Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jour J (Leo & MJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 25 Sep - 22:34

Le projet s'était déroulé sans encombre (si l'on tiens sous silence l'épisode où les bras mécanique avait flanqué une baffe magistrale au jeune ingénieur lors de leur premier test de l'intelligence artificielle). La structure de base était déjà terminée quelques jours a peine après le début des travaux. Le projet avançais si bien en fait que leo avait même put construire un deuxième bras, plus petit, pour illustrer le potentiel de leur invention.

La méchanique de leur invention était sans faille, mais ce qui rendait le bras impressionnant était le travail de programmation fait par Gabrielle : les contrôles très intuitifs et surtout très précis ainsi que l'intelligence artificielle de base (corrigée depuis l'accident). Pour la démonstration, ils avaient choisis de se concentrer sur les contrôles possibles avec une paire de manettes et des têtes simples, avec lesquelles ils obtenaient une précision quasi chirurgicale. La veille ils avaient réussis à enfiler une aiguille avec leur invention, ce qui les assuraient qu'ils n'exagéreraient rien en vantant ses mérites.

Enfin... le grand jour était arrivé et c'était avec une pointe de nervosité que Leo attendait devant sa table de travail. Gabrielle était à ses côtés, non moins nerveuse... et derrière eux se tenait sous un drap le fruit de deux semaines d'efforts acharnés. Le bras principal, le bras secondaire, les manettes de contrôles, la console qui régissait l'intelligence artificielle (seulement quelques commandes y avaient été placées, a des fins de démonstration) et divers embouts pour l'extrémité du bras attendaient timidement qu'on les dévoilent au grand jour. A d'autres endroits du local Leo observait le reste de l'équipe du Docteur Von talbeim : certains affichaient des airs confiants, d'autres semblaient clairement avoir abandonné l'idée de présenter un projet de qualité au docteur Stein.

Certains lorgnaient en direction de la table des autres équipes avec une pointe d'hostilité, d'autre avec curiosité. Une chose était sans conteste universelle: c'était la fébrilité qui régnait dans l'air. Ce n'était pas tout les jours qu'on pouvait s'attirer le regard bienveillant de l'élu du secteur, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 25 Sep - 23:56

L'expérience de la construction de projet avait en effet été différente d'équipe en équipe. Comme l'ingénieur l'avait remarqué, quelques équipes, plus rares elles, semblaient confiantes. D'autres, elles, attendaient presqu'anxieusement de savoir s'ils avait simplement réussi à faire quelque chose de potable.

Les événements du 800ième en avait chamboulé beaucoup, également, ajoutant un peu plus d'intensité à cette fébrilité. Les gens étaient un peu à cran, et une réussite de ce genre voulait tout dire. Pouvait tout changer, pour deux d'entre eux, dans un futur plus ou moins loin.

Pendant l'attente, les conversations allaient bon train. Le Docteur Von Talbeim passait entre les postes de travail, conversait un peu avec les plus nerveux pour les rassurer et félicitait les plus confiants. Lui aussi semblait être fébrile... mais d'une manière particulières. Son air s'assombrissait chaque fois qu'il entendait, entre deux conversation, que l'Élu de leur secteur avait presqu'été arrêté par les Défenseurs. Les conversations attiraient également l'attention de Gabrielle qui, enfermée à faire le projet, n'avait vraisemblablement rien entendu de toute cette histoire. La chose rendait la jeune femme confuse, mais elle finit par ne plus donner son attention aux paroles des autres. Son regard en devint concentré, voir légèrement lunatique.

Le Docteur se rendit justement à leur poste de travail, et Gabrielle lui jeta un regard. Elle resta muette par contre, incertaine plus le temps avançait.

- Léo, Gabrielle... J'ai hâte de voir votre projet à l'action. Comment vous sentez-vous? Ce doit être un moment assez fort en émotions, non?

Il affichait un sourire fier, mais toujours, on avait l'impression qu'il était tendu. Son regard bienveillant regarda Gabrielle quelques instants, et voyant qu'elle ne parlait pas, il regarda plutôt Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 0:17

Léo pris le temps de réfléchir avant de répondre. Il était fébrile, mais confiant. À défaut d'être le projet gagnant il se sentait très fier de ce qu'il avait accomplis et connaissait le potentiel de ce qu'ils venaient de créer. Au final avec ou sans l'appuis de l'élu Gabrielle et lui tenaient un brevet qui devrait trouver preneur quelque part. Pour le moment c'était son mentor qui l'inquiétait... il ne l'avait jamais encore vu dans cet état. Il haussa les épaules, essayant de paraître détendu.

"Il y a un certain degré d'excitation, je ne mentirais pas. Ce projet représente quand même beaucoup de travail... Mais je suis surtout curieux de voir comment les autres équipes ont abordé le projet. Si on additionne tout nos effort nous avons ici l'équivalent de plusieurs mois de travail sous ces draps. La grande révélation devrait donner quelque chose d'intéressant"

Le jeune ingénieur sourit, mais une question lui brulait les lèvres. Une fois leur dispositif en place il avait (contrairement à Gabrielle) porté une attention toute particulière à ce que ce disaient les autres membres de l'équipe. Les rumeurs l'inquiétaient parce qu'elles comportaient toujours une part de vérité... au risque de ne pas être le premier à lui poser la question, Leo rassembla son courage.

"Docteur, est-ce que... est-ce que l'élu Stein sera en mesure d'assister au dévoilement?"

L'ingénieur retint sa respiration, se rendant compte trop tard que sa question était peut-être mal placée. Il espérait ne pas inquiéter d'avantage Gabrielle. La pauvre semblait réellement nerveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 1:39

Le Professeur garda son attention sur Léo, attendant patiemment une réponse. Quand il l'eut, il sourit un peu plus, l'air satisfait. Visiblement, il était très fier d'eux, comme pour toutes les réussites qu'ils avaient atteintes.

- J'ai hâte de voir votre projet finalement terminé. J'avais grand espoir en vous, et ça me rend que davantage impatient. Je me demande aussi comment les autres vont s'en sortir. Quoiqu'encore là, je ne suis pas inquiet. Vous êtes tous de bons élèves.

Entendant ensuite la dernière question de l'ingénieur, Von Talbeim soupira doucement. La question semblait le chicoter lui-aussi, mais pour des raisons différentes. La jeune femme, elle, blêmit un peu. Si Stein ne venait pas, ils auraient fait tout ce travail pour rien... Son visage à lui seul laissait paraître ses réflexions défaitistes.

- ...s'il ne vient pas, qu'adviendra-t-il de nos projets, professeur?

Gabrielle était réellement inquiète. Sa voix en était un peu tremblante. Le Professeur, lui, eut un sourire doux, voir rassurant.

- Allons donc. Je suis certain qu'il sera des nôtres. Ce n'est pas dans les habitudes de monsieur Stein de ne pas se présenter à un événement qu'il a lui-même organisé. Et puis, même s'il ne vient pas, moi je suis présent et je peux amplement jugé de votre avancé. Avec quelques contactes, nous pouvons tout faire, et j'en ai justement qui seraient intéressés par ce genre de projets.

Alors que le Professeur finissait sa phrase, le silence se fit soudainement dans la salle. Tous les regards s'étaient tournés vers la porte, où le manteau rouge caractéristique était visible. Stein était là, dans l'embrasure de la porte, dardant son regard éternellement froid sur chacun des ingénieurs. Ses yeux semblaient injectés de sang, contrairement à son habitude, et on pouvait entendre, avec une certaine attention, le sifflement de sa respiration.

- Messieurs, mesdames.

Comme à sa première apparition auprès du groupe, il s'inclina, puis croisa ses mains dans son dos. Immédiatement, le professeur alla le rejoindre. Ils parlèrent tout bas, quelques secondes, et c'est Von Talbeim qui commença à parler.

- Parfait. Mes chers, l'heure que vous attendiez est arrivé. Chaque équipe nous présentera son projet, chacun son tour. Soyez concis et clairs dans vos explications. J'ai foi en vous tous. Une équipe aimerait-elle commencer?

Le silence se fit. S'était là une opportunité parfaite pour ceux qui voudraient briser la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 12:21

Leo hocha doucement la tête aux propos de Von Talbeim. À chacune de leurs conversation, son ancien professeur parvenait à lui rappeler pourquoi il tenait cet homme en si haute estime. Il espérait sincèrement que cela allait redonner un moindrement confiance à sa coéquipière.

Quand le docteur Stein entra dans le local, Leo carra lentement les épaules et se planta solidement au sol, dans une position presque militaire. C'était enfin le moment. Le jeune ingénieur regarda autours de lui, croisa le regard de Gabrielle (s'assurant d'abord qu'elle était d'accord), compta jusqu'à trois et finalement fit un pas à l'avant.

" Si vous nous le permettez, Monsieur Stein, nous aimerions commencer"

Il était conscient de couper l'herbe sous le pieds de certaines équipes, mais il estimait leur avoir laissé assez de temps pour se décider. Il attendit l'approbation de l'élu, puis se tint derrière son plan de travail. Il jeta un regard à Gabrielle en agrippant fermement l'un des coins du drap, attendant visiblement qu'elle prenne l'autre. Après tout c'était leur projet à tous les deux.

"Prête? on a quand même pas élaboré le meilleur projet pour le présenter en deuxième!"

Il lui fit un sourire complice et tira enfin un grand coup sur le drap. Le placage de titanium polis reflétaient l'éclairage au néon du local de travail, laissant a tous le soins d'admirer les formes élégantes du bras mécanique. Ce n'était encore qu'un prototype, mais Leo avait un sens esthétique très développé et était conscient de ce qu'une apparence soignée pouvait apporter de plus à un produit.

Le bras, par défaut, était muni d'une simple pince mais devant lui reposait quelques têtes qui promettaient d'être intéressante. Leo se racla la gorge : maintenant commençait la partie du travail qu'il détestait. Gabrielle lui avait dit qu'il était hors de question qu'elle prenne la parole devant tout le monde, aussi le jeune ingénieur avait-il essayé de se préparer du mieux qu'il le pouvait. Il tremblait un peu, mais étonnamment parler à une foule l'intimidait un peu moins que de parler seul à seul avec un inconnu. Un peu moins.

"Monsieur Stein, cher collègues, voici la solution que Gabrielle et moi avons élaborée et construite pour répondre aux besoins énoncés. Il s'agit d'un bras mécanique entièrement articulé, que nous avons conçus pour être le plus polyvalent possible. Nous connaissons l'étendu des champs d'études couvert par chacun des départements du secteur, aussi n'avons-nous rien laissé au hasard. Je vous présente "Brachium"."

Il prit une petite pause et essuya ses mains moites sur son sarreau. Il s'avança vers la machine et fit signe à Gabrielle d'attraper les manettes de contrôle. Le bras commença à bouger au rythme des paroles de Leo, ajoutant un élément visuel assez impressionnant.

"Pour faire le tour des spécifications, ce bras utilise un système hydraulique qui lui permet de soulever et manipuler un peu plus de deux cent kilos, avec le bon ancrage."

La pince attrapa un poids posé sur la table et le souleva dans les air visiblement sans trop d'efforts.

"Si l'on multiplie le nombre de bras on peut facilement multiplier ce chiffre. Chaque joint est parfaitement étanche, ce qui rends Brachium parfaitement opérationnelle dans une grande variété d'environnements. Nous avons également opté pour un placage en titanium afin de rendre le bras le mois réactif possible, autant aux allergies humaines qu'aux substances dangereuses."

L'ingénieur soupira discrètement, ravis de voir qu'il avait encore l'attention de ses pairs et que sa voix ne tremblait pas trop.

"La tête est munie d'un système d'attache universel qui permet d'accommoder un grand nombre d'accessoires, encore une fois pour permettre la plus grande adaptabilité possible"

Sans même avoir besoins d'aide de la part de Leo, le bras se débarrassa de sa pince pour ensuite se munir d'une torche à souder, d'une perceuse et d'une seringue, avant de revenir à sa pince de base. La tout de manière assez rapide. Leo commença à déboutonner son sarreau, se préparant pour la partie la plus importante de leurs présentation.

"Mais ce dont nous sommes particulièrement fiers, c'est qu'au total l'appareil ne père qu'une quinzaine de kilos."

Il retira son vêtement, laissant voir le harnais en nylon qui barrais son torse. Gabrielle replia le bras, et entrepris de le déplacer de sa fixation sur le plan de travail jusqu'à cette placée dans le dos de Leo.

"Avec le bon harnais il est donc possible de déplacer et manipuler sois même Brachium. Pour le moment nous nous fions encore par l'alimentation par câble, plus fiable, mais rien n'empêche l'utilisation d'une pile afin de rendre Brachium parfaitement autonome."

Une fois le bras bien installé, Leo pris la manette tendue par Gabrielle et saisis un crayon à l'aide du bras mécanique.

"Nous avons également commencé à doter Brachium de certains capteurs afin de le doter d'une intelligence artificielle. Cette opération nécessitera beaucoup plus de temps, mais les potentiels sont illimités."

Pendant que Leo parait et sans qu'il ai touché à quoi que ce sois, le bras avait tendu le crayon sur une feuille de papier et avait, d'une belle calligraphie, écrit "Brachium".

Leo soupira et avec l'aide de Gabrielle, redéposa leur machine sur son socle. Il sentait ses jambes molles d'avoir affronté la foule mais c'était peut-être aussi la fatigue et le stress qui tombaient d'un seul coup. C'était fait, le moment de vérité était passé... incertain de la suite des choses, le jeune ingénieur resta planté là un moment avant de dire de manière hésitante:

"Si vous avez des questions, maintenant serait le bon moment pour les poser."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 15:53

Les paroles du professeur semblèrent calmer Gabrielle un minimum. Elle restait nerveuse, mais au moins, elle n'avait plus l'air anxieuse. Le silence se fit ensuite, et c'est avec un teint un peu pâlot que Gabrielle accepta de passer en première, avec lui. Sous le désir de l'équipe Léo/Gaby de passer en première, l'Élu acquiesça doucement, puis la présentation commença.

On voyait immédiatement qui étaient les gens d'expérience ou non dans la salle. Beaucoup des autres équipes avaient laissé savoir leur admiration ou leur surprise en voyant le dispositif que Léo et Gabrielle avaient construits. Von Talbeim souriait, mais ne disait pas un mot. Stein, lui, qui s'était rapproché de leur poste de travail, observait avec une attention presque malaisante. Les exclamations des autres équipes continuaient dès que le Brachium effectuait une action complexe. On murmurait qu'on avait perdu d'avance devant un projet du genre, qu'ils avaient du travailler d'arrache pied pour autant le perfectionner en si peu de temps, et beaucoup d'autres commentaires assez flatteurs pour les deux ingénieurs. Finalement, quand Gabrielle le lui mit sur le dos, tout le monde fut assez surpris. Le Professeur souriait un peu plus, tandis qu'Ulrich se déplaçait tranquillement autour de Léo, pour mieux observer le travail.

La présentation terminée, Léo pu sentir la main tremblante de Gabrielle venir prendre la sienne, dans une demande silencieuse de soutient. Elle aussi se sentait un peu molle sur ses jambes. Elle lui murmura un "Bravo Léo. Tu étais parfait" avant de se taire, voulant entendre les questions. Avant les questions, par contre, vint des applaudissements, puis le silence s'installa.

Ce fut un autre ingénieur qui posa la première, un certain Juan, connu dans le groupe pour son amabilité. Probablement qu'il ne voulait pas que le duo reste entouré d'un silence potentiellement malaisant, alors il parlait.

- Comment avez-vous fait pour que les mécanismes soient aussi fluides?! Il n'y a aucun tremblement dans les mouvements!

Le silence revint alors que la réponse fut donnée, puis c'est Stein en personne qui s'exprima ensuite. Son ton avait quelque chose d'amusé, ce qui lui enlevait de son côté froid l'espace d'une phrase. La chose sembla rendre Gabriellle nerveuse.

- Dites-moi. Comment votre appareil réagit-il aux surtensions dans l'alimentation électrique? L'État est bien connu pour ses pannes incessantes, ou ces flux entrants anormaux. Avez-vous anticipé ce problème?

Le silence se fit de nouveau, mais plusieurs équipes devinrent nerveuses. Visiblement, celles-là n'y avaient pas penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 16:58

Leo tremblait un peu, mais uniquement parce qu'il se retrouvait à être le centre de l'attention. Il avait faillit se mettre à bafouiller quand l'Élu avait commencé à lui tourner autours, mais par il ne savait quel miracle il avait réussis à garder son sang froid. Il serra timidement la main de sa collègue et se tourna un bref moment vers elle et lui chuchota:

"Je te remercie de ne pas en avoir profité pour me flanquer une baffe avec Brachium: ça m'a beaucoup aidé"

Il lui fit un petit sourire avant d'affronter de nouveau la foule. Il remercie d'un signe de tête Juan, conscient qu'il venait de chasser un malaise qui menaçait de s'installer.

"Les "articulations" sont soutenues par des roulements à bille, expliqua Leo. Le tout est soigneusement graissés et les jointures hermétique devraient empêcher toute poussière de venir "contaminer" le tout. Mais la précision et la fluidité viennent principalement du travail fait par ma collègue au niveau de la programmation et du réglage des dispositifs hydrauliques. Nous avons utilisé un transformateur de très haute précision pour moduler au maximum les influx électriques et permettre le contrôle dont vous avez été témoins"

À la question de Stein le jeune ingénieur figea un instant, n'ayant pas anticipé une question venant de l'élu. Il bafouilla mais se reprit au fur et à mesure qu'il parlait.

"Je, euh, je, nous avons euh, vous nous aviez parlé de... d'un système en développement pour euhm un contrôle... cérébral , de certaines interfaces. Nous pensons que dès que la technologie sera plus stable elle pourrait être compatible avec notre bras et nous avons justement renforcé de nombreuses mesures de sécurité en fonction de cette ambition"

Leo désigna deux petite boites l'une à côté de l'autre, situées à la base du bras.

"L'entrée que vous voyez ici est le transformateur dont je parlais un peu plus tôt. il est en mesure de réguler le courant plutôt instable de nos installations, au coût d'une puissance électrique moindre. Ce qui n'est pas un problème puisque Brachium a été conçus pour fonctionner sur ce rendement énergétique. L'autre entrée est un ensemble de fusible très simple conçus pour récupérer toute surcharge que le transformateur aurait été incapable d'absorber. Tout voltage supérieur à celui de Brachium fera sauter le fusible et permettra ainsi d'éviter tout dommage à la machine ou à l'utilisateur. Elle contient également une pile d'urgence : si la panne ou la surcharge survient lors d'une opération délicate, l'utilisateur aura au moins le temps de terminer sa manœuvre avant que le bras ne s'arrête."

Il serra imperceptiblement la main de Gabrielle, toujours nichée dans la sienne. C'était elle qui lui avait conseillé de renforcer la sécurité en cas de surcharge, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 20:23

Gabrielle eut un petit rire, trouvant sa plaisanterie amusante, mais surtout, rassurante un peu.

- ...ce n'est pas l'envie qui me manquait...

Elle rigola un peu, puis se tut, encore nerveuse. Les autres écoutèrent ensuite les explications de Léo sur les mouvements et leurs fonctionnements. Juan avait un grand sourire, heureux d'une réponse aussi complète. Gabrielle baissa la tête, timide. Oui, elle avait travaillé fort...

Vint ensuite la question de l'Élu, et celui-ci ne lâcha pas Léo du regard. Encore et toujours, ça pouvait mettre mal à l'aise. Il écoutait avec une attention totale la réponse de Léo. Le seul moment où son regard le quitta fut quand l'ingénieur lui indiqua les boites. Il les observa, puis ramena son attention sur Léo. La réponse semblait lui avoir plu.

- Parfait. Je n'ai pas d'autres questions.

Le silence se fit de nouveau dans la pièce, et ce fut encore ce cher Juan qui prit la parole.

- Si Léo et Gabrielle ont finis, nous aimerions passer en deuxièmes.

Le jeune homme observa son compagnon ingénieur, voulant s'assurer qu'il avait bien fini sa représentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 20:44

L'ingénieur hocha doucement la tête et sourit à Juan. Il sentait un poids monumental se lever de sa poitrine.

"Nous n'avons rien à ajouter, la parole est à vous! J'ai hâte de voir ce que vous avez développé. "

Leo termina de ranger Brachium et tira une chaise pour venir s'asseoir près de sa coéquipière. "Asseoir" est un grand mot puisqu'il donna à Gabrielle l'impression de s'écrouler. Un immense sourire barrait son visage, mais ses épaules étaient voutés.

Savoir dardé sur lui le regard scrutateur de l'élu du district l'avait rendu très mal à l'aise... normalement se savoir en situation d'évaluation le motivait, le poussait à se dépasser et à en mettre plein la vue à ses évaluateurs et ses camarades. Mais à la vue du masque et des yeux scrutateurs de Stein une sorte d'angoisse avait remplacé l'adrénaline habituelle. C'était plus que sa simple peur des foules... peut-être était-ce un restant de culpabilité dut à l'accident qu'il avait causé deux semaines auparavant? Il voulait sincèrement croire que c'était cela. Car si il devait travailler avec l'élu dans un avenir rapproché mieux valait ne pas se sentir comme il se sentait en ce moment dès qu'il apparaissait!

Chassant ses pensées dans un coins de son esprit le jeune homme profita d'un premier moment de repos bien mérité depuis longtemps. Il écouta avec attention les présentation suivantes, ne bougeant qu'une fois de temps en temps pour aller consulter du regard Gabrielle afin de savoir ce qu'elle pensait de l'appareil qui subissait l'examen de Stein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 22:32

Juan lui offrit un radieux sourire, heureux d'encore avoir sauvé la mise d'un compagnon. Il commença donc sa présentation, avec son coéquipier Davis, lentement en premier, avec sa touche d'humour habituelle.

Gabrielle le regardait, visiblement inquiète. Elle aussi semblait assez épuisée par tout ça... et encore anxieuse. Quelque chose ne semblait pas aller, mais elle ne disait rien.

Juan et Davis présentèrent donc un prototype beaucoup moins sophistiqué que celui de Léo et Gabrielle. C'était, par contre, un concept similaire, mais en beaucoup moins développé. Eux n'avaient pas pensé à faire une protection contre les surcharges électriques, mais ils ne semblaient pas inquiets. Ils avaient fait de leur mieux, et ils en semblaient tous les deux heureux.

Les autres équipes passèrent, chacune leur tour. Les concepts restaient semblables, mais beaucoup étaient beaucoup moins fluides que celui de la première équipe, ou bien montraient d'autres défauts majeurs: on ne pouvait le porter à cause du poids, ça ne semblait pas solide... ils eurent même un cas de réaction trop forte de la part d'un bras, qui se brisa sous les yeux horrifiés des concepteurs. Un autre projet sembla, par contre, attirer l'attention de Von Talbeim et de Stein. Les "bras" avaient été faits sous forme de gantelets. Les mouvements des doigts étaient contrôlés par ceux de l'utilisateur, et rendu plus précis avec une foule de petits capteurs. Une légère alimentation était nécessaires, et on pouvait changer le bouts des doigts, ou la main au complet, pour faire des travaux différents. Ce projet et le leur furent donc les deux plus intéressants de toutes les présentations. Presque deux heures s'étaient écoulées, mais maintenant l'excitation avait laissé place a un certain stress. Tous se demandaient qui allait gagner.

Stein revint à l'avant de la salle avec leur Professeur, et ils parlèrent de nouveau tout bas. Même ceux les plus près n'entendaient rien. La chose rendit Gabrielle nerveuse, et elle retourna prendre la main de Léo, semblant sur le point de perdre son sang froid.

- ...je sais qu'on a nos chances... mais j'espères qu'on va réussir... si on est capable de se faire accepter pour un projet du genre, je pourrais travailler sur des choses qui pourraient rendre la vie de mon frère plus facile...

Elle eut un soupir, puis se figea quand la conversation entre les deux scientifiques se termina. Stein se tourna de nouveau vers eux, et le silence fut tel qu'on n'entendait rien d'autre, sinon sa respiration sifflante. Il fit quelques pas, les mains toujours dans le dos, puis alla jusqu'au poste de travail de l'équipe aux gantelets. Il regarda quelques instant leur création, puis le duo en tant que tel.

- Du moment que cet événement sera terminé, allez voir Donovan, dans la section cybernétique. Montrez lui votre projet. Il aura quelque chose pour vous.

Après avoir eu un mouvement de tête des deux jeunes gens, Ulrich remonta lentement la salle, pour finalement s'arrêter devant le poste de travail de Léo et Gabrielle. La jeune femme cessa de respirer, fixant l'Élu en avalant de travers. Stein, lui, observait attentivement le Brachium, son regard encore plus injecté de sang devenant vague quelques instants. Il le ramena ensuite sur le duo, avec toujours sa froideur habituelle.

- J'aimerais vous parler en privé. Votre prototype est celui qui répond le mieux aux besoins spécifiés. Nous devrons parler de vos prochaines assignations.

Il retourna de nouveau à l'avant, sans faire un bruit en marchant, puis regarda tout le monde. La journée lui pesait lourd sur les épaules à lui aussi, et c'était flagrant.

- Et bien, mon choix est fait. Merci à tous d'avoir donné votre meilleur. Sachez, pour ceux qui n'ont pas été sélectionnés, que ce n'est pas une défaite. Vous aurez appris à travailler sous pression, à mener un projet en peu de temps et vous aurez acquis de l'expérience. Ne prenez pas cet épisode de votre vie comme un poids, mais servez-vous en pour continuer de peaufiner votre avenir. Je saurai à qui m'adresser, dans tous les cas, quand j'aurai de nouveau besoin d'une équipe pleine de ressources.

Il inclina ensuite la tête en direction de Von Talbeim, qui eut un simple sourire fier. Son regard glacé retourna sur Léo et Gabrielle, et il leur fit un signe de tête, pour qu'ils le suivent. Il sortit ensuite de la pièce, silencieux, laissant une certaine tension dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 26 Sep - 23:32

Les projets de certains de ses congénères avaient éveillé la curiosité de l'ingénieur, particulièrement leur projet "rival" car il reposait sur un concept qu'ils avaient énoncé au début de leur projet mais qu'ils avaient décidé de laisser tomber pour se concentrer sur d'autres facettes de leur desing. C'était un "Et si" plutôt intéressant et Leo observa leur démonstration avec beaucoup d'intéret.

Les paroles de Gabrielle firent hausser un sourcil au jeune ingénieur. Il ne connaissait malheureusement pas grand chose aux cyborgs, excepté la mécanique de leurs membres qui relevait à la rigueur plus de la biologie que de l'ingénérie. De quoi voulait-elle parler?

Il n'eut pas le temps de creuser d'avantage la question: Stein s'était avancé. Il n'était pas surpris outre mesure qu'ils aient été choisis, mais une certaine fierté gonflait tout de même sa poitrine. Ce n'était pas le fait d'avoir gagné une compétition plus que le fait d'avoir produit une machine qui allait être utile, qui allait aider et servir. C'était le premier projet de ce genre qu'il réalisait depuis qu'il avait "optimisé" la ferme de ses parents et il se rappelait avec naïveté pourquoi il avait voulus commencer ses études à l'université.

Adressant un sourire qu'il voulait radieux à Gabrielle, il se leva promptement et se dirigea vers la sortie. Il répondit évasivement aux salutation et "félicitation", plus pour ne pas faire attendre le Docteur Stein que par réelle presse. Il poussa enfin la porte du local et emboita le pas à l'élu, non sans s'être assuré que sa coéquipière était bien derrière elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 27 Sep - 0:45

Gabrielle ne précisa en rien ses paroles, restant silencieuse. Son teint était pâle. Visiblement, elle avait eu son lot d'émotion. Les autres projets l'avaient aussi intéressé, surtout celui rival. Entendant ce que Stein avait annoncé justement à l'autre équipe, elle murmura tout bas un "Donovan... armures assistées... Hm", mais n'ajouta rien.

Le duo se faisant interpellé, Gabrielle suivit. Encore, elle semblait ne pas trop savoir où se mettre, mais elle restait près de Léo. L'ingénieur, dans son assurance, la rassurait. Elle était donc directement derrière lui quand il regarda, jouant avec ses petites mains délicates.

Les deux venant le rejoindre, Stein se mit en route. Ses mains étaient toujours croisées dans son dos. On voyait dans sa démarche qu'il manquait d'équilibre de temps à autre, mais il ne s'en plaignait pas. C'est dans ce silence qu'il les mena a une salle bien simple, avec deux chaises d'un côté de la table et l'une de l'autre, et des papiers, placés sur la table. Se rendant du côté où il n'y avait une seule chaise, il s'assit, pour leur présenter les places.

- Je vous en prie, prenez place.

Gabrielle s'installa et observa les papiers quelques instants. C'était sans contredit des contrats. Dessus était inscrit que les deux ingénieurs seraient transférés dans l'aile des interventions génétiques, pour le temps de la construction et de l'amélioration de leur prototype. Ils auraient droit à une salle, spécialement pour eux, où ils pourraient travailler sur le projet. Leur paie augmenterait de 100 Gelds. Ils auraient des horaires de 35 heures semaines, seulement les jours de semaine, sauf en cas d'urgence. On pouvait voir, également, qu'ils seraient directement sous la supervision de Stein, vu qu'il était celui qui avait commandité le projet.

- J'aimerais que vous preniez connaissance des documents devant vous. Tous les détails y sont inscrits. Bien entendu, si l'offre ne vous intéresse pas, vous avez le droit de refuser.

Le ton de l'Élu était maintenant las, mais son regard n'avait pas perdu de son intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 27 Sep - 12:22

Le jeune ingénieur prit le temps de lire chaque clause du contrat posé devant lui, ayant peine à croire ce qui se passait en ce moment. Il avait bien évidemment rêvé du moment où il serait assigner à un projet jugé assez important pour être supervisé par l'élu du secteur scientifique en personne... mais maintenant que l'occasion se présentait on dirait que son esprit n'arrivait pas à se convaincre que tout cela était réel. Leo se sentait beaucoup trop calme et rationnel pour l'ampleur de la situation qu'ils vivaient en ce moment.

Il se concentra, puis, avant de signer, osa lever les yeux en direction de l'élu.


"Ce sera un honneur pour moi de travailler sous votre supervision, Docteur."

Il apposa sa signature, très élégante et ouvragée, au bas du contrat. Les conditions étaient bien meilleures que tout ce qu'il avait put connaître jusqu'à maintenant et après l'engouement des premiers pas effectués avec Brachium il leur serait maintenant permis d'amener leur projet à maturation. Après avoir signé, l'ingénieur leva de nouveau le regard vers Stein.

"Je sais qu'il est peut-être un peu tôt, mais si je puis me permettre pourrions-nous avoir maintenant un peu plus de détails sur l'utilisation qui sera faite de Brachium? Pour la deuxième phase de développement cela nous aideras à concevoir le prototype qui répondra exactement aux besoins de l'université."

Les détails techniques commençaient, permettant à Leo de se sentir beaucoup plus à l'aise en présence de l'élu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 27 Sep - 14:33

Gabrielle prit le temps de lire également, semblant à la fois heureuse du contrat, et à la fois nerveuse. Quand Léo signa, elle était encore entrain de réfléchir. Finalement, après un regard vers son coéquipier, elle signa également.

Stein les observait toujours, sans rien dire. Encore, on entendait de lui que sa respiration sifflante. Quand Léo le regarda, les yeux bleus glaces se fixèrent sur lui. Le scientifique eut d'ailleurs un gloussement, continuant de les observer.

- Vous aurez déjà une décision à prendre. Si vous tentez réellement à rester formels, appelez-moi monsieur Stein. Sinon, appelez-moi simplement Ulrich. Pour ce qui est des détails d'utilisation... Comme tout le monde d'un peu informé, vous devez connaitre l'existence des Altérés et des Cyborgs. Les interventions sur quelques-uns d'entre eux sont assez complexes. Dans le cas des Altérés, les instincts prennent le dessus, de temps à autre, et malgré que ceux qui l'opèrent ne soient là que pour le bien du patient, ils se font attaquer. Munis de bras comme le Brachium, ce genre de chose n'arriverait pas. Pour ce qui est des Cyborgs, une erreur de précision, une main tremblante peuvent tous les deux être fatales pour le patient. Nous voulons l'éviter, bien entendu. Encore une fois, votre invention serait une solution intelligente à un problème tout humain.

Il se tut quelques instants, toussant un peu. À première vue, il semblait avoir oublié l'accident avec Léo, ou bien ne le faisait simplement pas savoir. Gabrielle osa parler à ce moment, semblant un peu sceptique.

- Pourquoi devait-donc faire un prototype qui pouvait être utilisé de manière à ce que l'utilisateur ne soit pas en contacte avec le sujet? Je veux dire, dans ces deux cas, l'opérateur peut rester dans la même salle...

Stein eut un autre gloussement et fixa Gabrielle, qui sembla fondre sur sa chaise tellement l'Élu l'intimidait.

- Bien vu, mademoiselle. Dans les faits, il y a un autre cas qui demanderait l'utilisation d'un système comme le vôtre. Celui des espèces inconnues.

Gabrielle sembla totalement prise au dépourvue et ne parla plus, un peu sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 27 Sep - 23:19

Leo plaignait Gabrielle en ce moment. Même si il était tout aussi intimidé par l'élu, le jeune ingénieur possédait un semblant d'orgueil qui lui permettait de garder constance. Toute trace du dit orgueil disparut soudainement lorsque Stein annonça la dernière utilisation possible de leur invention.

"Attendez, je... vous voulez dire..."

Des espèces inconnues? Qu'est-ce que cela voulait dire? Avaient-ils déjà eu un contact et c'était là la raison de la commande du Brachium? Ou préparait-il quelque chose, qui pouvait se révélé être l'un des plus gros avancements dans l'histoire de l'université?

Le jeune homme prit un moment pour calmer son imagination beaucoup trop fertile. Il sautait aux conclusions et ce n'était pas son genre. Il regarda Gabrielle, espérant que cet épisode n'aurait pas raison d'elle, puis se tourna vers Stein.

"Pour une raison ou une autre, je doute que nous parlions ici de manipuler des espèces de plantes encore inconnues... Brachium doit-il répondre à une exigence spécifique concernant la manipulation d'espèce inconnues?"

Ce n'était pas uniquement la curiosité qui poussait Leo à glaner plus de détails : ils devaient travailler sur un système efficace et si L'élu possédait des informations il était a son avantage de les communiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mer 28 Sep - 1:18

La jeune femme resta silencieuse, choquée par ce que l'Élu venait de dire.

Stein, lui, croisa ses mains, les toisant du regard. Il fixa Léo dans les yeux, avec toujours plus d'intensité. Il attendit donc sagement que Léo formule sa question complètement, puis semble réfléchir un peu.

- Je peux m'avancer en disant que nous ne connaissons pas toutes les races animales. Celles qui entourent l'État nous sont familières, mais il y en a d'autres ailleurs, sans aucune doute. Si nous avions eu quelque chose dans le genre du Brachium quand nous avons examiné le premier Cracheur Épineux, nous n'aurions pas perdu de techniciens ce jour là... Pour le reste, et bien, nous verrons si je peux vous faire confiance.

Il se leva et eu une toux assez intense, mais se calma rapidement. De son masque s'échappa une fine coulisse de sang, sans qu'il ne semble le remarquer.

- Donc, vous commencerai après-demain. Prenez votre journée de demain pour vous reposer. Vous allez entrer dans la cour des grands.

Croisant de nouveau les mains dans son dos, il se dirigea lentement vers la sortie. Gabrielle, elle, ne bougeait toujours pas, mais elle semblait s'être reprise en main. Son regard suivit l'Élu, puis fixa Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mer 28 Sep - 23:13

Leo regarda lui aussi l'élu partir, restant un long moment à fixer la porte avant qu'il ne remarque le regard de Gabrielle posé sur lui. Le jeune ingénieur était partagé entre stupeur et jubilation, ce qui donnait à son visage un air indécis et tremblotant.

"Tu te rends compte de ce qui viens de se passer?"

Le jeune homme se leva et eu un rire un peu nerveux, toujours sans trop savoir si c'était par insécurité ou réel engouement.

"On est maintenant sur un projet beaucoup plus gros que nous deux, on... on va aider des biologistes à découvrir des créatures encore inconnues à l'homme, on va aider les altérés et les cyborg à arrêter de se faire regarder avec méfiance, on va... on va être augmenté..."

Le jeune homme se rassit sur sa chaise, ses jambes s'étant faite soudainement très molles sous lui. Il prit le temps de respirer et de mettre ses pensées en ordre puis reposa son regard dans celui de sa coéquipière. Il essayait de déchiffrer son expression, sans grand succès.

"Ça va, Gabrielle?"

Leo était sincère dans sa demande... depuis le début de la présentation la jeune femme avait l'air ailleurs, tendue... Il s'avança un peu vers elle.

"Quand tu parlais de pouvoir enfin aider ton frère... était-ce ça que tu avais en tête?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mer 28 Sep - 23:48

La jeune femme continua de fixer Léo quelques instants. Voyant son excitation vis-à-vis la situation, elle sourit un peu, semblant heureuse de le voir aussi content.

- Oui, je m'en rend compte. Nous nous sommes fait engagé dans un contrat écrit par rien de moins que l'Élu du secteur...

Son sourire s'estompa à ces dernières paroles, semblant nerveuse un peu. Elle acquiesça aux paroles de Léo. Ça semblait la rassurer. Surtout pouvoir aider les Altérés et les Cyborgs. Elle avait d'ailleurs toutes les raisons de vouloir les aider, avec son frère.

- Je me sens un peu... chamboulée... Je suis très contente... mais Monsieur Stein me met affreusement mal à l'aise... et... et tu as vu? Le sang... couler de son masque...

Elle sembla songeuse quelques instants, se demandant quoi répondre. Finalement, elle soupira et baissa la tête.

- Oui et non. Comme j'ai dit, Stein me rend mal à l'aise... Sinon... et bien, je pense à mon frère, oui... Ses joints lui font mal assez souvent, et je me dis que, peut-être, je pourrais trouver comment régler le problème... Je n'aime pas le voir souffrir.

Elle haussa les épaules, puis fit un petit sourire timide. Ramassant ensuite son contrat, elle le rangea dans son petit sac de cuir, le tapotant ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 29 Sep - 20:35

Leo resta songeur un moment, incertain de savoir quoi répondre. Stein le mettait lui aussi mal à l'aise (du moins était-ce le mot le plus précis pour décrire son sentiment vis à vis l'élu). Surtout avec les rumeurs circulants à son sujet, le jeune ingénieur avait pris un long moment avant de signer le contrat. Mais Stein avait été Élu et tenait son poste depuis un long moment déjà, non? Ce n'étaient peut-être pas là des raisons bien solides pour lui faire confiance, mais c'était déjà ça.

"Peut-être qu'en le côtoyant nous apprendrons à le connaitre un tant sois peu et qu'il nous apparaîtra différemment?" du moins j'ose l'espérer... ce serait dommage de retenir notre souffle chaque fois que notre responsable de projet entre dans une pièce!"

Il eu un petit sourire, comme pour se convaincre lui même que c'était une possibilité complètement absurde. Il espérait tellement ne pas se tromper.

Il prit un moment pour réfléchir à ce que Gabrielle lui dit à propos de son frère.

"Tu connais la cause des douleurs? Les articulations sont mal ajustés, sinon il s'agit peut-être de douleurs fantômes..."

La deuxième hypothèse était la moins brillante car pour régler les douleurs associées à un membre dorénavant inexistant, il fallait aller en thérapie, prendre le temps de faire accepter à l'esprit ce que le corps était maintenant devenu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 29 Sep - 21:43

Devant l’enthousiasme de Léo, Gabrielle ne put s'empêcher de sourire. Il essayait tant de lui remonter le moral, de la sécuriser et de l'aider à avoir confiance. Ça lui réchauffait le coeur.

- J'espère que tu as raison... déjà qu'il nous donne le choix entre son simple prénom ou quelque chose de formel... J'ose espérer que nous découvrirons de bonnes choses sur lui.

La suite lui fit perdre son sourire. Elle secoua doucement la tête et joua avec une mèche de ses cheveux, un peu triste.

- Les scientifiques demandent toujours des volontaires qui n'ont rien à perdre... Devenir cyborg est dangereux. Quelques connexions ne fonctionnent pas bien. Une incompatibilité entre le système nerveux et les systèmes, de ce que j'en sais... C'est... douloureux...

Elle grimaça, semblant se rappeler quelques mauvais épisodes, mais écarta finalement les images de son esprit. Se levant, elle s'étira un peu et prit une grande inspiration, ne sachant pas trop quoi faire.

- Vu que nous allons travailler beaucoup ensembles... est-ce que ce serait déplacé que je t'invite à prendre un thé à la maison?

Elle lui sourit, visiblement, c'était amical et de bonne foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 29 Sep - 22:19

À la demande de Gabrielle, une lueur de panique passa un bref instant dans les yeux de Leo. Mais grâce à une vie de réflexes conditionnés il réussit à sourire et à répondre :

"Pas le moins du monde, j'accepte avec joie!"

... juste avant que son cerveau lui envoie un signal d'alerte. C'était une très mauvaise idée justement parce qu'ils allaient beaucoup travailler ensemble! Voulait-il vraiment ruiner le peu d'estime qu'elle avait envers lui dès le premier jour de leur coopération? Déjà qu'il avait trouvé le tours de s'embarrasser devant son frère, puis devant l'élu du secteur, il allait maintenant devoir s'embarrasser en privé devant sa coéquipière? Son esprit continuait de s'emballer en s'imaginant tout les scénarios possibles : et si elle n'habitait pas seule? et si elle était avec son frère? et si elle avait des animaux domestiques? en fait... cette dernière perspective était probablement la seule chose capable de sauver Leo dans un contexte privé amical puisque cela lui donnait un échappatoire en cas de malaise.

Enfin... grâce à ses magnifiques réflexes le scientifique était maintenant lié par sa parole. Il pris donc ses affaires et se prépara à suivre, toujours avec un grand sourire dissimulant une panique bien réelle, Gabrielle jusque chez elle. Qui sait, peut-être allait-il être en mesure de passer la soirée sans causer de catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 29 Sep - 23:10

La réponse de Léo fit sourire Gabrielle un peu plus. Ça semblait la rendre heureuse, malgré la panique de Léo, dont elle n'était pas témoin. Voyant que l'autre ingénieur la suivait, elle se mit en marche.

- Juste pour que tu le sache, j'habite avec mon frère, mais il n'est pas souvent là. Alors tu n'auras pas à t'en faire.

Elle n'ajouta rien à ce propos et avança. À moins que Léo ne parle, elle ne dit rien. La pauvre semblait de nouveau lunatique, loin dans sa tête. C'était quelque chose qui lui arrivait souvent, mais ce n'était en rien méchant. Von Talbeim s'amusait à agacer la jeune femme en lui disant qu'elle contemplait l'univers, lorsqu'elle partait dans ses réflexions en plein cours. Et elle avait toujours rit à la plaisanterie.

Le chemin prit une petite demi-heure. Son habitation était à la limite du secteur des Industries et celui Central, assez près de son travail. C'était une petite maison simple, avec quelques fleurs dehors. L'extérieur était impeccable, malgré une marque dans le bois, près de la porte, assez profonde. La lumière d'une lampe était visible, signe que quelqu'un était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Ven 30 Sep - 11:09

Ils passèrent toute la durée du trajet dans un silence à double sonorité : rêveur ou contemplatif pour Gabrielle et angoissé pour Leo. Plus ils se rapprochaient de la maison de Gabrielle et plus son pouls s'accélérait. Il fit discrètement quelques exercices pour se calmer lorsqu'il était sur et certain que sa camarade ne l'observait pas, ce qui lui permit de retrouver un semblant de contrôle sur lui même. Après tout ce n'était qu'une tasse de thé, qu'est-ce qui pouvait bien se passer de malaisant entre deux personnes partageant une infusion de feuilles ou de fruit séchés?

Une petite vois n'arrêtait pas de lui susurrer "tu ne tarderas pas à le savoir!"

Une fois devant le palier il prit un moment pour admirer l'extérieur de la maison de Gabrielle. Peu de scientifiques accordaient autant de soins à leur demeure, beaucoup croyant à tord que l'université étaient leur véritable maison. Il jeta un bref coup d'œil sur la marque faite dans le bois, qui détonnait beaucoup avec le reste de l'habitation... mais il ne posa pas de questions. Elle n'avait pas l'air fraiche aussi devait-il s'agir d'une anecdote qu'il allait savoir un peu plus tard. La vision de la lumière allumée confirma quelques unes de ses craintes, mais le scientifique s'arma de courage et passa la porte aux côtés de Gabrielle. Une fois à l'intérieur il se débarrassa de son manteau et offrit un sourire à sa camarade.

"C'est vraiment un jolis endroit! Mais comment avez-vous réussis à avoir une maison si jeunes? je veux dire... ton frère ne dois pas être beaucoup plus vieux que toi non?"

Leo restait sur ses gardes, comme s'il était en pleine mission d'infiltration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Ven 30 Sep - 15:46

Gabrielle entra avec lui et déposa son sac sur une petite table, retrouvant son sourire. Visiblement, elle était contente d'être de retour chez elle.

- Oh. Et bien, nos parents habitaient ici, avant. Mais quand mon père s'est trouvé un nouveau travail dans le secteur de l'Agriculture, et bien, ils ont fait le nécessaire pour y avoir une habitation. Nous avons parlé à ceux qui régissent les habitations, pour savoir si nous pouvions la garder, et tout s'est bien passé.

Elle lui fit signe de la suivre, pour s'avancer dans la maison. Celle-ci était grande, à deux étages. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire en voyant l'extérieur, la maison était presque vide. Il y avait le stricte nécessaire en meubles, très peu de décorations... Tout ce qu'ils avaient, par contre, était rangé à la perfection. Rien ne traînait et tout était parfaitement entretenu.

Gabrielle l'emmena dans une cuisine. Petite table de bois, comptoir de bois massif sur lequel un simple infuseur était déposé... Il y avait un îlot, tout près de la pompe à eau, qui semblait être une surface de travail. Deux chaises, dont une plus massive, étaient autour de la table. Ils n'avaient vraisemblablement pas beaucoup de visite.

- Installe toi, je vais nous préparer ça.

Gabrielle se mit donc à la tâche de faire bouillir de l'eau sur leur vieux four, avec les herbes de thé, surveillant le tout avec attention. Léo put entendre un bruit, en haut, comme si quelque chose tombait au sol, puis des petits bruits dans l'escalier menant au deuxième. Une belette écailleuse couleur crème déboula alors dans la cuisine, pour aller s'agripper â la jambe de la jeune femme et se rouler sur le sol, lâchant de petits sons ressemblant à des Pruui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr En ligne
Leo Steinhart

avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Sam 1 Oct - 0:21

Leo suivit Gabrielle jusqu'à la cuisine comme si il était en mission commando... Bien qu'il essayait d'avoir l'air décontracté son regard n'arrêtait pas d'aller à gauche et à droite, comme s'il s'attendait à voir surgir une armée de gens. Il souriait encore mais hésitait à baisser sa garde.

Il alla à la table et s'autorisa presque un soupir de répit, faisant mine de s'asseoir, quand la belette écailleuse fit soudain irruption dans la cuisine. Le jeune ingénieur se leva d'un coup, dardant un regard méfiant sur le petit animal.

"Euhm... Gabrielle?"

La surprise passé, l'esprit scientifique repris le dessus sur le jeune ingénieur et il s'accroupit au sol pour se mettre au niveau de la belette. Il était incertain de la marche à suivre, mais également très intrigué par le mystérieux habitant de la maison

"Tu nous présentes? je crois pas l'avoir déjà vu..."




Dernière édition par Leo Steinhart le Mer 5 Oct - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour J (Leo & MJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur des Sciences et de l'Industrie :: Complexe scientifique :: Section ingénierie-
Sauter vers: