toujours eu cette facilité à entrer et sortir de l'État. Certains de leurs ancêtres avaient aidés à sa construction, après tout. Certains en avaient gardé les plans. D'autres, un peu plus rapproché du présent dans l'histoire de Sicherheit, s'était contentés de faire des percés par eux-mêmes. Ils avaient une dizaine d'entrée dans les murs, dont certaines ridiculement près des regards Guérillas. Les gens de Sicherheit se disaient intelligents, mais peut-être l'étaient-ils moins que prévu.

La longue marche dans la nature sauvage s'était ensuite amorcée. Collins avait ouvert la voie, se servant de tous ses sens pour leur éviter les ennuis. En plus d'esquiver des Scavengers, ils contournèrent une meute de Traqueurs Sanglants, en plus d'éviter le territoire de chasse d'une Mort des cieux. Le chemin avait pris quelques jours, tout au plus, où le trio avait été soumis à la fraîcheur, mais aussi à un étrange mélange de pluie et de neige. Heureusement, et contrairement aux gens de l'État, les membres de l'Hécatombe étaient habitués aux températures changeantes, dont au froid.

Le retour à la base s'était fait sans encombre. Toujours, Thobias avait gardé une attention particulière sur Heimpher. Chaque fois que celui-ci montrait un signe de désaccord, son supérieur hiérarchique le remettait au pas. C'était toujours de manière relativement douce, avec seulement des paroles… mais le chasseur savait ce que les regards qui venaient avec, de leur côté, impliquaient.

La base et son agitation habituelle s'étaient finalement fait voir. Gardes lourdement armés, murs de métal et large périmètre déboisé n'avaient pas changés. Sous la pluie qui s'offraient à eux, par contre, le tout avait une allure glauque. Le trio s'était avancé jusqu'à la porte, qu'on leur avait ouvert, et avait continué sa progression. Comme toujours, quelques gardes restaient en état d'alerte au passage du chasseur. Peut-être celui-ci ne s'en rappelait pas, mais personne n'avait oubliés les pertes qu'il avait engendré lors des quelques pertes de contrôle qu'il avait expérimenté. L'ambiance n'avait rien perdu de son côté oppressant pour Heimpher. Peut-être était-il l'un des leurs, mais personne ne lui faisait confiance.

Le chasseur avait été emmené à la même bâtisse de métal lourd, à l'intérieur aseptisé, qui servait de centre médical et scientifique au renégats. C'était un imposant bâtiment, au milieu même de la base de l'Hécatombe, qui elle-même était beaucoup plus étendue qu'elle semblait l'être. Même bâtisse, donc, et même salle s'offrirent à Heimpher.

C'était sa salle à lui, composée d'un large lit, assez gros pour l'accueillir, une large porte en métal renforcé, des murs encore plus solides et décorés de marques de griffes, de tirs même… le tout, sans fenêtre. Il avait assez de place pour faire de l'exercice, mais rien de plus. Un sceau, pour faire ses besoins, et rien d'autre. C'était réellement plus une prison qu'une chambre… mais c'était la sienne. C'est là que Thobias l'avait laissé, avec une douce promesse qu'il reviendrait quand ce serait le moment. "Le moment" en question pouvait être long à arriver… et Heimpher savait très bien que s'il essayait de sortir, les gardes armés postés de chaque côté de sa porte se feraient un plaisir de le neutraliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Ven 7 Déc - 0:39

Tout le long, pas de paroles. J'ai suivi, comme un bon garçon. C'est ça que je suis, un bon garçon… pour rien au monde, je voudrais que Thobias se fâche contre moi. Je ne veux pas qu'il aie une raison de me punir. Non, je ne veux pas… ses regards, je les vois. Je les comprend. Tous mes instincts me disent d'écouter. C'est lui mon alpha. Je dois faire ce qu'il me dit. Si c'est "à genoux", je me mets à genoux. Si c'est "donne la patte", je lui donne la patte. Si c'est "tire toi une balle"... je le fais aussi.

Je suis resté sage, pendant tout le voyage. Je n'ai pas fait de bruit, je ne me suis pas plaint du froid, ni de la pluie. Encore moins de la douleur ou de la faim. Ma gueule a continué de me faire mal, mais ils n'ont rien entendu de ça. Juste ma respiration, mes pas, un peu, rien d'autre. Aucun grondement. Aucun commentaire. Le silence.

Une fois à la base, j'ai suivi, encore. Les regards… des fois, je me demande pourquoi on me fait revenir, encore. Les gens, ici, ont peur de moi. Je sais pas vraiment pourquoi. J'ai rien fait. Pas de ce que je me rappel. Mais il me manque tellement des bouts, des fois… heh. Peut-être que je vais finir par savoir. Je les suis, quand même, et je me retrouve devant LA bâtisse… là où les docs et les scientifiques m'examinent, me piques, m'ouvrent des fois. Là où je me suis réveillé la première fois… et probablement là où je vais m'endormir, pour la dernière… Se dire que c'est là que je suis venu au monde, et que c'est aussi là que je vais mourir… c'est habituel, pour moi. Ça me fait pas grand chose, en général… mais aujourd'hui… j'ai un serrement dans la poitrine. J'ai pas réellement envie de mourir dans le froid, seul. J'ai envie de chaleur. D'entendre rire. De me faire gratter. De me dire que je vais manquer à quelqu'un si je me réveille plus jamais.

Dans cette maudite place-là, j'ai ma petite pièce à moi. Mon lit. Mes murs. J'y vois mes marques de griffes, et je me rappel des fois comment je les ai faites. Celle près de la porte… un garde m'avait insulté. Je lui avait envoyé un coup… et la marque se trouve là où sa tête était. Ils ont bien nettoyés le sang… même si l'odeur m'a étourdi pendant des jours, après. Celle au-dessus du lit… un cauchemar, celle-là. Je tombais du mur, je pense… et j'essayais de me rattraper. Finalement, j'étais encore dans mon trou au réveil. Les autres… je ne me rappel pas. J'y tiens pas trop non plus… Mais elles me rappellent que, veut veut pas, il me manque beaucoup de morceaux de ma vie. Elles sont toutes un petit rappel que, finalement, mes souvenirs sont pas vraiment les miens.

Thobias me laisse là. La porte se ferme. Les gardes se placent de chaque côté, et moi, je vais m'écraser sur mon lit. Combien de temps est-ce qu'ils vont me faire attendre, cette fois? Des heures? Des jours? J'espère que je vais avoir de la bouffe, au moins… Juste un petit peu, je serais content. De l'eau, aussi. Je demande rien de plus. De toute façon, je risque de dormir pour les prochains jours, s'il y a quelque chose… Si je suis capable. S'ils me laissent dormir… À quel genre de merde je vais avoir droit, cette fois? Je leur ai dit que j'avais rien fat contre Jaygoh, sinon me défendre… que c'Était pas moi qui l'avait fait enfermer. Ils ont même eu la version de Léo… Heh. Léo. Ce petit bonhomme… s'il y a de quoi, c'est parce que j'ai essayé de te protéger que je vais manger le plus de merde…

Qu'est-ce qu'ils vont me faire, encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Ven 7 Déc - 1:35

Les moments d'attente. À la fois des pauses et d'horribles moments d'incertitude. Un instant de repos, mais aussi une torture en soi. Pour attendre, il attendit: des heures, au début, puis une journée, suivit d'une autre, puis une autre encore. Trois jours passèrent, pendant lesquels Heimpher n'eut que le stricte minimum, soit un peu de nourriture et d'eau.

Personne ne vint le voir, pendant ces trois jours, sinon le garde qui lui donnait son repas. Le silence fut son seul compagnon, et sa couverture sa seule chaleur. Le matin de la quatrième journée, par contre, la porte s'ouvrit, lentement. Le garde habituel le regarda quelques secondes, puis lui fit signe de sortir. L'Altéré, comme à toutes les fois, se fit escorter jusqu'à une salle, à la porte renforcée elle-aussi. Ils l'ouvrirent et firent entrer Heimpher, pour ensuite refermer derrière lui.

La salle était grande, aux murs immaculés. L'odeur d'antiseptiques était puissante et égalée seulement par celle de l'ozone. Dans la pièce se trouvait une table d'hôpital, qui pouvait visiblement être ajustée, assez grande pour lui. Une chaise était positionnée près de cette table, et beaucoup d'appareils occupaient l'endroit. Des bibliothèques longeaient les murs, remplies à craquer de livres. Un bureau accueillait, lui, divers instruments et dossiers. Même, un sphinx blanc y était lâchement couché. Derrière le bureau se trouvait un homme, portant un casque étrange, à la peau blanche comme la neige. On le connaissait sous le nom de Needles. L'homme était à la fois un médecin et un scientifique, de ce qu'on disait, mais aussi autre chose. Un sadique, pour certains, un malade, pour d'autres… pour Heimpher, c'était l'homme qu'il entendait rire, chaque fois qu'il se réveillait et qu'il oubliait.

Justement, à l'entrée de l'Altéré, Needles se leva et joignit ses mains, dans un mouvement exagéré, simplement grotesque. Il avait une fois à la fois criarde et aigüe, qui agressait les oreilles et tombait sur le système. Le médecin en était bien conscient et semblait avoir un malin plaisir à empirer la chose.

- Heimpher! Mon patient préféré… Viens, installes-toi. Nous allons parler. Voir quelles vilaines blessures tu t'es infligé. Vilain, vilain petit...

Needles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Sam 8 Déc - 22:02

Le stricte minimum. Comme je pensais. J'Ai l'habitude. Ça changera rien dans mon cas. La solitude non plus me dérange pas en général… mais quand ils me font attendre de même, c'est jamais bon. J'Ai rien fait, pourtant… J'Ai rien fait à Léo, le protégé de Pipes… je me suis juste défendu contre Jaygoh… je ne comprend pas. Ne pas comprendre me rend agressif. Ça me fait peur. Je ne sais pas à quoi m'attendre.

Ma porte finit par s'ouvrir, et le même garde que toutes les autres fois montre son nez. Gary, je pense… il m'a jamais dit son nom, je l'ai entendu une fois, de la part d'un autre garde… Il me fait signe, et je me lève. Je les suis, sans rechigner. Plus je suis coopératif, mieux ça va être. Doucement, le gros. Ça va bien aller.

C'est ce que je me disais avant d'entrer dans la salle. Oh non… pas lui. Putain de merde… mes instincts ne savent jamais quoi faire quand il est là… putain… J'ai pas le temps de bouger que la porte se ferme derrière moi et se barre. Lui, il se lève, avec ses mêmes manières de con que d'habitude, et je me raidis. Son patient préféré… heh… Va te faire foutre, connard. Chaque mot qu'il dit me donne envie de lui casser le cou. L'odeur, elle… elle me rappel que je dois être sage.

Je connais la routine. J'avance et je vais me coucher sur la table, sagement. Je me suis pas fait ces blessures-là, du con… c'est Jaygoh. Meh...


" ...Jaygoh m'a ouvert la gueule…"

Je dis ça, à la place. Moins de risque qu'il se mette sur les nerfs. J'Attends ensuite, incertain et nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Sam 8 Déc - 23:29

Heimpher s'installa sagement, comme toujours peut-être, sur la table. Lentement, Needles s'approcha, d'un pas léger. On entendait parfois le son des griffes, qui frottait sur le sol, mais sans plus. L'Altéré lui expliqua ce qui s'était produit, et tout en l'écoutant, le médecin se mit à tranquillement l'attacher sur la table. Les ganses étaient en cuir solide, qui avaient maintes fois retenu le colosse. Ils les changeaient, bien entendu, régulièrement, juste au cas où.

Poignets, chevilles, abdomen et cou d'Heimpher furent solidement attaché à la table, comme toujours. C'était une mesure de sécurité, au cas où ses instincts le rendrait agressif. Du moins, c'était ce que Needles disait toujours. Tout en l'attachant, celui-ci laissa glisser ses doigts le long du corps de l'Altéré, doucement. C'était un geste tordu, bien entendu… mais encore une fois, ce n'était pas chose inhabituelle. Il avait toujours vanté le physique du colosse et la chose ne changerait pas aujourd'hui.

- Heimpher… mon beau Heimpher… Jaygoh a osé te rendre imparfait? Tss tss… Quand il va repasser entre mes mains, il va m'entendre… Mais en attendant, toi, tu es là. Et visiblement… quelqu'un d'autre t'a soigné…

La dernière phrase avait été dite sur un ton froid, aigre, qui rendait la voix criarde presqu'inquiétante. Le "docteur" s'était toujours montré très possessif auprès de ses patients… surtout Heimpher. Ses doigts se promenèrent sur les points de suture, obligèrent l'Altéré à tourner la tête un peu, même, et Heimpher put sentir l'intensité du regard braqué sur lui, malgré le masque.

- Ne me fais-tu plus assez confiance pour venir me voir? Aaaah… à moins que ce soit ton nouvel ami… le protégé de Pipes, qu'on m'a dit. Heimpher, Heimpher… mon beau… Tu ne devrais pas traîner avec des gens comme ceux-là. Ils vont te faire du mal. Et je ne serai pas toujours là pour te protéger…

Le médecin s'éloigna, tout en offrant une caresse à la joue de son patient, puis le son d'objets qu'on bouge se fit entendre. Probablement préparait-il son matériel, pour examiner la blessure de son blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Dim 9 Déc - 22:08

Les ganses se resserrent autour de moi. À chaque fois, j'ai l'impression qu'un étau se resserre aussi autour de mes poumons. Je respire moins bien, quand il m'attache… et je sais pas pourquoi. Mes instincts sont entre soumission et agitation. Ça me rend énervé, sur les nerfs. Je ne sais pas quoi faire. Ma respiration s'accélère un peu.

Ses touchers, après… ses maudits doigts, que je sens avec trop de précision se promener sur moi… qui m'électrisent et m'écoeurent en même temps… arrête de me toucher… ou fais-le plus. Pas entre les deux. Tu m'énerve… pourquoi tu me fais ça? Mon corps frémit, chaque fois que je sens le gant de métal. Je déteste et j'adore ça à la fois. Maudits instincts. Ma tête dit non. Le corps dit oui. Argh.

Il me parle, et son ton change. Tous mes sens deviennent en alerte, et je le suis des yeux. Je n'ai pas eu le choix… ne te fâche pas. S'il-te-plaît, ne te fâche pas… Je suis tous les mouvements qu'il m'oblige à faire, sans qu'il aie à forcer. Je suis coopératif, tranquille.


"...t'étais pas là… et j'avais pas le choix… Ma mâchoire tenait plus… si j'avais eu l'choix, j'serais venu te voir… "

Il parle de Léo, et je me fige. Ne parlons pas de lui… Je ne veux pas que toi, tu parles de lui. Ça me donne toujours une mauvaise impression. J'essaie de voir ce qu'il fait, incertain, et l'odeur d'ozone, d'électricité, me revient à l'esprit, comme un doux rappel que la merde s'en vient probablement.

"...qu'est-ce que tu vas faire, là, hein? ...qu'est-ce que tu prépares?"

Je veux savoir. Je dois savoir. Je… j'ai peur, merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Dim 9 Déc - 23:40

Les sons de quelqu'un qui fouille continuaient, au rythme des questionnements d'Heimpher. Needles ne semblait pas plus porter d'attention à ses interrogations que ça, dans le moment. En même temps, il préférait toujours répondre en face, et non de l'autre bout de la pièce. Ce qu'il préparait était bien simple, dans tous les cas: points de suture, pinces, désinfectant, scalpel, lampe frontale… Il se préparait à un examen complet, visiblement, et aussi à retirer les points, pour examiner la plaie de plus près.

Il revint donc vers Heimpher, ce cher médecin, accompagné de son plateau d'instruments en tout genre, qu'il déposa sur une petite table à cet effet, tout près de son patient. Son attention se fixa de nouveau sur la blessure du colosse, qu'il examina attentivement encore.

- ...ta mâchoire ne tenait plus. Oui, clairement, je vois ça. Bien sûr que tu serais venu me voir, si tu avais pu. Quel travail d'amateur… des mains d'amateur qui rafistolent mon Heimpher… Ce que je vais faire, hum? Voyons, voyons… que pourrais-je bien préparer? Ah! Jouons à un jeu… Dis-moi, qu'est-ce que je pourrais bien vouloir faire?

Needles se saisit lentement des pinces, puis commença à couper les points, sans se presser. Il attendait, après tout, une réponse de son chez protégé. Au moins, quand il était concentré sur quelque chose, ses mains n'allaient pas se balader ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Lun 10 Déc - 0:13

Je le regarde ramasser ses trucs. Attachés sur la table, je peux pas faire grand chose. Des instruments normaux… je vais pouvoir me calmer. Juste une vérification de routine… Les nerfs, le gros… Bordel que je m'énerve quand je fais ça…

Il revient, et encore, je le suis des yeux. Je ne le lâche pas. En même temps, les fois où je l'ai ignoré et que j'ai fixé le plafond, il s'est mis en pétard… Il m'examine, je le sens, et je me raidis un peu. Contente toi de faire ton travail, s'te-plaît...

Un jeu. Oh non. Pas un jeu… je sais pas ce que tu veux que je te réponde. J'en sais rien! Je sais que c'est ça que je dois faire… c'est pas un jeu! C'est devine ce que je veux que tu dise! Qu'est-ce que tu vas faire si je réponds pas la bonne chose? Est-ce que tu veux que je réponde la bonne affaire, en premier! Merde!


" ...t'assurer que… que la blessure va bien guérir… heu… faire la bonne job que l'autre a pas fait…?"

Faites que ça soit la bonne réponse… j'ai pas envie de voir de quelle humeur il est aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Lun 10 Déc - 0:39

Un point de suture partit, tirant un peu sur la lèvre du colosse, suivit d'un autre. On avait l'impression d'un grand styliste qui confectionne sa plus grande œuvre de couture, là maintenant. Mais non, la seule œuvre qui se faisait retoucher ici était plutôt de chair, de sang, et très nerveuse, aux premières allures. La réponse d'Heimpher sembla tout de même amuser Needles, qui enleva un autre point, très doucement encore.

- Oh, tu dis ça pour me faire plaisir, grand flatteur… Te remettre en état, oui. C'est ce pourquoi je suis là. T'entretenir. M'assurer que ton corps est stable. Fonctionnel. À son meilleur… que tu pourras toujours être capable...

Le point d'après, lui, partit comme un flèche, simplement et littéralement arraché de là, sans aucun avertissement.

- DE FAIRE! Un autre point se fit arracher, brutalement. TON!Encore un autre suivit, coupant un peu dans le muscle et la peau avoisinante. TRAVAIL!!!

Needles s'immobilisa quelques secondes et expira longuement. Tous ses mouvements respiraient l'agressivité, en ce moment, et ce n'était définitivement pas bon.

- Bon sang, Heimpher… regarde ce que tu m'as fait faire… Avec tes histoires d'enfantillages avec Jaygoh… Lequel de vous deux n'a pas su se la fermer, hm? Je suis certain que c'était toi… Tu ne sais pas quand la fermer… et à cause de ça… TU ME REVIENS DANS CET ÉTAT LAMENTABLE!!!

Les derniers points se firent subitement coupés, d'un vif mouvement de scalpel, qui frôla presque l'œil du colosse au passage. Puis, comme si rien ne venait de se produire, Needles s'arma d'un linge et se mit à éponger la blessure, très doucement.

- Les enfants ne comprennent jamais… il faut leur laisser une chance… Mais bien sûr… Par contre, ils doivent tout de même être punis. Tu le sais, ça, mon beau. Tu dois être puni. Je ne sais pas encore ce que je vais faire… peut-être te laisser cette laideur sur le visage. Peut-être y ajouter ma marque personnelle… Oui… OuuuiiiiIiIIIIII! Faisons-ça... rendons le parfait et séduisant Heimpher beaucoup plus inquiétant… pour qu'il ne traîne plus avec les protégés de Pipes… Oui… Ahahahahahahaha! Tu vas être magnifique!!!

De nouveau, le médecin tapota la joue de l'Altéré, avec un rire légèrement hystérique. Il retourna ensuite fouiller dans ses choses tout en commençant à chantonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Lun 10 Déc - 1:08

Je serre les dents un peu en sentant le point se faire enlever. Ça tire et ça pince. Ça m'énerve, surtout. Je l'écoute, un peu rassuré en l'entendant rire. Chaque parole, après, me glace le sang. Non… s'il-te-plaît...

Le point arrache, et j'ai un grondement de douleur, sauvage. Putain de merde! C'est quoi ton problème! C'était pas ma faute! J'ai rien fait de mal! Un autre suit, m'arrachant un grondement un peu plus sauvage, et le dernier, lui, me fait pousser un hurlement bestial. Putain de merde… mon sang bouille… je vais perdre le contrôle… Non… non non non… c'est pas le moment… chuuuuut, instincts… j'ai été vilain… il a raison… j'ai été vilain…

Les autres passent par la lame, et mon œil passe près de suivre. J'ai un geignement plaintif, un peu comme un chien. Je tremble, j'ai peur. Ne me fais pas mal… touche moi comme tu veux, mais me fais pas mal… Il éponge le sang, et je grogne un peu de douleur. Un tout petit peu.

Me laisser cette laideur… a-ajouter une marque? Bordel… je me mets à m'agiter sur la table, je tire sur les ganses. non… je ne veux pas de marque. J'ai été un bon Heimpher. Pas de marque. S'il-te-plaît! Pas de marque! Je dois partir, je dois foutre le camps… mon corps ne veut pas. Ma tête dit bouge!!! Pourquoi tu bouges pas!


" ...s'te-plaît... j'm'excuse… j'veux pas d'marques… s'te-plaît... j'le referai plus… j'le jure… t'es mon protecteur… fais-moi pas mal… s'te-plaît..."

Il va fouiller, en riant, et je suis totalement terrifié. J'ai été vilain. Tu m'as puni. Pas plus. S'il-te-plaît, pas plus que ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Lun 10 Déc - 2:05

Les grondements de douleur, le hurlement même, les geignements et suppliques semblèrent rendre Needles euphorique. Son côté sadique ressortait grandement quand il touchait à ses possessions… même envers lesdites possessions.

Il continua de rire, de fouiller, puis revint avec un vieux chalumeaux. C'était une vieillerie encore très fonctionnelle, dont le médecin se servait parfois pour aseptiser ses outils. Il le déposa sur la table, avec les autres choses, puis se pencha sur Heimpher, très doucement. Ses mains passèrent sur les flancs du colosse, avec une certaine affection, et il remonta lentement jusqu'au visage.

- Tu t'excuse? Ce n'est pas assez, mon beau… Non. Je fais tout ça pour ton bien. Tu dois te servir de ta gueule. Des points seraient trop encombrants. Et puis… tu es mon protégé. Tu dois avoir quelque chose qui me représente. Prend-le comme… un cadeau. Oui, un cadeau.

Le médecin se redressa, s'arma du chalumeau et l'alluma. D'une main, il approcha l'outil de la tête d'Heimpher, et de l'autre il força l'Altéré à tourner la tête.

- Ouvre grand, Heimpher. Fais un grand sourire à mon mignon Diamant.

Le mot code, Diamant, était également le nom du sphinx qui accompagnait toujours le docteur. Son utilisation était simple: du moment que le mot était dit, l'Altéré allait devenir totalement servile.

La tête d'Heimpher se tourna, et sans attendre, Needles se mit à cautériser la plaie, de tout son long. C'était excessivement douloureux et dégageait une odeur immonde de chair brûlée. Surtout, ça laisserait une sacrée marque. Un côté de la gueule serait toujours un peu ouverte, les dents à découvert. Needles termina rapidement son travail, lâcha la tête du colosse, puis alla s'armer d'un onguent, qu'il appliqua sur les brûlures.

- Voilà… ça te donne un air… effrayant. Hmm… encore plus désirable. Dommage que tu sois mon patient. Les relations entre patients et soignants ne sont pas professionnelles… Mais bon. Peu importe. Je connais ton corps par cœur… Du bout des griffes jusqu'à chaque centimètre qui se cache sous tes vêtements…

Le docteur eut un gloussement, puis détacha la sangle sur le cou d'Heimpher, doucement. Il examina rapidement ses dents du même fait, s'arma de la lampe frontale et joua des doigts sur la mâchoire de son protégé.

- Ouvre grand. Je vais voir si tout est intacte, là-dedans. Ne sait-on jamais, peut-être vas-tu rapporter des proies de marque! On doit te mettre présentable, non? Allez… Dis AAAAAAH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 1:31

Il rit, dans son coin. J'ai l'impression qu'il se fout de ma gueule. Après, je le vois revenir… et je me fige. Pas ça… non… pas du feu. Je me mets à m'agiter, un peu. La proximité de quelque chose avec l'odeur du gaz réveille mes instincts de survie, un peu, au moins. Je sens les doigts flatter mon corps, mais je m'en fous. Limite, ça me donne mal au cœur… le stress me donne mal au cœur.

Supplier va servir à rien. Un cadeau? C'est pas un cadeau, ça! Bordel, tu veux me faire un cadeau, emmène moi une fille, pas un chalumeau! Il me force à tourner la tête, et je résiste un peu. Le feu, là, tout près… Arrête. s'il-te-plaît, arrête! Je l'entend me parler, en travers de tout ça… et mon corps tombe en automatique. Comme si moi, j'étais mis au rang de spectateur. Je suis incapable de bouger. Je ne peux rien faire, sauf hurler dans le fond de ma tête, pendant que le chalumeau se rapproche, et que j'ouvre la gueule pour qu'il cautérise les plaies.

La douleur m'envahit, un peu avant l'odeur écoeurante. J'aime l'odeur de la chair brûlée, habituellement. Ça me dit que la chasse est proche… mais sentir ma propre peau qui grille, ça… Je sens mes muscles qui ont des spasmes, à cause de la douleur, mes yeux qui s'humidifient un peu, mais rien. Je suis incapable de bouger. Même si j'essaie de tout mon être, je suis pas capable.

Il arrête et repart, pour venir me mettre un truc gluant sur les brûlures. Je le laisse faire, et je referme la gueule, par automatisme. Il me regarde, il jubile, lui, il fantasme, là, tout près… et moi… moi j'espère. J'ai la tête qui tourne.

La sangle sur mon cou se fait détacher et ses doigts, pointus, en métal, viennent jouer avec mes babines. Je me fige un peu, intérieurement. Tu veux pas vraiment entrer après m'avoir soigné la gueule au chalumeau, merde? Non… n'ouvre pas, gros con! Je dois pas ouvrir! Résiste!!!

Mais ma gueule s'ouvre, tout grand, et je sens mon corps qui arrête de fonctionner, à certains endroits… je… je dois pas faire mal… à... à mon protecteur… non…? ….allo? Je suis où, moi, dans tout ça…?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 3:35

L'agitation du colosse le fit rire, encore. Il ne semblait pas réellement se soucier de si Heimpher coopérait ou non. Pouvait-il simplement se soucier de quelque chose? Beaucoup pensaient que non, surtout en le voyant faire ce qu'il s'apprêtait à faire.

La gueule de l'Altéré s'ouvrit, au grand bonheur de Needles. Le médecin prit son temps pour s'assurer que tout était en ordre, sans se gêner non plus: du bout des doigts, il se mit à jouer avec la langue de son patient, offrant un goût étrange, légèrement mentholé, au colosse.

- Magnifique, comme toujours… La lame n'a rien endommagé à l'intérieur, pas même les dents… Ça aurait été dommage! J'aurais dû m'improviser dentiste! Mais non… intacte. Et que de salive… tu t'es ennuyé de moi?

Le médecin eut un rire, glissa son autre main dans la gueule et la força à s'étirer. Très lentement, il s'enfonça dans la poche interne de l'Altéré, pour arrêter à la moitié du corps d'engouffré. Il tâtait un peu l'intérieur, grattait également et examinait visiblement le tout. Un grincement agacé lui échappa en remarquant quelques marques, mais il sembla satisfait, en général. Sa voix sembla étouffée aux oreilles d'Heimpher, alors qu'il lui parlait de l'intérieur.

- Paaaaarfait. Quelques marques ici, mais parfait. Tu as réellement tout, toi… la beauté intérieur y compris. Hihihi! Quelque chose m'agace, par contre… une odeur… serait-ce celle de ton nouvel ami? Aaaah, je vais tâcher de m'en rappeler. S'il se fait emmener ici, je saurai le reconnaître… et lui donner l'accueil qu'il mérite...

La dernière phrase avait été dite avec une froideur cinglante, comme une horrible promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 18:49

Encore, je suis incapable de bouger, de faire ce que je veux. Je goûte le truc qu'il m'a mis sur mes brûlures et je me mets à baver. Est-ce que c'est vraiment parce que je m'ennuis de lui? Parce que j'ai un attachement? Bordel… je sais pas… Je sais juste que ma gueule s'ouvre, que j'ai mal… et qu'il s'enfonce dans ma gorge…

À ce point là, j'ai la tête à l'envers. Je le sens bouger, gratter, mais je ne réagis pas vraiment. Je garde de réflexes naturels… je le lèche un peu, mes muscles se crispent, forcent légèrement contre lui, mais rien de plus…

Léo. Pourquoi tu parles de Léo? le… l'accueil qu'il mérite…? Non… tu ne lui feras pas mal… c'est la seule chose de bien qui m'est arrivé depuis que je suis avec vous! Tu ne lui feras pas de mal! Enfoiré de merde… Non! NON!

Brusquement, je referme les mâchoires. Mon corps m'écoute de nouveau. La rage fait bouillir mon sang. Je mords, du plus fort que je peux, et j'essaie de le faire descendre. Espèce de connard… je ne te laisserai pas faire du mal à Léo! Je vais te tuer bien avant!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 19:00

La réaction à la morsure fut rapide. Les dents se refermèrent sur Needles, qui lâcha un cri de douleur. Les crocs de l'Altéré venaient de lui percer le ventre et le dos, dans une position qui n'était réellement pas confortable ni avantageuse. Le médecin se mit à se débattre, encore plus en sentant les muscles qui voulaient l'engouffrer un peu plus.

- ...argh, bon sang!!! Heimpher!!! Ça suffit!!! Lâche!

Needles se campa sur ses jambes, solidement, puis tira de toutes ses forces. Les dents laissèrent des traces dans son dos et sur son abdomen, sanguinolentes, mais il s'extirpa de là. Il était en douleur, c'était visible, mais surtout, il était enragé.

- ...tu m'as mordu… Tu m'as mordu! POUR UNE MERDE DE L'ÉTAT! Ooooh, tu viens de faire une erreur… Une grosse erreur, Heimpher… Heh… Hehehehe… Tu n'aurais pas dû faire ça… Oh que non… Tu n'aurais pas dû...

Le médecin s'éloigna et sortit de l'angle de vue d'Heimpher. Il grogna et jura, tout en semblant bouger beaucoup, mais resta tout de même loin. L'odeur d'ozone, elle, augmenta légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 22:08

Le sang… je le goûte… j'aime pas le goût, habituellement, mais là, j'en profite! Je force, je serre et je m'agite. Tu ne feras pas de mal à Léo! Connard d'enfoiré! Je le sens se débattre et je gronde, profondément. Petite proie essaie de se sauver. Non non… tu reste là… Tu l'aimes tellement, mon corps. Reste y un peu.

Je le sens tirer, brusquement, et sortir. Mes dents accrochent sur son équipement, dans le cuir et le métal, mais ça ne le retient pas. Pas assez. Je gronde encore et me débat sur la table. Détache moi… détache moi que je te finisse!!!

Il s'éloigne, et je m'en fous un peu. Mange de la merde, connard. Va te faire foutre. Si tu m'approche encore, je te bouffe! Je reste rageur, jusqu'à ce que l'odeur augmente. Mes instincts me mettent en état d'alerte, et j'essaie de voir. Qu'est-ce qu'il va faire? J'ai rien à me faire pardonner sur celle-là… Rien! C'était à lui de ne pas dire de la merde du genre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mar 11 Déc - 23:28

Needles prit son temps. De son côté, il bougeait beaucoup. Il parlait très peu, par contre, et c'était le plus inquiétant: quand le médecin ne parlait pas, ça n'annonçait rien de bon.

Les bruits se firent encore entendre, puis le médecin revint. Il s'était mis des bandages, entre autre, pour se soigner un peu. Il s'était approché avec une table à roulettes, par contre, qui soutenait un gros appareil. C'était de lui que l'odeur d'ozone provenait. Avec l'appareil, sur la table, se trouvait également une poche de sang, avec un liquide rosé à l'intérieur.

- J'aurais voulu être plus doux avec toi, Heimpher… Mais non. Tu a eu le besoin de tout gâcher… Nous aurions pu passer un bon moment, mais tu as tout mis en l'air pour ce pathétique membre de l'État… Tu as fait du mal à ton protecteur pour cette vermine. C'est inacceptable.

Needles se déplaça, puis posa un cathéter au colosse. Il fit exprès de rendre la chose désagréable, probablement pour se venger un peu.

- Tu reste chanceux… tu vas pouvoir essayer notre nouveau produit. Avec ça dans le sang… possible que tu oublies des choses. Avec l'électricité aussi… Mais… je ferai en sorte que tu te rappels de l'important, Heimpher...

La poche de liquide fut accrochée, et Needles revint près de la tête de l'Altéré. Il se pencha légèrement, pour lui murmurer à l'oreille.

- ...je vais graver mon souvenir dans ton crâne, Heimpher… je vais te conditionner… tu vas te réveiller et penser que tu m'appartiens, corps et âme… C'est le cas, mon beau… Tu ES à moi… Tu ne te rappelleras plus de cette vermine de l'État… tu vas savoir l'essentiel… Comme je vais m'amuser à tester tout ça sur toi…

Needles se redressa, puis alla se positionner près de la machine. Le produit ne faisait pas encore effet, dans tous les cas. Tranquillement, le médecin installa des électrodes sur le mastodonte, tout en le caressant, encore du bout des griffes. Une fois les électrodes posés, il retourna se poster près de la tête d'Heimpher.

- Dis-moi, mon beau Heimpher… quel est le nom de ce jeune homme? Le protégé de Pipes? Hm?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mer 12 Déc - 0:08

Il prend du temps à revenir et j'aime pas ça. Je tire sur les sangles, encore. Au moins, il a pas remis celle autour de mon cou… J'essaie de me détacher, et je suis pas capable. J'ai l'impression, là, que c'est pas la première fois que je fais ça… que j'ai souvent été attaché ici… et que j'ai souvent voulu partir…

Il revient avec plein de trucs… et je me retrouve terrifié. L'électricité… je veux pas d'électricité… pas ça… Mon corps est envahi par l'adrénaline. Je panique et je tire plus fort sur mes liens. J'ai quelques flashs qui me passent devant les yeux. Tellement de fois… où je me suis fait électrocuté… bordel… j'ai la tête qui tourne…

Il me pose son aiguille de merde et je gronde. Je dois partir. Je dois me détacher. Faut pas que je reste là. Vite… vite vite vite!


"...j'm'excuse… j'le ferai plus… j'm'excuse!!! "

Nouveau produit… il approche de moi, et je tourne la tête à l'inverse de lui. Je suis terrifié. Plus il parle et plus j'ai peur. Mes instincts crient. Danger. Fuir. Danger. un autre flash me passe dans la tête… et j'ai l'impression que ça vient de tellement loin. Je… vois mes mains… humaines? Non… ça s'peut pas… Pendant que j'hallucine dans ma tête, il me pose pleins de trucs, et plus ça avance, plus j'ai peur. Plus je deviens désespéré. Je me mets à couiner, comme un animal qui se fait chicaner.

" ...j'm'excuse…! J'le jure! Pas les chocs… j't'en supplie… pas les chocs… j'suis à toi… j'suis juste à toi… j'vais faire c'que tu veux… mais pas les chocs… "

Il revient près de ma tête et je le fixe, dans les verre de son masque, casque… je sais qu'il y a des yeux, derrière, et qu'ils sont fixés aux miens. Justement, il me pose la question… et mes yeux s'agrandissent…

"...je sais pas… Enlève-moi ça… j'suis tout à toi… Needles, s'te-plaît..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mer 12 Déc - 0:16

Needles se mit à rire, longuement, sans pouvoir s'arrêter. Là, près de la tête d'Heimpher, il pouvait apprécier toutes les expression du colosse. Celle qu'il aimait par-dessus tout était la soumission… suivie de près par la peur.

- Voyons… continue de supplier… j'adore ça.

Le mastodonte répondit ensuite, et un rire traversa le médecin de nouveau. Il secoua doucement la tête, se pencha et caressa le visage d'Heimpher, doucement.

- ...menteur. Arrête de me résister… je t'interdis de me résister… soumets-toi à moi, Heimpher...

Needles se redressa… puis un puissant courant électrique traversa son patient, qu'il regarda s'agiter avec un plaisir non-dissimulé. Le courant traversa l'Altéré de longues secondes, presqu'une minute, puis s'arrêta.

- Alors… quel était son nom, déjà? J'ai mal entendu, Heimpher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mer 12 Déc - 1:51

Qu-quoi? Il est cinglé… pourquoi je le savais pas, ça6 Je suis con, je suis tellement con… qu'est-ce que je fais ici. Je dois partir. Maudites sangles… lâchez!!!

Il flatte mon visage, parle, et j'arrête de respirer. Comment il a su que je mentais…?

Le courant me traverse, et j'hurle de douleur. Bordel… mon corps se secoue dans des spasmes bizarres et tout arrête… Je souffle, j'halète, je cherche mon air. Je tremble, perdu, figé… je ne crois pas vraiment ce qui vient de se passer. J'ai mal au cœur.


"...i s'appelle… i s'appelle Léo…"

Ça sert à rien de mentir s'il sait que je mens… Bordel… lui fait pas de mal… Je… woah… ma tête tourne… je me sens pas bien… Je cligne des yeux et j'Ai un hoquet… Toute la pièce… j'ai l'impression qu'elle s'étire, change de couleur et bouge… qu'elle vrille… Je regarde Needles… et j'ai l'impression que son masque sourit… que sa gueule s'étire sans limite… que ses yeux brillent, coulent d'un liquide noirâtre… B-bordel... je… je vais mourir… où… où elle est ma tête… je comprend pas… Putain de merde… est-ce… est-ce que ce sont mes dents, ça…?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1118
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mer 12 Déc - 2:08

Needles attendit patiemment sa réponse, toute son attention rivée sur Heimpher. Il avait croisé les bras lâchement, l'air plus ou moins intéressé par tout ça. La réponse, elle, lui arracha un petit rire.

- Léo… Bien. Tu vois, quand tu veux...

Le médecin s'arrêta, puis eut un franc rire, presqu'hystérique, en voyant l'air de l'Altéré changer. Son petit cocktail commençait à faire effet, et de manière beaucoup plus violente qu'il l'avait prévu. Ça allait être intéressant.

- Oooooouh. Ça cogne fort, hm, Heimpher? Dis-moi... qu'est-ce que tu vois? Comment te sens-tu? Dis-moi tout, mon beau. Parle moi...

Un autre choc électrique traversa le colosse, aussi violent que le précédent, mais celui-là resta plus longtemps encore.

- PARLE! O-ou non… ahahahaha! Heimpher… je m'excuse tellement, mais… Mais je vais totalement profiter de ce qui va suivre. Tu vas m'appartenir. Rappel toi mes paroles.

Le courant revint, encore. Et à ce moment, tout dégénéra assez vite.

Needles l'électrocuta à plusieurs reprises. Parfois, il posait des questions, d'autres fois, il le faisait pour le plaisir. Entre deux, le médecin lui offrait d'autres sortes de stimulus: quelques pincements aux pieds, des caresses légères sur le corps, quelques piqûres… En temps normal, ça n'aurait rien fait. Avec les drogues qu'Heimpher avait dans le sang, par contre… qui savait ce que l'Altéré pouvait bien voir, halluciner, avec tout ça?

Les heures passèrent. Chaque question avait une réponse précise, auxquelles Heimpher répondait bien, au début. Avec le temps, le conditionnement, la douleur et les drogues, par contre… elles devenaient de plus en plus difficiles. À un moment, il ne savait simplement plus.

D'autres supplices s'ajoutèrent alors. Des coups, accompagnés toujours d'électricité. Des lésions, encore plus de drogue, des piqûres, des brûlures… Puis, parfois, des pauses s'offraient à l'Altéré. Le temps lui était insaisissable, par contre, et avec la drogue qui coulait toujours dans ses veines, les moments de repos étaient, en eux, de cruelles tortures.

Les heures se changèrent en jours. Needles prenait le temps de dormir un peu, de manger un morceau aussi. Il ne se lassait pas, par contre, de ce doux jeu. Même, comme il l'avait promis au colosse, il le conditionnait précisément: il lui rentrait dans la tête qu'il était son maître, qu'Heimpher lui appartenait. Il avait totalement effacé tout souvenir de Léo, du bien qu'il avait pu lui faire, et avait davantage renforcé sa loyauté envers l'Hécatombe. Il s'était appliqué longuement, lui avait glissé quelques instructions plus secrètes… puis après trois longs jours de torture, d'électrocution et de brainwash, il avait libéré l'Altéré.

Heimpher avait été emmené à sa salle, comme toujours. Ses blessure avaient été soignées. Il avait été mis sur sédatif, le temps que les drogues ne fassent plus effet. De la nourriture avait été placée dans la salle, avec une bonne quantité d'eau. Dehors, les gardes surveillaient toujours. C'était le silence, dans tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Heimpher

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2018

MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   Mer 12 Déc - 2:47

Les paroles de Needles se changent en grondements, dans mes oreilles… je… c'est un monstre, qui me parle… bordel… il va me bouffer… il va me mettre en morceaux… J'ai l'impression de me faire frapper par la foudre, que le monde s'obscurcie et se met à saigner, que mon cerveau fond… et je sais plus… je sais juste… plus…

Je me réveille en sursaut, brusquement. Je regarde autour, incertain. Je… je suis dans ma chambre. J'ai une drôle d'impression, un engourdissement étrange. Qu'est-ce qui s'est passé, merde… j'ai du trop boire. Un entraînement, peut-être? Je bouge la gueule, un peu inconfortable, et je sens la douleur… c'est quoi, ça, putain de merde? Une blessure… une grosse blessure… Ouais, un entraînement. Ils m'ont endormi pour me soigner. Logique.

Je sens mon ventre gargouiller et je me rend compte que j'ai faim. Mon regard fouille la pièce… et je vois de la bouffe. Surtout, de l'eau. J'ai la gueule pâteuse, je sais pas pourquoi. J'ai soif. C'est pas très long que je me mets à boire, et que toute l'eau disparaît. La même chose arrive avec la bouffe, et je me sens un peu mieux. J'aurais pu manger plus, mais je vais faire avec.

Je retourne sur mon lit après et je me perds dans ma tête. un entraînement, ça serait logique. Je me rappel de rien et je trouve ça bizarre...En même temps, ça m'arrive souvent. Je demanderai à Needles. Il va me le dire, s'il m'a soigné. Pourquoi il me mentirais? Il m'a jamais menti. Il m'a jamais fait de mal. Heh. J'vais devoir le remercier de m'avoir soigné. Il le fait tellement souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Formatage (Heimpher)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Formatage (Heimpher)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Extérieur des murs-
Sauter vers: