Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Créatures hors de nos murs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 854
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Créatures hors de nos murs.   Lun 25 Jan - 4:07

“Mes recherches sont importantes pour notre État. Elles rendront les curieux plus prudents, et je l’espère, empêcheront quelques imbéciles de mourir. Ceci est mon livret d’exploration, dans lequel je noterai toute créature ou plante étrange que je croiserai, ou que j’ai croisé. J’aurais dû y songer plus tôt, mais les circonstances étaient toutes autres. Les noms utilisés dans ce livret viennent de moi, vu que les créatures en dehors des murs de l’État ne sont pas humainement connues. J’essaierai d’inventer des noms qui décriront bien les choses qu’ils désignent. ” – Lucius Malborne, premier Scavenger.




Aviaigeurs tachetés


“Cette petite boule de poils volante est que trop mignonne. En plus d’être à croquer, elle est inoffensive. C’est la première créature que j’ai rencontré jusqu’à maintenant, en dehors des murs, qui n’est aucunement dangereuse pour nous. Ces douceurs volantes sont extrêmement douces et curieuses. Faciles d’approches, elles sont aussi un très bon indice pour mettre la main sur des petits fruits comestibles. J’ai presque réussi à en apprivoiser une. Elle est jaune. ”




Belettes écaillées


“ Cet animal doit faire dans les trente-cinq centimètres de long, et dans les dix livres maximum. Elles sont féroces aux premiers abords, mais une fois qu’on les a habitué à notre présence, elles se montrent joueuses et assez futées. Amicales, même. Ce sont également des amphibiens, qui se tiennent près des ruisseaux et petites rivières. Elles se nourrissent de petits poissons ou batraciens, de fruits tombés également, et ont donc une alimentation d’omnivores. Elles sont facilement domesticable, en plus d’être la deuxième créature inoffensive que j’ai rencontrée jusqu’à présent.  ”




Buffles sauteurs


“ Ce sont des vrais mastodontes, avoisinant les trois mètres de haut. Les plus gros mâles font dans les cinq mètres. Ils ont l’air totalement idiot, mais ce ne sont que les apparences. Dans les faits, ces créatures très sociales ne se laissent pas tuer aussi facilement. En premier, ils se déplacent en troupeaux, que je soupçonne d’être en fait des familles. Le mâle protégera ce groupe d’individus à tout prix, et violemment.
Note à part; lors d’une altercation entre un troupeau de buffles et un de traqueurs, ce sont les buffles qui ont gagné. Le mâle, plutôt, qui a tué trois assaillants en se servant de bonds impressionnants, dans les trois mètres de haut, et en fracassant le crâne de ses adversaires, dessous.
Autre note à part; leur viande, dans un ragoût, est un vrai délice. J’essaierai d’en ramener avec une équipe pour en faire l’élevage en captivité. Ça pourrait donner des résultats intéressants.  ”




Cantoris


“Ce genre de petit singe étrange est, à première vue, inoffensif. Il ne s’attaquera pas aux gens de l’État, ni à d’autres animaux. Jamais pendant mes expéditions je n’aurai vu cette créature être hostile. Par contre, malgré qu’ils rechignent à attaquer, ils se défendent par des techniques naturelles perfectionnées. En essayant d’en attraper une, j’ai découvert qu’ils sécrétaient un liquide urticant très violent par des glandes dissimulées dans leurs aisselles. Ils s’en badigeonnent les pattes quand ils se sentent menacés et essaient d’en appliquer sur le visage de leur agresseur. Malgré ce petit détail, ils sont très utiles pour repérer source d’eau potable et fruits comestible; les Cantoris habitent en effet des zones où un accès à l’eau et à la nourriture est facile.”




Chapardeurs masqués


“Ce sont des genres de lémuriens, de ce que j’ai observé. Ils ont de petits crocs aiguisés, dont ils se servent parfois pour mordre leurs prédateurs. Ils s’en servent beaucoup plus pour décortiquer noix en tout genre et carapaces d’insectes. Je prends la peine de les noter ici parce que, comme leur nom le suggère, ce sont des voleurs. D’odieux petits voleurs, qui vont monter des stratégies avec leurs semblables, pour vider complètement vos sacoches d’expédition sans que vous vous en rendiez seulement compte. Quand leurs victimes sont éveillées, ils choisissent quelques membres de leur cohorte pour attirer votre attention. Les autres vont récolter le butin. Quand vous dormez… il se glisse simplement sans bruits dans vos affaires et vous les vole. Un feu de camp, habituellement, les tiens à distance, au risque d’attirer des prédateurs. ”




Cracheurs épineux


“Ma première rencontre avec ces créatures insectoïdes a été, ma foi, presque fatale. Ce sont des bêtes de quatre mètres de long et de trois mètres de haut. Leurs appendices sont très solides et létaux. Chaque pique sur les espèces de pinces est comme un petit crochet. Ils vivent en colonie d’une dizaine d’individus, qui se protègent et se surveillent étroitement. Ils sont extrêmement agressifs, en plus de ne pas avoir peur des gens de l’État. Non, plutôt, ils chercheront à entrer dans votre campement, et vous mettront en morceau dès qu’ils vous verront bouger. Leur arme la plus dangereuse, par contre, n’est pas visible. Je l’ai découvert en sacrifiant la mobilité de mon bras gauche. C’est un jet d’acide, qu’ils sont capables de projeter sur deux mètres devant eux. Mes conseils : ils sont à éviter à tout prix. Fuir est inutile devant ces sprinteurs. Évitez les zones qui ont des traces d’acide à tout prix.”




Déchiqueteurs osseux


“Ce sont d’énormes prédateurs de huit mètres de long, comptant la queue. Leur armure naturelle est très difficile à percer –mes flèches en seront témoins- et leur donne, en plus, un poids non négligeable durant des luttes au corps à corps. Leur queue est puissante et peut facilement briser tronc d’arbres, pierres, ou bien des os. La prudence est de mise dès que vous êtes à portée de ce prédateur.
Pendant mon observation, j’ai également remarqué d’autres faits intéressants. Leurs mâchoires est aussi une arme redoutable, pouvant percer l’armure naturelle de leurs semblables. Également, ils ont cette fâcheuse habitude de disparaître de notre champ de vision à n’importe quel moment, puis de revenir dans nos angles morts. Je vais devoir me mettre à une observation plus poussée de ce phénomène. Sans me faire attraper par l’autre Déchiqueteur. Oui, les enfoirés se déplacent en duo.”




Harpies immaculées


“Ces choses volantes sont, ma foi, des créatures bien particulières. Je n’ai pas encore vu d’attaques faites par ces aviaires, mais je suis certain qu’ils sont capable de tuer quelqu’un. Avec leurs griffes effilées, sur plusieurs pattes, et leur puissant bec, ils pourraient faire d’importants dommages. Dans d’autres optiques, ces harpies pourraient faire de bonnes montures, à supposer qu’on peut en dresser. Leurs plumes sont aussi très prisées pour fabriquer des flèches, et autres banalités que les gens de l’État appellent « du luxe ». Ce sont des créatures diurnes, qui habitent les zones occupées par de grands arbres solides.  ”




Lézards marbrés


“Ces petites choses sont simplement mignonnes. Comment pourraient-elles être autre chose? Oh, elles pourraient vous attirer vers des bêtes beaucoup plus grosses et dangereuses, n’est-ce pas? Petite traitresses… Aussi trognons puissent-ils être, il ne faut jamais suivre l’un de ces reptiles. Ils attirent les potentiels agresseurs sur le territoire des Déchiqueteurs Osseux, ou pire encore. Ils se tiennent en groupe d’une vingtaine d’individus, et en cas de problèmes, ils vont tous dans la même direction : celle de leur piège mortel. Ils semblent également partager les proies des plus gros prédateurs vers qui ils mènent leurs victimes. C’est donc une relation « donnant-donnant » qui les relie. Intéressant. Comme le fait que les femelles n’ont aucun bleu sur le dos, mais du vert plus tendre. Et qu’elles sont très rares. Je vais devoir examiner plus soigneusement ces petits traitres sur pattes.”




Lynx à collerette


“ Ce genre de félin est amphibien. Déjà, c’est une information importante. Surtout quand on pêche, bien peinard, sur le bord d’un lac, et que ce truc sort de l’eau avec le projet de dévorer nos entrailles. Il fait dans les un mètre de haut, et un mètre et demi de long. Leurs dents sont très coupantes et leurs griffes peuvent facilement agripper une proie, qu’elle soit plus grosse qu’elle ou non. Je ne sais pas combien de temps ils peuvent rester sous l’eau, mais de ce que j’ai vu, c’est relativement longtemps. Ce sont des créatures solitaires, au moins, mais qui ont une capacité certaine d’embuscade. Donc, être prudent près des cours d’eau est recommandé.  ”




Mort des cieux


“ Très urgent. Éviter cette chose à tout prix. Je n’en sais pas grand-chose, malheureusement. Assez pour sommer tous scavengers de ne pas l’approcher. Nous étions quatre, qui faisaient une patrouille à l’extérieur des murs. En explorant une nouvelle clairière, nous sommes visiblement entrés sur son territoire. Cette chose nous est tombée dessus. Elle a agrippé Samantha. Nous n’avons retrouvé que sa tête. Damien, lui, s’est fait ouvert le dos au deuxième passage. Kevin et moi avons fuis, sachant que rester serait mortel. Sérieusement… Si vous entendez son cri strident, qui est un mélange entre rugissement et cri d’aigle, fuyez. Mettez-vous à couvert. Ne revenez pas là.  ”




Traqueurs sanglants


“Ces créatures en particulier m’ont posé beaucoup de problèmes. Pas particulièrement à cause de leur létalité. Sinon leurs dents et mâchoires, ainsi que leurs griffes, elles n’ont rien de physiquement dangereux. Non. Ce qui m’a réellement posé problème c’est révélé être leur imprévisibilité. Un instant, elles vont venir vous voir, curieuses, se rouler devant vous comme si elles quêtaient des caresses. L’instant d’après, alors que vous vous préparez à les flatter, après mûres réflexions, elles vous sautent à la gorge. Pas simplement une, mais toute la meute au complet. Ils se tiennent en groupes de moins de dix individus, mais avoir cinq de ces genres de félin sur votre cas… c’est définitivement dangereux. Chacun est aussi long qu’un homme, et pèse près de quarante kilos de plus. Je crois, par contre, qu’il serait possible d’en apprivoiser une. En l’isolant au plus jeune âge et en la gardant au contact d’homme à tous les jours, ce serait indéniablement possible. Malheureusement, je n’ai pas le temps. Pas encore. Autre fait amusant, et utile pour la survie; ils finissent rarement les grosses proies qu’elles abattent. Quand on est en manque de provision, ça peut sauver des vies.”


Inconnue


"Je ne sais pas ce qu'elles sont. Quelques Scavengeurs prétendent en avoir vu. Ils font état de créatures humanoïdes, sans vraiment bien les décrire. Les seuls qui les ont vraiment rencontrés, et pas simplement entrevu dans des circonstances nébuleuses, ont été retrouvé morts. Les marques laissées sur les cadavres laissaient croire que la créature inconnu, et les membres de son espèce, ont des griffes extrêmement coupantes. Plus que celles de la Mort des cieux. Les traces étaient nettes, comme celles d'un couteau de chasse affûté. Une seule chose annonce leur présence: la faune environnante cesse de faire du bruit. Les lieux deviennent horriblement silencieux. Je recommande donc aux Scavengers, et à n'importe qui quittant les murs de l'État, de sortir de ses "zones mortes" avant que le pire n'arrive."

"Je demande expressivement que des copies soient faites de ces observations, et distribués aux Scavengeurs, ainsi qu'à tout individu désirant sortir des murs de notre État. Également, ajouter les nouvelles espèces découvertes. Nous devons savoir ce qui nous entoure, pour la survie de nos citoyens.

À noter qu'il est inutile d'y ajouter les animaux de compagnie ou le bétail qui se trouvent dans nos murs. Les chats, chiens, chevaux, boeufs, etc... ne sont pas des menaces pour les voyageurs. Merci de votre considération."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
 
Créatures hors de nos murs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Texture des murs
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Les Hors série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Point de départ :: Univers-
Sauter vers: