Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au grés du vent (Eicko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Jeu 16 Juin - 22:59

Le mercenaire acquiesça doucement. Et puis, que pouvait bien faire son opinion, celle d'un mâle mercenaire, d'une autre race, avec des intentions douteuses, pour changer l'opinion du Défenseur? Probablement pas grand chose.

- Pardonnez-moi. Parfois, j'ai l'impression que mon opinion peut compter. C'est rarement le cas. Sa peau prit une teinte plus vert pomme, et il baissa la tête un peu. Vous n'êtes pas repoussant, dans tous les cas. Alors je ne comprend pas pourquoi...

Il s'arrête net de parler, serrant son avant-bras assez fort pour qu'on le voit sur sa peau. Sa peau redevait totalement rouge, rapidement. Qu'est-ce qui lui prenait?! Oui, le Défenseur était sympathique, mais il y avait des limites aux effronteries! Il soupira, fixant la table, sur laquelle il se lit à jouer des doigts, doucement, les faisant cogner la surface de bois chacun leur tour.

- Excusez mes paroles. Je dois apprendre à discipliner tous mes aspects. Avec de la méditation, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 17 Juin - 8:40

Eicko reporta son attention sur le mercenaire et le regarda changer de couleur avec une certaine fascination.

- Mais ne vous excusez pas! Votre opinion ne vaut pas moins que la mienne ou que celle de qui ce soit. C'est ce que vous pensez et c'est correct de le partager.

il observa Zolvar pianoter sur la table, penchant un peu la tête sur le côté et fit son habituel petit sourire. Il se mit à faire de même, le son du martèlement de ses doigts étant un peu plus sec et sonore dû à la composition naturelle.

- Pourquoi vous faites ça?

Demanda t'il d'un air presque gamin, en continuant de cogner doucement la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Sam 18 Juin - 13:57

Zolvar lui jeta un oeil, presque timide. Certes, c'était son opinion. Si elle concernait la vie privée d'autrui, par contre, elle devait rester pour lui. C'était du simple savoir vivre. Son père lui disait toujours: "La vie privée d'une personne lui appartient. Sauf si tu peux lui sauver la vie, tu n'as pas à t'en mêler." Il soupira donc, baissant les yeux sur la table de nouveau.

- Je suis au moins heureux que mon avis mal placé ne vous aie pas froissé.

Voyant l'Orchid faire, et entendant la question, il ne put s'empêcher de s'immobiliser et d'hausser un sourcil. Pourquoi faire jouer ses doigts sur la table? Vraiment?

- Et bien, vous savez, pour certaine personne, c'est un tic nerveux. Elles se sentent mal à l'aise dans une situation, et faire ce genre de mouvement répétitif évacue le stress. Dans mon cas, c'est pour tenir mon esprit occupé. Pendant que je vous parle, j'ai au moins deux aspects qui se concentrent sur le mouvement.

Il s'arrêta de nouveau, pour mener une main à sa tête de découragement. Au moins deux aspects? Oui, Zolvar, dis-lui carrément que ta race est cachotière, en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Jeu 22 Sep - 15:02

(Oups le délai hein... je viens de retrouver un clavier en français! Et internet...)

Eicko cessa lentement le pianotement de ses doigts noueux sur la table et porta une attention particulière au mercenaire. À la fin de la dernière phrase de ce dernier, l'orchid plissa doucement les yeux, ne le quittant pas de son regard ambré.

- De la nervosité.

Articula lentement Eicko, comment insatisfait de la réponse de Zolvar.

- Vous occupez votre esprit.

ajouta-t'il, penchant la tête de côté d'une façon qui n'avait rien d'ergonomique. Un espèce de petit grondement guttural accompagna le mouvement, puis il se redressa lentement, affreusement lentement même.

- Et si vous me parliez de ces aspects qui aiment se préoccuper du mouvement?

Demanda t'il doucement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Jeu 22 Sep - 16:58

(Ne t'en fais pas pour si peu. Je me faisais un petit post tranquille avec le DM, en attendant. Heureux de te revoir, dans tous les cas!)

Le visage du mercenaire devint neutre. Même, il s'assombrit un peu. Il observa à son tour le Défenseur, sans laisser voir ce qui lui passait par la tête. Par contre, on pouvait voir, à la pointe de ses cheveux, plusieurs couleurs passer. Bleu, vert, rouge de nouveau...

- Ne le prenez pas mal. Même si un sujet est des plus intéressants, il ne pourra pas contenter trois personnes différentes. C'est l'équivalent de ce que j'ai: trois personnes différentes dans mon esprit. Si je puis l'exprimer de cette manière.

Son regard devint un peu plus froid, et d'un vert profond, tandis que sa peau devenait un peu plus bleutée.

- Et que voulez-vous savoir sur ces dits aspects?

Son ton laissait deviner qu'il prenait la question très au sérieux. Même, son regard était devenu intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Jeu 22 Sep - 19:25

L'orchid hocha lentement la tête et esquissa ce qui ressemblait à un sourire. Il cligna lentement des yeux et soutint le regard perçant du mutualythe un instant.

- Quels sont leurs intérêts, par exemple?

Demanda t'il d'une voix douce, très calme. Il observait les changements de couleurs de son interlocuteur avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Jeu 22 Sep - 20:47

Le regard perçant su mercenaire resta un moment sur Eicko, puis retourna finalement sur la table. Sa pigmentation générale revint au rouge. Lentement, il se remit à faire aller ses doigts sur la table, retrouvant un air neutre.

- L'une d'entre elle aime beaucoup passer du temps dans la nature. L'autre aime les passe-temps plus physiques, qui obligent à bouger. En résumé. Personnellement, je préfère ce qui est intellectuel.

Son regard retourna vers l'extérieur, observant le ciel. Ses yeux étaient un peu plus ouverts, et la pupille dilatée.

- Si je puis me permettre, pourquoi ce soudain intérêt pour mes occupations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 9:18

Écoutant les paroles de Zolvar dans une immobilité totale, Eicko se remit à sourire doucement suite à la question, du moins le plus que sa constitution le lui permettait.

- Ce n'est pas un intérêt soudain. Tout m'intéresse. Je suis curieux.

Dit-il d'un ton doucereux, en reportant lui aussi son regard vers l'extérieur. La pluie se calmait lentement et on pouvait apercevoir au loin une éclaircie. Quelques petits volatiles étaient même déjà sortis de leur cachette pour se mettre à la chasse d'insectes qui auraient quittés leur refuge sous-terrain durant l'averse.

- Je m'intéresse aux gens, en général. Je crois que nous avons de la chance de vivre dans un secteur où le multiculturalisme et la variété des races est aussi vaste, alors pourquoi ne pas tirer profit de toutes ces connaissances? Ô certes... plusieurs ne sont pas du même avis, mais vous savez... je crois au karma. Le jour où l'on mettra la main sur... la tête dirigeante des attentats du 800ième...

L'orchid ne termina pas sa phrase, se mettant à pianoter des doigts sur le rebord de la fenêtre, lentement, les oreilles désormais plaquées vers l'arrière tout en continuant d'observer l'extérieur, ses feuilles se redressant lentement au fur et à mesure que la luminosité solaire reprenait ses droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 14:34

Le sourire doux qui revenait sur le visage d'Eicko sembla décrisper Zolvar un minimum. Entendant sa réponse, il acquiesça doucement, le regard toujours porté vers l'extérieur. Comme il l'avait dit plus tôt, il aimait la pluie. Les éclairs, elles, le fascinaient.

- Je ne suis pas allé à la fête du 800ième. J'ai entendu ce qui s'était produit, par contre. Je suis désolé pour votre chef d'unité.

Ses paroles étaient sincères. De ce qu'il savait, les blessures du Gardien étaient superficielles. Dans tous les cas, personne n'était mort, cette fois. Et ça, c'était une victoire, simple et nette. Son regard se fixa ensuite sur les doigts de l'Orchid, et il se rappela ses propres paroles. Peut-être son interlocuteur avait-il besoin d'extérioriser ses sentiments sur l'événement? Il ne le savait pas trop, et à ce point, il avait trop peur de paraître ridicule pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 14:50

Eicko hocha doucement la tête, signifiant un remerciement silencieux à Zolvar pour ses politesses. Observant un petit oiseau s'approcher lentement, il sourit de nouveau.

- Cela fait parti des risques du métier. Les gardiens ont choisis de protéger la population et connaissent les risques qui sont associés à un tel serment. Je suis... heureux que ce soit lui qui ait fait les frais de l'attaque. Heureux parce que c'est notre travail.

Il fit un petit pause, comme s'il cherchait les bons mots. Le petit oiseau au plumage bleu et gris avait quant à lui pris l'initiative de grimper sur la main de l'orchid, posé sur le rebord de la fenêtre, et s'affairait à lisser son plumage rapidement.

- Il est certain que s'en prendre à Evans était un geste stratégique pour ceux qui ont voulu semer la terreur. Ils auront cependant tôt fait de remarquer que les défenseurs forment une grande famille, peu importe la faction. Ils savent bien que cet affront leur coûtera très cher lorsque nous les trouveront. Car nous les trouveront, n'en doutez pas.

dit-il, d'un ton égal et toujours doux. Tellement neutre, en fait, que ça pouvait en être malaisant. Le petit volatil maintenant confortablement niché dans sa main, l'orchid l'observa quelques secondes en penchant la tête de côté... puis d'un geste vif, se le fourra dans la bouche et l'avala tout rond. Il continua ensuite son observation, comme si rien ne s'était produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 15:31

Le mercenaire le fixait toujours, d'un regard moins souvenu cette fois. Certes, c'étaient les risques du métier. Il en était conscient. Tout comme lui, que personne ou presque ne regretterait, s'il venait à mourir. Son attention se porta ensuite sur l'oiseau, qu'il observa, écoutant toujours l'Orchid avec attention.

- Personne n'a perdu la vie, et c'est ce qui compte. Beaucoup de mercenaires commencent à vouloir prendre les armes contre les Puristes. Ça ne va qu'empirer les choses, je pense bien...

Ce qui se passa ensuite le laissa figé. Immobile, à fixer l'Orchid, totalement choqué. Il entrouvrit la bouche, incertain, sa peau devenant un peu plus bleuté.Que venait-il de faire là? Pourquoi, surtout? Il ne bougeait plus d'un cheveux, incapable d'acheminer cette information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 16:00

L'orchid hocha lentement la tête puis reporta son regard sur le Mutalythe, semblant se demander pourquoi il le fixait comme ça. Les branches recouvrant son abdomen bougèrent un petit peu, et l'oiseau en ressortit un peu sale, un ver dans le bec. Visiblement satisfait de sa trouvaille, le volatil l'engloutit puis tenta de retourner à nouveau dans sa boite à lunch, poussant sa petite tête d'emplumé entre les branches.

- Quelque chose ne va pas monsieur Zayne?

Demanda-t'il doucement alors que la petite bête ne trouvait pas le moyen d'entrer. L'orchid le prit doucement sur un doigt, pour le rapprocher de sa bouche, puis s'arrêta.

- Oh je... hum... articula-t'il mal à l'aise, l'oiseau choisissant le moment pour s'élancer dans l'ouverture, résultant dans un "pouf" de duvet et un soubresaut de l'orchid.

- Je... oui, enfin. Cela dépend de la façon dont les mercenaires comptent s'y prendre... l'escalade de la violence est à prévoir, et ce n'est pas une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 16:18

Le regard du Mutalythe restait fixe. Encore, il retournait ce qu'il venait de voir dans sa tête, encore et encore. Une partie de lui le trouvait stupide de se choquer pour aussi peu. C'était tout de même un Orchid, devant lui, et non un simple humain. D'autres parties de lui étaient simplement révolté par l'acte. Lui... Voyant le petit oiseau ressortir, il se détendit et soupira longuement, allant ensuite se masser les tempes. Le voyant refaire le manège, par contre, il détourna le regard, n'entendant que le pouf de plume comme indicatif de ce qui venait de se reproduire.

- ...j'essaie comme je peux d'empêcher les Inhumains d'augmenter les attaques. C'est assez complexe. Par contre, je n'ai aucun contrôle sur les autres. Je ne suis qu'un simple mercenaire, après tout. Et ceux qui ne sont affiliés à personne... Il eut un autre soupir et sembla las. Ceux là, en plus d'être victime de leur propre stupidité, n'ont personne pour les empêcher de faire des bêtises...

Ses yeux se fixèrent sur l'abdomen de l'Orchid, s'attendant à revoir le petit volatile.

- C'est une méthode d'introduction... particulière. Si je puis me le permettre, je la déconseille en publique.

Il eut un bref sourire amusé, s'imaginant un Altéré oiseau qui aurait perdu connaissance en voyant la scène, mais se calma rapidement. C'étaient des réflexions puériles qui n'avaient aucun intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 16:51

Eicko lui fit son petit sourire classique puis hocha la tête.

- C'est tout à votre honneur d'agir ainsi. Hélàs... nous ne sommes maître que de nos propres décisions et actions, n'est-il pas? ceux qui causent le chaos devront en payer le prix, peu importe dans quel camp ils se trouvent.

Voyant le mercenaire fixer son abdomen, l'orchid fit de même. Il observa le tout quelques secondes puis poussa un léger grondement sourd, empli de bonheur.

- C'est noté. J'essaie d'éviter. Mais il faut bien que quelqu'un fasse le ménage...

dit-il pas le moins timide du monde, alors qu'un duo d'oiseau s'étaient approché, piaillant joyeusement. L'Orchid les observa en pendant la tête de côté, et un petit rire plus loin dans la salle le fit se retourner devant le spectacle de la serveuse qui semblait trouver tout ça bien marrant.

- On ne règle pas la violence par la violence. La majorité du temps néanmoins.

Ajouta-t'il, poursuivant la discussion en poussant gentiment les volatils insistants du revers de la main. La serveuse elle se mit à rire plus fort, incapable de reprendre une contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Ven 23 Sep - 17:08

Le mercenaire acquiesça doucement. Oui, c'était à son honneur, mais il était tellement impuissant dans ce genre de situation que ça lui faisait perdre la tête, de temps à autres.

- Malheureusement, oui, nous ne sommes maîtres que de nos actions... Justement, si trop de chaos s'installe, tout le monde va finir par être touché, de près ou de loin. Je tiens à protéger les miens. Déjà que je ne peux sauver tout le monde, malgré mes efforts...

Il eut un soupir mélancolique, se rappelant cette fois bien précise où il n'avait pu les sauver tous les deux. Un seul, qui avait été marqué par l'attaque, pour toujours. Lui-même n'en était pas sorti indemne, mais il se moquait bien de sa personne. Les autres étaient beaucoup plus importants.

- Je comprends. Quoi que de voir quelqu'un avaler un oiseau reste très... particulier. Seuls les Orchids peuvent le faire sans que la petite chose ne meurt, si je ne m'abuse.

Il regarda ensuite la serveuse, qui elle trouvait la chose bien drôle. Lui n'avait pas l'envie de rire. Non, pas avec ce fait, que la violence ne réglait pas les problèmes. Sa peau repassa au bleu, presque totalement, et il serra les dents. Avoir porté son masque, personne n'aurait vu son changement d'humeur. Mais là, à visage découvert, on pouvait voir sa frustration, sa colère et son irritation. Il ne pouvait s'empêcher de penser qu'avec une balle entre les deux yeux, les fautifs ne pourraient pas faire de mal, ni se venger. Si une seule personne menait cette vendetta personnelle, aucun groupe en particulier ne serait visé. Simplement cette personne précise, qui porterait un lourd fardeau, pour l bien de autres. Était-il prêt à faire une telle chose? Si ça pouvait empêcher sa famille de brûler vive... oui, totalement. Il était prêt à se salir les mains. Le sang rouge des puristes ne serait pas nécessairement visible sur ses mains, elles-même rouges.

Plus ses réflexions avançaient, et plus sa peau, ses cheveux, et même ses yeux avaient changé de couleur. Maintenant, il était presque totalement bleu, avec les yeux d'un vert pomme, striés de jaune. Ses sourcils s'étaient froncés, et sa mâchoire était serrée. De nouveau, sans qu'il s'en rende compte, ses doigts s'étaient remis à frapper la table, chacun leur tour, et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Lun 26 Sep - 9:39

Eicko hocha lentement la tête, écoutant les mots de son interlocuteur et renonçant à repousser les volailles, qui lui grimpaient désormais dessus et qu'un troisième tentait tant bien que mal de rentrer sa petite tête dans sa bouche, donnais un spectacle un peu ridicule au mercenaire.

L'orchid ne répondit rien à la seconde phrase sur le fait d'avaler un oiseau. Il n'y avait rien à ajouter selon lui. Il observait minutieusement le changement d'attitude du mutalythe. Lorsque ce dernier passa au bleu en totalité et que des signes d'irritation flagrants se mirent à apparaître, l'orchid se redressa lentement alors qu'un grognement profond et un peu grinçant chassa les oiseaux.

- Tout le monde veut protéger les siens. N'oubliez pas qu'il y a toujours deux côtés à une médaille.

Dit-il d'un ton calme mais en fixant le mercenaire sans ciller.

- Tout être a droit à la vie et au respect. Ceux qui contreviennent à l'équilibre naturel des choses doivent en payer le prix, je vous l'accorde. Mais ne nous leurrons pas. La violence engendre la violence. Les ennemis des uns sont les amis des autres. Cette situation doit être gérer avec tact et précision si nous ne voulons pas assister à une guerre civile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Lun 26 Sep - 16:09

Le silence resta jusqu'aux paroles d'Eicko. Sa facette agressive avait visiblement réussie à prendre une bonne partie de sa concentration. Peut-être était-ce pour rester calme, qu'il ne bougeait pas? Comment pouvait-on le savoir? Très lentement, il mena ses mains à ses tempes, pour les masser avec application. On l'entendait respirer, contrairement à avant, dans un rythme contrôlé. Inspire, expire longuement, inspire encore... De nouveau, sa peau changea de couleur, reprenant sa teinte rouge, mais un peu plus pâle qu'avant, presque rose... ce qui semblait étrange.

- C'est la pensée qu'ils ont des familles, eux aussi, et que leur disparition ferait mal à quelqu'un, qui empêche des gens de mon genre de devenir des monstres. Et je crois que c'est la sagesse de dire vos paroles, de les comprendre malgré que le fait doit vous frustrer quelque part, qui fait de vous quelqu'un de posé, de réfléchit, et qui garde la réputation des Gardiens intacte. Encore une fois, je salue votre tact.

Son regard revint sur l'Orchid. On y voyait de la fatigue, mais aussi une certaine tristesse.

- Vous m'excuserez mes sautes d'humeur... les torches vivantes des derniers temps consument lentement ma tolérance. Fort heureusement, je ne suis pas resté dans les Défenseurs...

Il eut un soupir, reprit une profondes inspiration, puis redevint totalement rouge. Sa neutralité parfaite était revenue avec, et son regard se perdit vers le comptoir quelques instants. L'envie d'un breuvage chaud venait de le prendre, visiblement. Il avait besoin de quelque chose pour ravaler ces doutes, et quoi de mieux qu'un liquide chaud pour les faire fondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Lun 26 Sep - 16:45

Observant scrupuleusement son interlocuteur, Eicko demeurait dans une immobilité parfaite. Il voulait être prêt à agir si quelque chose devait se produire et éviter des débordements inutiles. Heureusement, le mutalythe semblait se calmer de nouveau.

Le gardien eu un léger sourire en coin et fit un petit mouvement de la tête en signe de remerciement suite au compliment. Du tact. Tant mieux si cela était vu de cette manière. D'autres Orchids auraient pu simplement balayer les paroles d'Eicko du revers de la main en l'excusant, disant qu'il est "encore jeune et naïf". Malgré le fait que son peuple n'en soit pas un agressif de nature, les évènements des dernières semaines avait semés la grogne auprès de plusieurs des siens.

- Cela est tout à fait normal. Et je crois que c'est ce que les auteurs de ces attentats attendent de nous. Ils veulent mettre les "non-humains" en état de vendetta. Ils veulent que des gestes violents et irréfléchis soient posé par de plus en plus de représentants de différentes races. De cette façon, ils peuvent démontrer combien il est dangereux de cohabiter et mettre encore plus de gens de leur côté.

L'orchid se tut quelques instants, fronçant ce qui lui servait de sourcils. Les gens des différentes races du secteur n'allaient bien sûr pas se laisser menacer et marcher sur les pieds bien longtemps encore. Depuis les évènements du 800ième, d'ailleurs, la tension était palpable partout. Eicko releva un regard brillant d'une certaine lueur un peu malsaine vers Zolvar.

- Vous savez... quelqu'un sait quelque chose, quelque part. En vérité, il y a sans doute même quelqu'un qui sait tout. Les prochains attentats prévus, où se terrent les têtes dirigeantes... personne n'est infaillible. Nous les trouverons. S'il faut transformer le secteur en état policier, soit. Les cerveaux seront mis hors d'état de nuire, et leurs suivants auront l'opportunité de se racheter... peut-être...

dit-il, suivit d'un léger grincement un peu morbide semblant venir du plus profond de son être.

- Il n'est pas sage de mettre un loup en colère lorsque l'on n'est qu'un lièvre... le lièvre est peut-être rapide, mais le loup est beaucoup plus persévérant... et il a des amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Lun 26 Sep - 22:03

Le mercenaire le regarda alors qu'il parlait. Comme il savait tout ça. Il était au courant des buts des Puristes. Au courant directement, non... mais il supposait assez bien ce qu'ils pouvaient désirer. Ils trouvaient juste que le but en question était stupide... Lui faisait parti d'un culte et n'en était pas extrémiste pour autant.

L'Orchid devint soudainement étrange, et il capta une certaine folie intérieure dans ses paroles. Il commençait à croire que la seule chose qui empêchait Eicko d'agir était justement son titre de Défenseur.

- J'espère que vous les trouverez bientôt, et que vous ferez tomber ces têtes. Malheureusement, ce ne sont pas des gens comme moi qui peuvent changer les choses. Hm, l'impuissance... encore cette vieille connaissance qui revient cogner à ma porte.

Il se leva doucement, son regard de nouveau porté vers le comptoir.

- Un breuvage chaud me ferait du bien. Est-ce que je vous ramène quelque chose?

Son ton était redevenu doux et poli, comme au début de leur conversation. Visiblement, il avait besoin de changer de sujet avant que son aspect agressif ne reprenne le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mar 27 Sep - 9:02

L'orchid fit un mince sourire et ferma les yeux à demi.

- Je le souhaite aussi. La peur et la souffrance peuvent faire faire de drôles de choses aux gens. Nous n'avons pas besoin de plus de détraqués.

Dit-il d'un ton doux, redevenu complètement neutre d'un coup. Il suivit le mercenaire du regard lorsque celui-ci se leva, puis se retourna pour regarder lui aussi vers le comptoir.

- Oh, c'est gentil. Ça ira, merci.

La serveuse au comptoir préparait deux cafés pour des clients qui étaient entrés il y a peu. Deux altérés, un renard et un chacal. Les deux jeune hommes semblaient dans une discussion animée concernant une bataille dont ils avaient été témoins entre deux humains et un Néorite.

" Je te jure mec! Je savais plus sur qui miser, c'était la débandade!" disait le chacal.

" Pourquoi tu ne les a pas arrêtés au lieu de regarder bêtement? T'aime ça, regarder deux humains péter la gueule d'un Néorite? Ce dude là leur a sûrement rien fait du tout..." répondit le renard, passablement irrité par l'attitude de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mar 27 Sep - 14:45

Zolvar lui offrit un sourire furtif comme réponse, puis se dirigea lentement vers le comptoir. Bien sûr, la conversation ne lui échappa pas. Ce qui était encore plus certain, c'est qu'elle l'intéresserait. Encore des gens qui se battaient... la chose semblait récente. Peut-être le Néorite avait-il besoin d'aide? Se rapprochant un peu, il observa les deux Altérés, laissant le temps au renard de parler, et il s'exprima ensuite.

- Pardonnez-moi. L'altercation, est-elle récente? Si oui, où s'est-elle passée?

Sa voix restait douce, mais son visage était, lui, assez sévère. Quelques personnes étaient de ce genre: je regarde une situation se produire et je ne fais rien pour l'arrêter. Oh, en j'en parle ensuite dans des endroits publiques. Il eut un petit soupir pour lui-même, totalement d'accord avec son aspect agressif, cette fois. Ces gens-là étaient de mauvais citoyens et méritaient un pied au derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mar 27 Sep - 15:29

L'orchid observa la scène de loin, portant tout de même attention aux paroles des deux altérés et notant mentalement les détails.

Le renard se retourna vers Zolvar, l'observant en silence de la tête au pied durant quelques secondes. Le chacal lui, piqué au vif par son ami, répondit au mercenaire:

" C'était il y a environ une demi-heure, près de La truffe noire. On est partit avant la fin parce que..."

" Parce que Rajit est un trouillard et qu'au lieu de s'interposer il a préféré fuir. Parce qu'au lieu de défendre un frère, même si nous ne sommes pas de la même... race, il a préféré faire partie de la masse tranquille et regarder le Néo se faire laver."

renchérit le renard en lançant un regard de remontrance au chacal.

"Un frère? Calme toi le poil le rouquin! Faut pas se leurrer, c'est pas notre frère ce gars là! Et puis j'aurais eu l'air de quoi? D'un altéré qui s'en prend à deux humain avec mon super acolyte Néorite? Ça aurait rien réglé pantoute! Le monde voient ce qu'ils veulent voir et dans les circonstances actuelles, ça aurait pas redoré notre image!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mar 27 Sep - 20:25

Le Mutalythe resta silencieux, attendant les informations. Il se laissa examiner, sachant très bien qu'il pouvait avoir l'air intimidant. Les deux ayant parler, il soupira.

- Et avertir un Défenseur, ça ne vous est pas passé par la tête? Vraiment... Quel citoyen pitoyable vous faites...

Sans ajouter quoique ce soit, il retourna à la table et prit ses affaires. Il jeta un oeil à Eicko, regardant s'il venait ou non, mais ne s'attarda pas. Remettant son attirail, il sortit et se rendit à l'endroit où la bagarre avait eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eicko Hansel

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2016

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mer 28 Sep - 10:10

Les deux altérés dévisagèrent quelques secondes le mercenaire, ils se regardèrent ensuite en silence, puis la serveuse revint avec leurs café, faisant signe de la tête aux deux acolytes de ne rien ajouter.

Eicko avait observé la scène de loin et regarda Zolvar ramasser ses choses sans broncher. Lorsque celui-ci se leva, l'orchid en fit de même, le suivant à l'extérieur.

- Ce ne sont que des enfants vous savez... Rajit et Cole. 16 et 18 ans. Cousins, sans pères, la mère de Cole est décédé il y a 6 mois de circonstance inconnue. Rajit est orphelin du plus loin qu'il se souvienne.

dit-il en rattrapant le mercenaire de quelques grandes enjambée.


- Je vous accorde que leur attitude a laissé à désirer dans la situation. Je crois que les gens ne savent plus comment réagir, comme si la violence était devenu quelque chose de programmé avec le temps et qu'en être témoin était un fait divers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   Mer 28 Sep - 15:03

Le mutalythe semblait alerte, maintenant, dans ses déplacements. Il regardait un peu partout, ce qui était visible parce qu'il tournait la tête, mais n'ignorait pas Eicko pour autant.

- Chacun a son histoire. Chacun a ses circonstances. Chacun a ses raisons. Ils seraient venu de la famille d'un Élu que je leur aurais dit la même chose. Les gens, et surtout s'il sont encore jeunes, doivent apprendre les bons réflexes. Imaginez si tous les citoyens avaient le réflexe de venir chercher un Défenseur, quand quelque chose de mal arrive? Le nombre de victime diminuerait. Et le nombre de familles privées de l'un de leur membre serait moins important.

Il continua de marcher, assez rapidement. D'un naturel très grand, il faisait de grandes enjambées, sans vraiment avoir l'air ridicule en le faisant. Tout en marchant, il se tourna à moitié vers le Défenseur, le fixant quelques instants.

- S'il est toujours sur les lieux, et que vous avez besoin de quelqu'un pour l'emmener à l'avant-poste, comptez-moi comme un volontaire.

Il se tut de nouveau. De toute manière, ils n'étaient pas si loin de la Truffe. Si quelque chose s'était passé, ils commenceraient à le savoir bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au grés du vent (Eicko)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au grés du vent (Eicko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur des habitations :: Avenue Principale-
Sauter vers: