Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Races de l'État.

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1009
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Races de l'État.   Dim 28 Fév - 18:51

Humains




Nous sommes un peuple d’adaptation, de génie et de débrouillardise. Pourtant, nous sommes encore incapable de dire où sont nos racines, quelles sont nos origines. Cette terre est-elle celle qui nous a vus naître, et qui nous verra tous mourir? Peut-être venons-nous des étoiles… ou d’une erreur beaucoup plus sombre, qui restera à jamais un secret.” – recherchiste Rudrick Voslov.

Race débrouillarde et colorée, les humains forment le pilier de l’État. Ce sont les lointains ancêtres des hommes d’aujourd’hui qui l’ont mis au monde, et tous leurs descendants qui ont travaillée à son épanouissement. Ils sont assez versatiles pour occuper n’importe quel poste, passant de l’humble agriculteur à un mercenaire de renom, ou bien au meilleur scientifique de leur place forte.  

Points de vie: 4

Altérés



Une abomination marchante, voilà de quoi il est question! Avez-vous tant honte d’être humains?! Comment avez-vous osés toucher à ce que nous sommes fondamentalement! Vous avez utilisés des procédés monstrueux pour devenir rien de moins que des absurdités! Et c’est en tant que monstres que vous serez traités!” - Ezekhiel le Purificateur.

Les altérés sont d’anciens humains, et beaucoup en ont encore l’air. Ils sont différents, justement à cause d’Altérations génétiques qu’ils auront subis, passant d’une couleur d’yeux inusitée jusqu’à un corps qui s’éloigne de loin de celui de l’humain. Certains qualifieront la chose de mutations, dans certains cas. Les altérations peuvent, donc, se résumer à des avantages tels qu’une meilleure endurance, une vision nocturne… Certains poussent même la chose dans des extrêmes, troquant leur physique humain, et une partie de leur ADN, pour celui d’un animal. En résultent des humanoïdes aux traits bestiaux, parfois doux, et d’autres simplement effrayants. On y pense à deux fois avant de subir des altérations, parce que l’opération est très dangereuse.

Les images d'animaux humanoïdes, de mutants légers ou d'humains avec quelques distinctions anormales (couleur des cheveux étranges, yeux lumineux, peu étrange, etc) sont acceptées pour représenter les personnages de cette race.

Points de vie: 5


Cyborgs




Si nous mettions une autre puce ici, dans cet hémisphère du cerveau, et que nous le relions aux nerfs oculaires, ainsi qu’aux connections nerveuses des tympans, il pourrait voir le son! Te rends-tu compte? Voir le son! Ne serait-ce pas formidable?

- Inutile, surtout. Pourquoi voudrait-il voir le son? Nathan… Si les scientifiques de jadis étaient comme toi, plus besoin de se poser des questions : c’est totalement à cause d’une idée idiote que nous sommes coincés ici!


Eux aussi, à la base, étaient humains. À force de remplacer des morceaux par des prothèses cybernétiques, ils ont perdu ce qui, pour beaucoup, était leur humanité. Certains n’ont qu’un membre, d’autres ne gardent de leur ancienne identité que le cerveau. Chacun a sa raison d’une telle transformation : un accident grave, un but de perfection à atteindre… ou simplement la paie qui est donné après avoir servi de cobaye. Quelle que soit la raison, le résultat est le même. Un entretient est nécessaire pour la partie cybernétique, ou biomécanique, l’électricité est leur sauveuse et leur pire ennemie… et beaucoup trop de choses peuvent être dissimulées derrière du métal et des systèmes.

Points de vie: 4. Armure naturelle de 2.


Néorithes



Nous n’avons jamais rien comprit de leur implication dans l’État, ni leurs étranges coutumes. Une semaine pour fêter la terre? Vraiment? Ne pourraient-ils pas faire quelque chose de plus important? Ils ne répondent jamais à nos questions, parce que nous sommes des adorateurs du métal et de la technologie. Heh, s’ils aimaient un peu plus les choses modernes, peut-être auraient-ils l’air d’autre chose que des bergers perdus…

Peuple discret, mais très présent dans l’État, comme en dehors de ses murs. Ils sont nés sur ces terres et leurs vouent une dévotion sans faille. Ils ont leurs rites, leurs coutumes, qui existent pour remercier la terre de leur existence, sans croire qu’elle peut leur répondre. De bases très pacifistes, ils ont évolués avec la présence humaine et ont rapidement eu quelques individus marginaux dans leurs rangs. Jamais cent ans auparavant aurions-nous cru possible de voir un Néorithe mercenaire ou défenseur. Maintenant, il y en a en bon nombre, mais encore de manière inférieure aux humains et leurs dérivés. Ils ont l'habitudes de cacher leur visage et d'être couverts le plus possible.

Le peuple a beaucoup d’us et coutumes. Les plus connues sont leur respect presque maladif de l’environnement, sans en être des obsédés. Ils ne feront pas de vendetta personnelle contre un humain qui aurai jeté un détritus sur le sol, mais le ramasserons. Une autre est leur « semaines hippie », comme les humains s’amusent à l’appeler: "Les jours de grâce". Pendant cette semaine, ils feront encore plus pour leur terre mère qu’ils le faisaient avant : planter des espèces de la flore qui serait en danger d’extinction, faire le nettoyage des matières naturelles qui saturent les terres et forêts, l’adoption même de jeunes animaux sans parents et la guérison d’autres blessés. Ils n’aiment pas tout ce qui est technologique, mais n’hésiteront pas à utiliser de tels objets si une vie est en jeu.

Les images qui ne laissent voir que les yeux et dont le personnage est presque totalement couvert sont acceptées pour les membres de cette race.

Points de vie: 6


Mutalythes



Essayez simplement de savoir ce qui leur passe par la tête. Leur regard est toujours froid, calculateur. Ils sont toujours calmes, posés. Même aux plus franches insultes, ils n’éclatent pas de colère! Je ne leur fait pas confiance. Ils sont trop calmes… ça cache quelque chose. Et leurs changements de couleurs… Des signaux entre eux pour nous cacher leurs secrets? Qui sait…

Race complexe et assez mystérieuse, les Mutalythes sont encore un mystère pour beaucoup d’habitants de l’État. Peu osent les approcher, mais pourtant, personne n’a jamais eu quelque chose à y perdre. Ils sont de loin la race la plus stable psychologiquement et émotionnellement, et ce pour une simple raison : ce sont des êtres composés de quatre personnalités, qui communiquent entre elles, ce qui rend la résolution de problèmes et la gestion des émotions beaucoup plus simples. Certains ont réussi à classer lesdites personnalités selon les différentes couleurs que leur peau peut emprunter. Mais encore là, ce ne sont que des théories.

Rouge : Leur état normal et habituel. C’est la personnalité dominante. Elle reste stable, moins émotive que celle d’un humain, mais peut passer par tous les états. Ils sont stables, mais pas sans émotion.

Bleu : La personnalité qui ressort si vous réussissez à leur faire perdre leur sang-froid et à les mettre en colère. Personne n’a vu un mutalythe de cette couleur, mais quelques « privilégiés » affirment qu’ils éclatent alors dans une rage sourde et violente. Considération pour autrui? Dans vos rêves.

Verte : Celle-là est assez présente, surtout quand ledit mutalythe a un œil sur vous. C’est leur petite parcelle beaucoup plus extravertie qui prend le contrôle. Ils n’ont plus peur du ridicule ou du rejet. Ils sont beaucoup plus émotifs également. Semblerait que c’est dans cet état qu’ils sont le plus susceptibles de perdre patience.

La dernière est encore non-répertoriée. Si vous avez des informations à son sujet, veuillez en parler aux intéressés du secteur scientifique.

Les images qui comportent des humains à la peau rouge, bleue ou verte sont acceptées. Meilleurs références: les zabraks de Star Wars ou les Siths purs sangs de la même série.

Points de vie: 5


Orchids



En ce bel après-midi, je ne m’attendais pas à cette fortuite rencontre : alors que je me promenais, j’ai vu rien de moins qu’un buisson chantant! La gêne me frappa de plein fouet alors que ledit buisson pivota sur ses pieds, découvrant une magnifique femme, aux courbes fleurales. J’en avais entendu parler, oui, mais je n’en avais pas encore vu en face. Toussotant devant mon erreur grotesque, je me présentai à la demoiselle. Une Orchid, de ce qu’elle me disait de sa douce voix. Je n’avais jamais eu d’attrait pour la botanique et la flore de notre belle terre… mais je venais de me trouver une raison d’en développer un.

Race de plantes humanoïdes, les Orchids sont aussi diversifiés que peut l’être la nature dans sa création. De plantes aquatiques en passant par celles du désert, ou encore par celles qui habitent les endroits froids, il y en a pour tous les goûts. Ceux qui ont l’apparence d’une plante désertique seront un peu plus frileux que leurs congénères et rechercheront la chaleur. Ceux qui ont les traits de plantes aquatiques voudront, au contraire, un endroit tempéré et humide. Quelques rares individus vivent dans l’État. Les autres sont disséminés en dehors des murs, en général dans de petites colonies situés dans leurs biomes respectifs.

N'importe quelle image de plantes humanoïdes sera acceptées. Des humains dans le genre de Poison Ivy ne sont pas de bonnes images pour un Orchid.

Points de vie: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 1009
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Races (approfondies)   Jeu 25 Jan - 21:20

Précisions et faits intéressants sur les races.


Ici vous retrouverez un petit ramassis d'informations complémentaires sur les différentes races de l'État, avec des informations qui sont sues de tous. Certaines ne sont disponibles que pour les membres de la race, comme les Néorithes qui ont des secrets raciaux, ainsi que les Mutalythes, et les joueurs qui en jouent auront donc les informations manquantes en message privé. Voici, donc, tout ce qui est su pour le reste de la population!

Humains


« L’adaptation à son meilleur. La polyvalence incarnée. Nous sommes là depuis toujours et le resterons. Nous avons la générosité facile et aiderons nos prochains, qu’importe la race ou la couleur. Nous avons aussi la rancune facile. Gare à ceux qui tomberont dans nos mauvaises grâces. »

Les humains sont là depuis le début, nous le savons déjà. Ce qu’ils ont apporté à l’État, en plus de l’avoir construit, est tout aussi coloré que les humains en eux-mêmes. Ce sont eux qui ont instaurés l’économie, basée sur les Gelds, qui ont érigés les murs pour se protéger et qui ont mis en place le principe démocratique qu’est le conseil des Élus. Les humains, en tant que tel, ne sont pas de mauvaise nature, mais encore, on peut en voir de toutes sortes. Les Puristes sont une belle preuve d’où la haine peut emmener cette race.

Ce sont eux qui ont gardé quelques traditions vivantes au sein de l’État. Le Die Erinnerung et ses veillées sont une tradition humaine, visant à se remémorer les gens qui nous sont chers et qui ne sont malheureusement plus des nôtres. Les Veillées durent une semaine au grand complet, et les célébrations sont toujours concentrées sur quelques lieux précis. Ils peuvent changer au fil des années, par contre. Durant cette semaine bien précise, les citoyens peuvent déposer des bougies, faites dans des lanternes de papier, dans des arbres ou alors à des endroits désignés à cet effet. Chaque lanterne représente un être cher, qui n’est plus des nôtres. Les humains voient la lanterne comme un phare pour guider l’âme des leurs dans l’autre monde.

Une autre tradition humaine est celle du festival des masques, événement haut en couleur qui a lieu trois mois après les Veillées, et qui dure deux jours. Pendant cet événement, les citoyens se drapent de couleurs, de guirlandes et même de déguisements complets. Le but étant simplement de célébrer le fait d’être vivant, de s’amuser et de profiter des deux jours. Il y a beaucoup d’animation sur la place publique et dans le secteur central, en cette occasion. C’est un moment propice pour la vente de friandise et de breuvages sucrés. Certains humains affirmeront que le vrai nom de cette fête était « Halloween », dans le temps, mais tous s’y réfèrent sous le Festival des Masques.

Célébrer les fêtes individuelles est aussi une tradition humaine. Cette habitude s’est étendue aux autres races, mais quelques-unes, comme les Orchids et les Néorithes, ne s’intéressent pas vraiment à ce genre de tradition, préférant les fêtes de groupes plutôt que celles individuelles.

Les humains ont une longévité d’à peu près 80 ans. Quelques cas exceptionnels ont dépassés les 100 ans, mais ils sont rares.

Altérés


« Nous avons pris nos racines et les avons perfectionnées. Nous avons pris les points forts de deux êtres distincts, puis les avons infusés dans un seul. Dites-moi, que sera donc la suite? À quand l’enrayement des maladies, et même de la mort? »

Les Altérés ont une fête de plus que les humains, dans leur cas : celle de leur transformation. Ils fêtent le jour où ils sont devenus ce qu’ils sont maintenant, ou s’inventent une date s’ils ne savent pas exactement quand ça s’est produit. C’est habituellement quelque chose qui se célèbre avec les proches, qui étaient là comme support moral pour l’Altéré.

Nous aurions pu croire que les Altérés ne se considèreraient pas comme une race à part entière, mais c’est pourtant le cas. Ce phénomène s’est déclaré alors que les Altérés formèrent un groupe, d’une vingtaine d’individus. Oui, ils avaient été humains, avant. Par contre, ils avaient tous un quelque chose de plus. Soi des facultés animales, qui était étrangère aux capacités humaines en générales, soi d’autres facultés plus étranges. Certains Altérés ont un contrôle sur la chaleur de leur corps, d’autres peuvent voir sur un autre spectre de couleur, d’autres encore ont une force physique et une endurance simplement surhumaine… Les différences étaient trop grandes pour qu’ils ne se déclarent pas membres d’une race bien existante. Certains diront que c’est cette déclaration « d’indépendance raciale » qui aura fait naître les Puristes. Dans tous les cas, les Altérés, qui forment maintenant 15% des habitants de l’État, sont fières d’être ce qu’ils sont.

À noter ici qu’il fut une époque où les Altérations n’avaient pas besoin du consentement écrit du sujet. La chose a changé alors qu’Ulrich Stein est devenu l’Élu du Secteur des Sciences et de l’Industrie. Quelques cas d’Altérations non consenties s’étaient déjà fait voir par le passé. Il y a rumeur que certains scientifiques qui continueraient de telles pratiques, mais personne n’en a la preuve. Tous les scientifiques « fous » qui se sont fait prendre à ce genre de pratique se sont fait exécuter.

Les Altérés, comme leur race de base, ont une espérance de vie de quatre-vingt ans environ. Dans leur cas, par contre, ça dépend beaucoup de l’individus et des modifications qu’il a subies. Beaucoup d’Altérés qui se sont fait jumeler avec des créatures avec une espérance de vie courte ont hérité de cette particularité, et vice-versa pour ceux qui ont l’adn de quelque chose qui en a une plus longue.

Advenant qu’un Altéré et un humain aient une relation ensemble, aucun enfant ne peut découler de leur union. Les Altérés sont totalement stériles, et ce fait vient justement des quelques changements génétiques qu’ils ont subis.

Cyborgs


« La perfection de la machine est maintenant aux mains des simples gens. Nous pouvons allier humain et machine, pour donner les meilleurs résultats. La force mécanique, l’endurance du métal, la solidité des alliages, mais surtout, la précision sans faille qui va avec les circuits. »

Les gens ont souvent cru que la cybernétique ne changeait rien pour son porteur. Ils étaient loin d’être au courant du 0.5% des cyborgs qui sont affectés par de graves problèmes de rejets de leurs implants. Ou encore des quelques prouesses extraordinaires que certains sont capables d’accomplir de par leur cybernétique! Dans tous les cas, les cyborgs ont une carte de plus dans leur manche, et leurs restrictions sont presqu’exclusivement au niveau monétaire. Armes cachées, augmentations de force, vision infrarouge, compartiments de stockage... un cyborg est une réelle surprise sur pattes, mais surtout, une incarnation de l’efficacité. Quelques modifications et ajouts sont plus problématiques que d’autres, par contre : certains peuvent causer des maux physiques, d’autres ralentir le porteur, et d’autres encore l’obliger à des entretiens plus réguliers.

Dans beaucoup de cas, les cyborgs étaient des gens au seuil de la mort, qui ont acceptés ces ajustements pour survivre. Il n’est pas non plus rare de voir quelques cyborgs qui eux étaient en pleine forme, mais qui voulaient quelque chose de plus. Le nombre est limité, par contre, et on avertit de base que ceux qui le deviennent par besoin seront toujours privilégiés sur ceux qui le deviennent par « plaisir ». Les pièces ne sont malheureusement pas illimitées, raison pour laquelle, quelques fois, on a l’impression de tomber sur un modèle très basique de cyborg plutôt que quelque chose qui aurait pu être nettement plus travaillé. Il y a beaucoup de temps passé sur la table d’opération, beaucoup d’ajustements à effectuer en cours de route, et malheureusement, pas assez de cybernéticien pour le besoin grandissant.

Les composantes cybernétiques sont, fort heureusement, étanches et hydrofuges. Elles sont également faites de métal inoxydable, ou d’alliages qui ont cette propriété. La chaleur et le froid, par contre, sont très dommageables pour les pièces cybernétiques. Dans le premier cas, il peut y avoir des brûlures et des blessures graves, même des surchauffes. Dans le second cas, des engelures peuvent se faire, et les systèmes peuvent même arrêter de fonctionner. Dans le cas du froid, beaucoup de cyborgs se sont plaints de douleurs, difficiles à endurer, et de difficultés de mouvement.

Les cyborgs ont la même longévité que les humains, sauf ceux atteints par des rejets. Ceux-ci ont, malheureusement, beaucoup de risques de mourir plus jeune que les comparses. Ils ne se considèrent pas comme une race à part entière, mais les Puristes, eux, ne les voient aucunement comme des humains.

Néorithes


« Cette race est entourée d’une culture complexe qui est un mystère pour nous, humains. Seuls les autres Néorithes sont au courant des us et coutumes complexes de leur culture. Quelques rares privilégiés ont l’occasion d’avoir un léger coup d’œil sur l’organisation sociétale de cette race. Et ceux-là sont encore plus muets à ce sujet que les Néorithes eux-mêmes. »

Les Néorithes sont, de base, très mystérieux. Déjà, personne ne sait ce qui se cache sous leurs diverses couches de vêtements, et encore moins de quoi à l’air leur visage. Dans les faits, selon les coutumes raciales, seules les personnes très proches du Néorithe peuvent voir son visage. Parfois, la définition de « proches » est très étroite, et même des frères ou des sœurs n’ont pas ce privilège.

Les membres de cette race se séparent par famille, aussi appelé clans, qu’ils respectent avant tout. Il y en a divers à travers l’État, et même en dehors, mais ils ont tous la même hiérarchie : ce sont les aînés qui ont le dernier mot sur ce qui se passe dans le clan. Ce sont eux, également, qui choisissent quelles unions seront les plus profitables. En effet, les Néorithes se lient souvent avec des individus venant d’autres familles, et ils ont rarement le choix. La chose ne dérange pourtant pas la généralité des individus, mais quelques rares personnes font savoir leur mécontentement. Les histoires d’amour entre Néorithes et les autres races sont donc rares, et surtout, mal vues par le reste de la race.

Cette race, qui semble là depuis toujours, au même titre que les humains, ont emmené quelques coutumes et fêtes à l’intérieur de l’État. Par exemple, ils fêtent les Jours de grâce. C’est un événement qui dure une semaine, et pendant laquelle ils entretiennent la nature qui les entoure. Ce peut être fait par une succession de petits gestes, comme ramasser les ordures que d’autres auraient laissé là, dégager les boisés des feuilles mortes pour que le sol respire bien, soigner des animaux blessés et plus encore. Pendant cette semaine, par contre, à chaque soir, ils se regroupent par famille, pour entonner des remerciements à la terre qui les a vu naître, le tout dans leur langage propre.

Les Néorithes ont également légués leur calendrier à l’État. Les humains avaient leurs 12 mois par années, chacun composé d’un nombre de jours plus ou moins égaux. Le calendrier Néorithe, lui, est composé de 12 mois également, mais chacun comporte 30 jours. Ils portent également des noms différents, que les humains ont couplé avec leurs mois originaux :

- Janvier : Mois des Aurores.
- Février : Mois des Étoiles.
- Mars : Mois des Brumes.
- Avril : Mois des Pluies.
- Mai : Mois du Renouveau.
- Juin : Mois des Migrations.
- Juillet : Mois du Soleil.
- Août : Mois des Récoltes.
- Septembre : Mois des Retrouvailles.
- Octobre : Mois du Croissant.
- Novembre : Mois des Ombres.
- Décembre : Mois de la Lune.

Les Néorithes ne célèbrent pas les fêtes individuelles. Plutôt, une fois par an, ils fêtent leur famille, leur clan, et tous ceux qui s’y trouvent. La date varie selon les disponibilités de chacun, ce qui fait que, d’année en année, ladite fête peut se dérouler à une journée différente.

Les membres de cette race ont une longévité plus haute que celle des humains, pouvant vivre de 100 à 150 ans. Le chiffre exact est inconnu, les Néorithes le gardant encore une fois secret.

Mutalythes


« Ils sont l’incarnation du pragmatisme et de la logique. Beaucoup disent que c’est parce qu’ils ont plusieurs personnalités qu’ils sont capables d’autant de contrôle. Pourtant, ils sont dans les plus passionnés, les plus aimant et ont également les rages les plus violentes. Peut-être sont-ils les pires sociopathes de l’État… mais qu’ils le cachent bien. »

Les Mutalythes, si on met de côté quelques Altérés, sont la race la plus imposante de l’État. Ils font en général dans les 6 pieds et demi, pour les mâles, et dans les 6 pieds pour les femelles. Ils sont également très larges, même si les femmes de cette race sont plus délicates.

Leurs différents aspects rendent la plupart des membres d’autres races confus ou mal à l’aise, de par leur manque de compréhension. Pourtant, si un Mutalythe vous dit qu’il doit consulter ses « autres lui », ce n’est pas simplement une expression. Chaque couleur, ou facette, a une personnalité propre, qui interagie de manière indépendante à celle principale, la rouge. Aucun scientifique n’a été capable de comprendre ce phénomène, malgré les observations.

La rumeur d’une quatrième couleur coure dans l’État, mais aucun Mutalythe ne l’a confirmé, ou infirmé, dans les faits. Ils ne répondent simplement pas à la question, et s’il y a vraiment une quatrième facette, c’est un secret de race qu’ils gardent jalousement. Ils n’ont pas de fête propre à leur race en tant que tel, mais ils ont une manière d’agir bien à eux : soi d’être observateurs, neutres et parfois détachés. De ce fait, ils font souvent les meilleurs Défenseurs ou mercenaires. Leur sang-froid racial leur donne également un avantage sur les autres races dans les domaines demandant un bon contrôle de leurs émotions, comme la médecine ou même la psychologie.

Les membres de cette race aiment vivre en famille, dans des maisons multi générationnelles. Pour eux, contrairement aux humains, il n’est pas étrange de voir un individu dans la quarantaine qui habite avec ses parents. Ils vont dans le principe que leurs parents ont pris soin d’eux, et qu’ils leur doivent donc autant d’attention dans leurs vieux jours. Ce fonctionnement particulier donne des maisonnées parfois impressionnantes, dépendamment de la grosseur de la famille. C’est la seule race qui brûle leurs morts plutôt que de les enterrer.

Les unions entre humains et Mutalythes sont les seules à pouvoir donner quelque chose. Encore là, aucun être hybride ne peut venir au monde : l’enfant est Humain ou Mutalythe.

De leur côté, ils ont une longévité d’environ 200 ans. Certains disent que c’est leur constitution solide qui leur permet de vivre aussi longtemps, d’autres affirment que c’est à cause du stress mieux gérer qui ne les fatigue pas autant que les humains. Dans tous les cas, les hypothèses n’ont jamais été dites par un membre de la race en question.

Orchids


« La race qui se fait le plus remarquer. Son unicité en fait un total mystère pour les autres, mais aussi une merveille. Vous ne verrez jamais plus pacifiques et plus patients. Vous ne verrez jamais une race avec plus de variété et autant de beauté, de couleurs. »

Les Orchids sont, bien entendu, des humanoïdes plantes. De ce fait, il peut y en avoir de toute sorte : autant des représentants d’espèces de fleur que de plantes aquatiques, désertiques, qui vivraient dans le pergélisol, ou alors d’arbres plus exotiques les uns que les autres. Il y a une véritable myriade de variétés, qui se rejoignent tous de par leurs besoins basiques : celui d’une « alimentation » à base de minéraux et d’eau, et leur besoin de soleil. Encore là, certains vivent mieux dans l’ombre, et d’autres encore demandent moins d’eau pour vivre, mais ils ont tous ces besoins de base.

Un Orchid en tant que tel ne mange pas comme un membre d’une autre race le ferait. Si vous les voyez ingurgiter quelque chose dans ce qui leur sert de bouche, ne vous laissez pas tromper : la chose qu’ils ont ingéré se retrouve emmagasiné dans un espace, à l’intérieur de leur corps, où quelques racines prélèvent les nutriments. Parfois, ils ont même un ramassis de composte dans leur corps, qui isole fort heureusement les odeurs. Leur autre méthode pour se nourrir est tout aussi simple : ils se plantent dans un sol riche en eau et minéraux, déploient des racines et assimilent ce dont ils ont de besoin.

De ce fait, un Orchid ne peut pas se reproduire avec une autre race, et même avec certaines espèces de leur propre race. Leur reproduction est semblable à celle des plantes, également : ils produisent du pollen, qui voyage dans l’air et trouve un partenaire. Ce temps de pollinisation est présent tout le Mois du Renouveau. Pendant toute la pollinisation, les Orchids s’isolent en groupe, dans des secteurs riches pour bien se sustenter, et y restent jusqu’à ce qu’ils soient polliniser. Le développement de l’enfant est également différent de celui des autres races : plutôt que de porter le petit comme un mammifère le ferait, ils remplissent plutôt leur corps de terre et y sèment la graine fertilisée, qui y poussera pendant presqu’un an. Au bout de cette année, l’enfant pourra être visible entre les branchages de son parent et commencera à être admis à l’extérieur. Pendant encore une année, le parent le gardera à l’abris dans la petite alcôve juste pour lui. Suite à cette deuxième année de vie, par contre, le nouvel Orchid restera avec son parent jusqu’à maturité.

Les Orchids aiment rester avec les membres de leur famille. Leur langage est habituellement un mélange de bruissements et de craquements. Ils sont capables de parler d’autres langues, mais préfèrent de loin la leur, moins exigeante pour leur anatomie. La sève d’un Orchid fait office de sang, dans leur cas, et certains d’entre eux peuvent subir des intoxications, les moins dangereuses restant celles liées à l’alcool. Personne ne sait exactement quelles espèces y sont sensibles ou non.

La longévité d’un Orchid dépend de beaucoup de la plante qu’il incarne. Certains ont une durée de vie très courte, avoisinant les dix ans. Certains semblent simplement immortels, tels les saules ou les séquoias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
 
Races de l'État.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES RACES DISPARUES
» Les races One Piecéennes [spoil]
» Les races jouables
» ♠ Les races ♠
» Races et classes de personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Registre civil :: Races, Classes et Compétences-
Sauter vers: