Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jour J (Leo & MJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 6 Oct - 6:24

Les bruits dans les escaliers ne semblèrent pas surprendre la jeune femme, qui continua de s'assurer que l'infusion était optimale. L'assaut sur sa jambe la fit sursauter, par contre, et elle baissa les yeux en riant. Secouant doucement le pied pour amuser la belette, elle sourit à Léo, amusée.

- Elle ne sort pas de la maison, alors je ne vois pas comment tu pourrais l'avoir vu! Elle s'appelle Racaille. C'est la petite douceur de mon frère. Elle est gentille.

Se penchant, elle récupéra une petite touffe de poils qui avait envie de jouer, la ramena contre elle et la flatta affectueusement. Elle regarda ensuite Léo, pour la tenir de manière à ce qu'il puisse la toucher.

- Tu peux la regarder. Elle mordille, mais elle ne mord pas!

La petite bête, elle, s'agitait doucement, tantôt pour mordiller la main de l'ingénieure, tantôt pour s'attaquer à sa propre queue. L'amas de pelage survolté s'arrêta alors de bouger, fixant son regard noisette sur Léo tout en émettant un "Pruuui" curieux. Son petit museau se faisait aller, identifiant l'odeur de cet étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Jeu 6 Oct - 22:00

Il prit un moment pour observer la petite boule de poil, fixant son propre regard foncé dans celui de l'animal. Il tendit la main en avant, laissant à la belette tout le temps nécessaire pour l'identifier. Il restait peut-être incompétent socialement mais il connaissait l'étiquette animale de base et ne tenait pas du tout à se faire arracher un doigt.

"Bonjour à vous, Racaille... moi c'est Leo"

Quand la belette eu l'air satisfaite de son examen, le jeune ingénieur avança encore un peu sa main pour commencer à gratouiller l'animal. Il quitta un moment ce dernier des yeux pour regarder Gabrielle, un sourire plus détendu au visage.

"Elle est vraiment mignonne! Dans cet état, j'ai de la difficulté à comprendre d'où elle tiens son nom.. "

Il lui fit un sourire plein de sous-entendus. A voir la quantité d'énergie que le petit animal dégageait il était facile de déduire que les objets en tissus ou en peluche devaient passer un sale quart d'heure dans cette maison. Il retourna s'asseoir, visiblement un peu plus à l'aise qu'à son entrée dans la maison

"Avec tout le bruit qu'il faisait à l'étage je pensais que tu avais aussi un Buffle Sauteur apprivoisé!"

L'ingénieur resta ensuite silencieux, attendant patiemment que le thé sois prêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Ven 7 Oct - 0:12

La belette écaillée le fixait toujours, de ses yeux ronds. Se faisant présenter la main, elle la renifla longuement, puis s'en détourna, décidant plutôt de mâchonner la manche de l'ingénieur. Sous les gratouilles, le pelage se gonfla sensiblement et elle se laissa faire.

Gabrielle souriait toujours, regardant les deux s'apprivoiser. Sous la question, elle rigola doucement, secouant la tête ensuite.

- Mademoiselle a beaucoup trop d'énergie en banque. Elle aime jouer, et elle joue fort par moment. On lui avait acheté une peluche... et bon, elle est portée disparue depuis quelques mois.

Déposant la petite bête au sol, elle retourna à ton thé, se retrouvant de nouveau avec la petite chose autour de son pied, qui se battait avec cet adversaire redoutable.

- Et non, c'est juste Racaille. Encore heureusement, parce qu'un Buffle Sauteur, ça mange beaucoup!

Le thé sembla à son goût, et elle leur versa chacun une tasse. Les emmenant ensuite à table, elle déposa celle de Léo devant lui, puis s'assit elle-même. La boule crème se retrouva immanquablement sur ses genoux, mais ça ne sembla pas la déranger.

- Donc, bienvenu chez moi. Je sais que c'est vide... mais ni moi, ni mon frère n'aimons les choses qui ne sont pas utilitaires... Ça reste confortable.

Elle eut un sourire et souffla sur son thé, semblant s'attendre à entendre bouger à l'étage. Ce n'était pourtant pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Ven 7 Oct - 23:21

Le manège de Gabrielle n'échappa pas à Leo, même si il ne savait pas trop pourquoi elle tendait l'oreille. Peut-être, comme il le pensait au départ, Lionnel était-il dans la maison? Bah... peu importait : Leo avait maintenant une tasse de thé entre les mains et il se sentait beaucoup plus détendu. Peut-être même en mesure d'être sociable, qui sait. Il prit une gorgée de son breuvage et rit un peu à la déclaration de sa coéquipière.

"Si tu savais à quel point je vous envie! Mon loft est dans un tel état que je peux a peine me rendre à mon lit... disons que ma notion de "Utilitaire" doit être un peu plus vaste que la vôtre!"

Il poussa un soupir à la pensée de son petit appartement, où ses projets prenaient parfois tellement de place qu'il devait manger assis sur le sol. C'était loin d'être tout le temps le cas, mais après deux semaines à travailler sur le Brachium son espace de vie s'était transformé en laboratoire expérimental. Il allait vraiment avoir besoins de faire du ménage...

"Si en plus j'avais racaille avec moi je crois que mon appartement se développerait son propre écosystème... et que je n'y serait pas la bienvenue."

Il prit une nouvelle gorgée de son infusion, essayant d'être bon invité et d'alimenter la conversation.

"Je ne sais pas si c'est ton cas mais... enfin, manifestement pas... mais je passe tellement de temps à l'université qu'on dirait que je ne suis jamais chez moi et, au final, je prête relativement peu d'attention à un lieu où je ne reste que quelques heures par jour..."

C'était le cas de plusieurs membres du secteur scientifique. Certains cas désespéré dormiraient dans leur atelier si ils en avaient la possibilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Sam 8 Oct - 5:13

La jeune ingénieure sembla continuer de prêter attention aux sons ambiants tout en l'écoutant. D'une main, elle caressait le pelage crème de Racaille. De l'autre, elle profitait de son thé, tranquillement. Aux premières affirmations de Léo, elle eut un gloussement doux, pour sembler timide un peu.

- Oh, c'est parce que tu n'as pas vu ma zone de travail! C'est un vrai bordel... mais au moins, tout est à porté!

Elle l'observa alors qu'il soupirait, l'air de se demander à quoi il pouvait bien penser. Par contre, elle s'abstint de poser une quelconque question, écoutant encore. Racaille se mit à lui mordiller la main et elle la secoua un peu, rigolant.

- Un écosystème seulement avec Racaille? J'avoue qu'elle est une chasseuse hors pair. Je veux dire, du moment qu'un insecte entre, on le sait et on ne le revoit plus!

Aux derniers dires de Léo, le sourire de Gabrielle s'envola. Elle baissa les yeux, regardant la table, semblant réfléchir. Se replonger silencieusement dans des souvenirs.

- ...ce serait mon cas si je pouvais le faire. Mais je ne peux pas. Lionel compte sur moi... et si je n'étais pas là, sérieusement, je ne sais pas comment il s'en sortirait certain jours.

Elle leva les yeux au plafond et eut un long soupir, pour ramener un regard rempli de détermination sur Léo.

- Je... j'aimerais avoir ton avis, sur certaines choses sur lesquelles je travail. Ce n'est rien de sérieux... mais l'opinion d'un autre ingénieur m'aiderait. Et bon, j'ai vu le genre de choses que nous pouvons faire à deux... et ça me donne de l'espoir.

Elle termina sa phrase avec un petit sourire, fermant les yeux momentanément. Racaille, elle, sauta sur le sol et retourna en haut, montant les escaliers rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Sam 8 Oct - 23:32

Leo rigola un peu aux propos de Gabrielle: c'était totalement l'inverse pour lui. Il était connus au sein de son groupe pour son espace de travail méticuleusement rangé.

À la demande de sa coéquipière, Leo haussa un sourcil. Était-ce ce qu'elle avait en tête dès le moment où elle l'avait invité à prendre le thé chez elle? Ou était-ce un élan de confiance spontanée qui la poussait à faire de lui son complice? Dans tout les cas il ne voyait aucune raison de refuser, aussi ne s'attarda-t-il pas sur le pourquoi du comment.

"Je veux bien faire mon possible! Comme nous sommes appelés à se voir souvent autant en profiter et en tirer le maximum."

Il offrit un sourire encourageant à la jeune femme. Bien qu'il ne connaissait pas beaucoup de détails il voyait à quel point son frère comptait pour elle... et visiblement à quel point elle voulait l'aider. Si il était en mesure de faire quoi que ce soit il allait aider. Leo termina sa tasse d'un coup et la posa sur la table, comme pour signifier qu'il était prêt dès qu'elle voudrait lui montrer ce sur quoi elle voulait avoir son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Sam 8 Oct - 23:56

Gabrielle rigola avec lui, doucement. Quand il fit savoir son accord, elle sembla subitement très heureuse, comme si la petite flamme d'espoir qui brillait au fond de ses yeux venait de se changer en brasier.

- Parfait alors! Ne te gêne surtout pas pour me donner des commentaires. Je ne suis pas susceptible.

La jeune femme termina son thé, elle aussi d'une traite, puis se leva. Elle invita Léo à la suivre et monta les escaliers menant au deuxième.

En haut, tout était aussi vide. Une table ici, soutenant un portrait de famille, fidèlement dessiné par un artiste anonyme. Une seule peinture d'accrochée à un mur, représentant un coucher de soleil sur une rue marchande haute en couleur. Les escaliers menaient à un couloir, lui-même habité de plusieurs portes. La première, entrouverte et d'où venait de la lumière, laissait deviner une chambre, extrêmement bien rangée. D'ailleurs, en passant devant, le duo pu voir la petite figure de Racaille qui les observait dans l'interstice de la porte entrouverte.

La deuxième porte, fermée, ne laissait rien voir. C'est la troisième qui intéressa Gabrielle, qui l'ouvrit doucement, comme si elle allait révéler un secret aussi vieux que l'État. Une autre porte se trouvait au bout du couloir, elle aussi fermée.

La jeune ingénieures entra et invita Léo à en faire de même. À l'intérieur, on aurait pu croire qu'une tempête intellectuelle était passée. Sur les murs, beaucoup de plans avaient été collés, montrant des circuits complexes, avec annotations, parfois même des membres probablement cybernétiques. Beaucoup de feuilles traînaient sur un bureau, ainsi qu'un dossier assez épais, qui était ouvert. Un dossier médical. On y parlait de la relation entre les nerfs et les systèmes qui recueillaient les influx nerveux. Dans une bibliothèque, on pouvait voir plusieurs ouvrages, autant sur l'anatomie humaine que sur la cybernétique, passant également par d'autres, traitant d'une technologie plus générale. Un autre était sur quelques créatures qui avaient été examinées par les scientifiques de l'État. Le sol était propre et désert, mais les surfaces, elles, étaient remplies. Finalement, accroché à un mur, se trouvait un vieux modèle de bras cybernétique, en très bon état. Les plaques protectrices avaient été enlevées pour découvrir les circuits.

- Voilà mon antre... On se serait attendu à des lignes de codage partout, mais non. Je... tu peux jeter un oeil. Je te parlerai des choses intéressantes que j'imagine possibles ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 0:22

Le jeune ingénieur pénétra dans " l'antre " de Gabrielle en ouvrant grand une bouche impressionnée. C'était... merveilleusement chaotique. Juste assez pour que l'esprit s'active sans toutefois se perdre dans les méandres de la confusion. Il prit un long moment pour s'imprégner de l'espace, toute gêne ayant enfin quitter son attitude. Puis, il commença à examiner les divers éléments qui semblaient importants.

Le bras mécanique fut évidemment l'élément qui prit le plus de son attention. Les anciens modèles permettaient évidement des mouvements moins complexes, mais en même temps il semblaient toujours plus solides et surtout plus fiables. Mais bon... comme dans n'importe quel discipline il existait de bons biomécaniciens et de très mauvais biomécaniciens. Même si il n'était plus tout jeune l'implant qu'il avait devant ses yeux avait manifestement été construit par la première catégorie.

Il était facile de deviner que ses recherches devaient porter sur la Biomécanique. Peut-être Lionnel faisait-il partie de ces cyborg dont le corps avait des difficultés à accepter les implants artificiels dont ils avaient besoins... ou encore les dit implants étaient-il simplement mal ajustés voir même obsolètes. Il avait même entendu parlé de cyborg avant dut être "partagé" entre plusieurs spécialistes... de sorte que l'ouvrage d'un "constructeur" empiétait parfois sur celui d'un autre, créant des conflits...

Les Cyborg se retrouvaient à être aux ingénieurs ce que les altérés étaient au généticiens quoi...

"Je te préviens : je ne suis pas exactement callé en biologie... si tu as un prototype ou des plans pour un membre de ce genre on tombe dans mon champs d'expertise du moment qu'on ne parles pas de connexions neurologiques ou de compatibilité cellulaire..."

C'était, il l'espérait du moins, assez évident. Mais il tenait à spécifier au cas où la jeune femme s'était fait de faux espoirs sur ce sujet. Comme tout les scientifiques il avait des bases en anatomie, en médecine et en biologie, mais rien qui puisse le faire arriver même à la cheville d'un généticiens ou d'un biologiste.

"Sur quoi travailles-tu exactement? À un remplacement pour l'un des membres de ton frère?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 0:50

Gabrielle le laissa regarder tout en jouant avec ses mains nerveusement. Visiblement, elle n'avait pas parlé de ce qu'elle faisait ici à beaucoup de gens. Elle le suivait du regard, l'air anxieuse. Aux paroles de Léo, elle acquiesça lentement, sans avoir l'air surprise.

- Je sais. Je ne suis pas très calée non plus en biologie. Mais ce n'est pas tant l'aspect biologique qui m'intéresse. C'est plus une histoire de matériaux.

Elle laissa le sujet en suspend quelques instants, puis sembla déterminée. Rien ne l'empêcherait de continuer ce projet personnel, on pouvait le lire dans ses yeux. Des conseils, par contre, ne pouvaient pas nuire.

- J'ai parlé avec quelques cybernéticiens. Avec d'autres scientifiques aussi. J'ai été voir tout ceux que je jugeais utiles pour mon... projet, si on veut. De ce qu'ils m'ont dit, c'est le métal utilisé pour les connexions aux nerfs qui serait le problème. En plus, même s'ils ne veulent pas l'admettre... les membres cybernétiques sont fait "de base". S'ils s'attardaient des semaines pour en faire qui donneraient une aussi bonne fluidité qu'un membre humain, ils en auraient pour des lustres. Au nombre de cyborg grandissant en ville... bref...

Elle se rendit à la table et tira quelques feuilles de sous une pile. En même temps, elle tourna les pages du dossier médical, affichant des images de connexion: beaucoup au niveau de la tête et de la colonne vertébrale, quelques unes dans les jambes... le bras au complet de son frère était cybernétique également. Les connexions étaient beaucoup trop nombreuses... et devaient être douloureuses s'il y avait un quelconque rejet.

- En fouillant un peu, j'ai trouvé qu'on avait éloigné quelques métaux des options pour la cybernétique. Parce qu'ils sont trop mous, malléables, et qu'ils rendraient les armatures fragiles. Pourtant, de ce que j'en ai lu, la compatibilité avec les système nerveux humain serait meilleure. Aucune recherche approfondie n'a été faite sur le sujet... mais ce n'est pas ce que j'emmène.

Allant chercher d'autres notes, elle les plaça près des autres feuilles. C'était un ramassis logique de notes, qui avaient toutes été inspirées par les prouesses mobile du Brachium. Elle avait fait quelques croquis, montrant des agencements complexes pour reproduire les mouvements humains... mais qui restaient logiques. Réalisables. La tête de la jeune femme devait avoir bouilli pendant des jours alors qu'elle avait monté tout ces documents. Elle cachait un génie qu'on ne lui aurait pas soupçonné une seule seconde. On voyait quelques erreurs, par contre. Personne n'était parfait, et des erreurs de notes, ou même de joints dans ses croquis, pouvaient se glisser quand son esprit commençait à se faire happer par le sommeil.

- Je... c'est surtout pour ce qui est des mouvements, de la fluidité et tout, que j'aimerais ton aide. Le reste... ce n'est pas ton sujet d'expertise, je le sais. Je vais m'en sortir comme une grande. Mais... si tu pouvais vérifier mes plans... J'en serais heureuse.

Elle décrocha justement quelques plans, beaucoup plus détaillés, du mur et les lui tendit. Un bruit se fit entendre, plus loin dans le couloir, comme si quelque chose de lourd venait de tomber, et elle figea un instant, avant de tout déposer et de sortir en vitesse, l'air paniquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 10:53

Leo soupira et eut un sourire découragé après le petit exposé de Gabrielle. Les chirurgiens et les biomécaniciens le fascinaient. Ils était tellement pressé de prendre leur scalpels qu'il oubliaient parfois la base même de l'opération qu'ils étaient en train d'effectuer.

"Pour le métal la solution est très simple et mon opinion du service médical ne s'améliore pas de ne pas y avoir pensé : il suffit de faire un alliage. Si le métal est trop mou, ils n'avait qu'à le coupler à un métal dur, que ce soit en faisant un placage ou carrément une fusion des deux métaux. Ça je crois que c'est la première partie de ton problème."

Il prit le temps d'examiner à nouveau le dossier du frère de Gabrielle. À la quantité de connexions présentes il allait falloir beaucoup de temps pour les remplacer une à une. Aucune pensée à long terme...

"On dirait qu'ils ont demandé à un plombier de faire un travail d'ingénieur..."

La pensée lui avait échappée mais il ne s'en rendit presque pas compte, absorbé comme il était dans le projet de sa camarade.

"Ton bras est d'une simplicité très efficace : tu mélange l'efficacité des vieux modèles avec la précision des nouveaux et ce n'est pas une tâche facile. Pour ça tu as toute mon admiration"

Il lui servit un sourire radieux et se replongea dans les papiers.

"Hummm... a première vue il n'y a que quelques points qui pourraient être améliorés : le joint entre le poignet et l'avant-bras ainsi que celui du coude sont identifiés comme étant métal sur métal... pour la fluidité a long terme c'est une mauvaise idée : glisse au moins une plaque de polymère entre les deux, le genre qu'on utilise pour les hanches artificielles, ou encore les patins industriels. Un plastique durable et sans friction qu'on pourrait changer au besoin. Ensuite... La mécanique du poignet est très bien mais il faudrait peut-être mettre une petite solidification de chaque côté pour l'empêcher de tourner complètement. Ça ajouterais un côté... naturel? Un poignet humain peut difficilement faire un 360 degré horizontal. Et, à la quantité de filage qui passe pour régler la main, ça permettrait de limiter les dégâts à long terme : un fil sans cesse tordu risque de sectionner beaucoup plus tôt."

Il avait prit son carnet de note et avait soigneusement noté ses dires au fur et à mesure sur une des pages.

"Finalement... les connexions que tu as détaillées aux points A-14, B-34 et.... hum... G-432 ont des points d'attache erronés. Simple erreur de recopiage, j'imagine mais pour les plans finaux il serait très important de les corriger sinon..."

Leo se releva et constata avec désarroi qu'il était maintenant seul dans la pièce. Avait-il manqué quelque chose? Il arracha la page de son carnet et la fixa bien en évidence sur le mur, à côté des plans principaux. Puis il sortis de la pièce en appelant timidement sa partenaire.

"Heumm... Gabrielle? Tu... tu es là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 12:14

Gabrielle l'observait et l'écoutait avec attention, le laissa illustrer ses points avant de répondre quoique ce soit. Son visage si doux exprima une frustration étrange quand il parla de l'alliage, et elle eut un profond soupir.

- Justement. J'ai parlé de cette solution aux concernés. Ils m'ont gentiment demandé de retourner dans mon département. Et quand j'insistais, ils m'invitaient à partir avant qu'un garde vienne me faire sortir.

Elle eut ensuite une grimace subtile en l'entendant dire que c'était un travail fait par un plombier. Probablement qu'elle s'en était rendu compte. Sur ce fait, elle ne dit rien. Ensuite, par contre, elle mena une main à son front, dans une mimique totalement découragée.

- ...j'avais totalement oublié le polymère... Merci de noter tout ça. Ça va m'être plus utile que ma petite mémoire sélective.

Elle acquiesça ensuite au dernier point, sur les connexions, puis s'en fut comme une ombre. Léo se retrouva seul, dans un étrange silence. En sortant de la pièce, il put voir que la première porte, celle où ils avaient vu Racaille, était totalement ouverte maintenant. Ce ne fut pas long qu'il eut une réponse, d'une Gabrielle qui semblait ne pas du tout savoir quoi faire.

- Oui, ici! Excuse-moi.

Elle sembla parler à quelqu'un d'autre, probablement son frère, et ce un peu plus bas.

- ...ça va? Tu veux quelque chose? De l'eau? Quelque chose de chaud...?

Ce fut la voix de Lionel qui lui répondit, tout bas et discordante. Il faisait visiblement un gros effort.

- ...Gaby... ça va aller... je peux juste attendre que ça passe... Va rejoindre ton collègue... avant que Racaille lui attaque un mollet...

La chose s'était voulue drôle, mais pas eu cette sonorité comique. On captait trop de douleur dans une voix brisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 21:19

Leo resta quelques secondes sur le pas de la porte, incertain de ce qu'il devait faire. Manifestement la situation était délicate... allait-elle empirer si il intervenait? Il décida finalement de cogner quelques coups à la porte pour avertir qu'il était présent. Il resta toutefois à l'extérieur, ne voulant pas embarrasser qui que ce soit.

"Je... hum... j'ai entendus du bruit, je... je ne suis pas biologiste mais j'ai une petite formation médicale. Avez-vous besoins d'aide? enfin je..."

Il laissa sa phrase en suspens, sans savoir trop quoi ajouter. Il doutait de vraiment pouvoir soulager Lionnel, mais peut-être qu'avoir autre chose que sa petite sœur surprotectrice pouvait l'aider? Enfin. Il resta sur le palier de la chambre sans oser bouger, attendant une réponse quelconque de la part de ses hôtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 21:26

Le silence se fit quelques instants après que Léo aie cogné. On entendit des pas, puis Gabrielle vint ouvrir la porte. Elle lui fit signe d'entrer et retourna près de son frère.

Ce qui était tombé était en fait l'arme du Défenseur, qu'il nettoyait laborieusement quelques minutes plus tôt. Lionel était justement à genoux à terre, replié sur lui-même. Il serrait ses bras contre lui et tremblait. On entendait sa respiration, sifflante entre ses dents, qu'il contrôlait difficilement. Quelques veines étaient visible sur son front rouge écarlate. Sa douleur semblait horrible, difficile à supporter. Il essayait tout de même de la cacher, bon frère qu'il était, pour ne pas trop inquiéter sa soeur.

- Reste avec lui, je vais lui chercher de l'eau.

Sans même attendre, Gabrielle sortit de la pièce en moins de deux et descendit les marches. Petite Racaille, dans tout ce fouillis, se frottait contre la jambe de son maître, couinant. Lionel, lui, eut un profond soupir, mélangé à un grognement plaintif. Son état ne semblait pas vouloir s'arranger pour le moment. D'ailleurs, il mena une main à son visage, semblant pris d'une violente migraine.

- ...bonsoir... monsieur Léo... comment allez-vous...?

Il esquissa difficilement un sourire à l'ingénieur, puis ferma simplement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 23:00

Le jeune ingénieur vint lentement se placer près de Lionnel, sans toutefois empiéter sur son espace personnel. Il avait la mâchoire serrée en regardant avec détails l'état dans lequel le gardien se trouvait.

"Putains de biomécaniciens."

Ça lui avait échappé, mais il n'avait nullement l'intention de rattraper ses propos. Ce qu'il avait devant les yeux était un travail bâclé, mal ajusté et tout juste fonctionnel. Être cyborg était parfaitement viable avec les techniques appropriées et manifestement Lionnel avait reçus un traitement qui se révélait presque dangereux. Et si une crise de la sorte le prenait alors qu'il était en service? qu'adviendrait-il alors? Il ravala ses pensées, essayant de rester constructif.

"Je vais bien je vous remercie... heum... Monsieur Lionnel? Est-ce que je peux vous poser quelques questions?"

Il espérait qu'aider le jeune homme à se concentrer sur autre chose allait pouvoir l'aider à passer par dessus la douleur. Tout en parlant Leo scruta les implants de son interlocuteur, essayant de voir si l'inconfort n'était pas causé par quelque chose de visible : une connexion sautée, un cable mal fixé, un dommage quelconque.

"Je vous les poses en rafale, répondez-moi à votre rythme d'accord? si vous préférez en sauter ou si vous ne voulez simplement pas me répondre je n'insisterais pas mais ne vous avisez pas de me dire que ce n'est rien : j'ai la prétention de connaître mon métier. Avez-vous des allergies connues? Intolérance à certains matériaux? Prenez-vous des médicament, des suppléments? A quelle fréquence ce genre d'incident vous arrive-t-il?"

Le jeune homme porta une attention particulière à la peau située près des implants biomécaniques du défenseur. Plus que pour rendre service, c'était l'idée d'avoir devant lui un système sensé fonctionner à la perfection négligé et bâclé ainsi que le poussait à s'informer. Il attendit patiemment, attendant de voir ce que Lionnel ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Dim 9 Oct - 23:28

Le Défenseur ne bougea pas. Tous deux pouvaient entendre les sons d'une Gabrielle qui cherche quelque chose, mais que la panique l'empêche de trouver. Sous la première remarque de Léo, Lionel ne put s'empêcher de rétorquer.

- ...s'ils avaient été des putains... ils auraient déjà eu une amende...

Il esquissa un autre sourire, puis fixa son regard sur Léo, lentement. Son oeil toujours humain était injecté de sang. Les implants semblaient normaux, de leur côté: Le Défenseur en prenait visiblement soin, la peau autour était de la même couleur que celle sur le reste de son visage, tout semblait dans un état impeccable... Ses muscles, par contre, se crispaient au maximum, semblant toujours sous l'assaut des messages de douleur que ses nerfs, ou les connexions, lui envoyaient.

- ...des questions... allons-y... mais si c'est indiscret... j'exige un verre, un jour...

L'attention de Lionel se fixa ensuite sur la voix de Léo. Parfois, il fermait son oeil, essayait de masser sa tempe, ou même simplement de se replacer. Il prit le temps de réfléchir avant de répondre, ou plutôt, de se concentrer. Sa mâchoire inférieure, cybernétique elle aussi, tressautait, et son vocalisateur avait une sonorité quelque peu agressante.

- ...aucune allergie... de ce que je sais... je ne tolère pas très bien... le métal dans lequel les connexions de mes nerfs sont fait... quelques anti-douleurs, mais rarement... aucune supplément... Et ça m'arrive... une à deux fois... par semaines... Parfois, c'est de la douleur... d'autre... je perd l'usage de mes pièces... jusqu'à ce que la crise passe...

Dans un mouvement un peu lâche, il se redressa un peu, pour s'asseoir et s'adosser contre son lit. De ce fait, Racaille lui sauta sur les jambes et se blottit contre son abdomen, couinant toujours. Subitement, les traits du Défenseur se détendirent. Le rouge quitta progressivement son visage, et son regard se fit plus lointain. La douleur l'avait vraisemblablement quittée, et il s'en retrouvait assez sonné.

Gabrielle remonta l'escalier et vint se poster dans l'embrasure de la porte, silencieuse et inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 11:36

Leo avait machinalement sortis son calepin et avait pris en note tout ce que le défenseur avait jugé bon de lui dire. Il admirait profondément son interlocuteur de garder le sourire ainsi et de ne pas succomber à la douleur. Son mépris pour les créateurs de ses implants augmentait de minute en minute : si ils lui avaient fait des centaines de connexions à l'aide d'un métal auquel il était allergique, ou même intolérant, il était normal que son corps fasse des signes de rejets aussi violents. Ce n'était pas une dose homéopathique auquel il était exposé! C'était la première option. L'autre était que les connexions étaient tellement mal ajustées que ses membres artificiels entraient en conflit avec son système nerveux : pour ce qu'il en savait cela pouvait carrément être des surcharges électrique que son corps devait absorber...

Dans tout les cas les hypothèses étaient nombreuses mais tout ramenait vers les connexions entre les membres artificiels et le corps du défenseur. Il fit un sourire encourageant à Lionel, soulagé de voir que la douleur s'estompait graduellement.

"J'ai encore quelques question pour vous mais je vous promet ce sont les dernières : depuis combien de temps avez-vous subit ces modifications? Vous les avez reçues toutes en même temps ou ça s'est fait graduellement? Et ces douleurs étaient-elles présentes depuis le début ou sont-elles arrivées par la suite? Tout d'un coup, graduellement? Et êtes-vous allé voir vos biomécaniciens attitrés pour leur parler du problème?"

Il avait parlé lentement, sans pour autant prendre son interlocuteur pour un imbécile. Il lui aurait donné une tape dans le dos mais avait peur de créer de contact physique après ce qui venait de lui arriver.

"Je vous en paierais deux à la truffe noire quand vous irez mieux."

Il leva son regard vers Gabrielle, levant lentement une main pour la rassurer.

"Tout va bien : la douleur est passée. À première vue, peu importe la cause ce sont les connexions nerveuses le problème. Toutes. Peu importe ce que tu décides de faire pour la suite il faudra garder cela en tête."

Il avait l'air grave, conscient de l'ampleur de la tâche qui attendaient autant Gabrielle que Lionel. Certains cyborg restaient des semaines sur une table d'opération simplement pour que leur corps soit prêt à accueillir leurs implants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 15:22

Sa douleur maintenant partie, Lionel resta calme. Il essayait de garder un peu de focus sur la situation présente. Une vague d'épuisement venait de le frapper, chose toute normale quand on arrête d'avoir autant mal. Il continua de regarder Léo, par contre, et d'écouter ses paroles.

- ...je suis cyborg depuis trois ans. J'ai eu mes parties toutes en même temps. J'ai mes douleurs depuis que j'ai mes nouveaux morceaux... elles n'étaient pas aussi violente, au début. Au fil du temps, elles sont devenues... difficiles à endurer. Je suis allé les voir, plusieurs fois... on m'a recommandé des anti-douleurs et d'autre trucs, qui n'ont finalement pas fonctionné.

Le Défenseur lui offrit ensuite un sourire, visiblement content d'avoir droit à pas une, mais deux consommations quand il irait mieux. Il offrit ensuite un sourire rassurant à sa soeur, pour calmer son inquiétude.

Gabrielle vint les rejoindre et offrit un grand verre d'eau à son frère, pour ensuite regarder Léo. Elle s'en voulait, s'était flagrant. Pour elle, un petit thé entre compagnons de travail s'était changé en catastrophe. Elle acquiesça tout de même, moins nerveuse.

- Je vais travailler sur l'alliage en priorité... Et si les gens de la cybernétique ne veulent pas m'aider, j'irai voir ailleurs...

Lionel prit le verre d'eau, et quelques gorgées de celui-ci, avant de devoir gentiment repousser Racaille, qui était intéressée par le liquide. C'était assez drôle à voir après une situation aussi inconfortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 16:41

Leo hocha lentement la tête, tentant de former un plan d'action.

"Sicherheit ne manque pas de chirurgien et de biomécaniciens qui pratiquent de manière indépendante et ce, en toute légalité. Mais il va falloir y mettre le prix... si tu veux doubler tes chances de réussite tu pourrais aller chercher du financement de la part de... euh... l'association des citoyens reconstitués, je crois? Enfin, je ne peux pas croire que tu sois le seul cyborg dans cet état et si quelqu'un est prêt à se pencher sur le problème les bonnes oreilles pourraient se montrer très intéressées. Je crois que l'aile de cybernétique ne va pas se montrer très conciliante envers quelqu'un voulant les faire passer pour des incompétents."

l'ingénieur se frotta encore un peu la tête, toujours sidéré de voir autant d'évidences dans un champs d'expertise qui n'était même pas le sien, par pure logique. Il nota les dernières réponses aux questions qu'il avait posées et ferma son carnet.

"Je crois que la première étape serait donc de monter notre projet! Parce qu'à ce rythme, même avec notre augmentation, il va nous falloir encore plusieurs années pour le réaliser. Parlons au docteur Von Talbeim : il pourra peut-être nous référer des gens en dehors de l'université, voir même des cyborg assez nantis, qui accepteraient de nous prêter main forte."

Il regarda tour à tour Lionel et Gabrielle, conscient de prendre un peu les devants dans une démarche qui n'était pas nécessairement la sienne.

"à moins que votre but ne sois de garder toute cette démarche secrète?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 18:20

Gabrielle sembla songeuse aux paroles de Léo. Tout ça était très incertain. Elle croisa les bras et l'écouta jusqu'au bout, tout de même, restant calme cette fois.

Pour Lionel, c'était tout autre. La discussion, maintenant plutôt orientée sur le plan d'action, le rendait confus. Il n'était visiblement pas au courant des plans de sa soeur. Il ne sembla pas fâché, mais plutôt découragé. Lentement, il ramassa son arme, repoussant toujours Racaille pour qu'elle n'aille pas dans son verre d'eau, prit doucement la petite créature de son bras et remonta finalement sur son lit.

- ...garder quoi secret? Et puis, quelle est cette histoire? Gabrielle... pourquoi tu ne m'en as pas parlé?

La jeune femme baissa les yeux et soupira, serrant ses bras un peu.

- Parce que c'est important, que j'étais certaine que tu m'empêcherais de travailler sur ça... et que tu as assez à penser avec ton travail, tes problèmes et tout... Commençons par en parler au docteur, et après on avisera. Pour ce qui est de la subvention et des... externes au complexe scientifique, je vais m'en occuper.

Elle retrouva un petit sourire, malgré tout.

- Bon, on te laisse tranquille, grand frère! Tu as l'air épuisé, alors repose toi! Voudrais-tu un autre thé, Léo?

Gabrielle s'en retourna vers la porte, sous le regard confus de son frère, qui avait peine à la suivre.

- En passant... merci pour le coup de main. Me concentrer sur autre chose m'a fait du bien. Un de ces jours, nous irons prendre ce verre.

Lionel lui offrit un sourire amical, puis se mit à la rapide tâche de ranger ses choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 20:49

Le jeune homme haussa les épaules et afficha un sourire triste.

"J'aurais aimé pouvoir faire autre chose pour vous, mais il va falloir se contenter d'un peu d'alcool lors de notre prochaine rencontre."

Leo acquiesça à la proposition de Gabrielle et salua une dernière fois Lionel avant de la suivre en bas. Il se rassit à la table, un peu sous le choc de ce qui venait de se produire. La souffrance des autres le mettait toujours un peu mal à l'aise et il lui avait fallut beaucoup d'énergie pour rester concentrer et être constructif tout à l'heure. Il leva un regard confus vers Gabrielle.

"Depuis combien de temps travailles-tu sur ce projet sans en parler à ton frère? Et surtout pourquoi t'empêcherait-t-il de travailler dessus?"

La question était directe et sans inflexions. Aucune accusation ni jugement, Leo avait juste noté un détails inhabituel et tenait à en connaître les raisons avant d'aller plus loin. à voir la réaction de Lionel, en acceptant d'aider Gabrielle il risquait de mettre le doigt dans l'engrenage familial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 23:15

Lionel lui sourit et écarta les inquiétudes de l'ingénieur d'un mouvement de main.

- Vous en avez fait suffisamment. Et puis, un peu d'alcool est beaucoup plus que ce que vous pouvez croire. Bonne soirée.

Une fois en bas, Gabrielle prépara un autre service de thé. Ses mouvements montraient qu'elle était moins nerveuse, maintenant que la douleur de son aîné s'était envolée. Elle semblait se sentir mal un peu, par contre, le visage soucieux.

- Quelques moins après que ses douleurs aient commencé. Je voulais la faire partir... j'ai toujours cette réflexion qui me traverse la tête... Qu'est-ce qui lui arriverait s'il arrêtait simplement de bouger, au beau milieu d'un travail dangereux? C'est suffisant pour me motiver...

Elle sembla réfléchir ensuite, s'adossant contre le comptoir. Sans vraiment s'en rendre compte, elle jouait avec ses mains.

- Tu as du le voir... mon frère est du genre à ne vouloir inquiéter personne... toujours à garder le sourire, même dans les pires moments... Et bien, il veut que je me concentre sur ma vie à moi. Que je me fasse des amis. Que j'excelle dans ce que j'entreprend. Que je m'améliore toujours plus. Travailler sur ça, pour lui, c'est une perte de temps et d'énergie. Et il ne veut surtout pas que je perdre mon temps et mon énergie par sa faute. Tu... tu comprends?

Elle revint s'installer à table, fixant Léo avec la certitude qu'il allait les juger. Elle, espèce de folle obsédée par les problèmes de son frère, et son aîné, qui ne se donnait pas plus d'importance qu'à un objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Lun 10 Oct - 23:57

Leo hocha la tête sans même prendre le temps de réfléchir.

"Mais bien sur Gabrielle... C'est normal voyons."

Il prit un petit moment pour organiser ses pensées, pour trouver les bons mots.

"Quand j'étais plus jeune j'ai passé une grosse partie de mon temps à "moderniser" la ferme familiale pour rendre la tâche plus facile à mon père. Il était fragile du cœur et très entêté... J'ai passé des nuits entières à trouver de meilleures méthodes d'irrigations, des manières pour augmenter le rendement de nos machines pour lui permettre de prendre un peu de repos. J'aime a penser que grâce à cela son cœur aura mis au moins quelques années de plus avant de lâcher définitivement."

Il soupira. Ça ne lui rappelait pas nécessairement de bons souvenirs mais il était difficile pour lui de relativiser autrement.

"Je comprends tout a fais ce que tu veux faire et ce par quoi tu passes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 11 Oct - 0:10

Les paroles de Léo semblèrent la rassurer, en même temps de la rendre un peu triste pour lui. Tout le monde avait une histoire, oui... mais Léo avait toujours été enjoué avec elle, organisé et sérieux. Elle n'avait pas vraiment cru qu'il aurait eu ce genre d'événement dans sa vie.

L'eau termina de bouillir et elle refit le remplissage de leurs tasses. Tout en déposant celle de Léo, elle lui sourit, comme pour le remercier silencieusement. Le silence était de nouveau total dans la maison. Aucunes petites pattes qui dégringole les escaliers, simplement eux deux.

- ...ça me rassure... j'ai l'impression d'être obsessive, des fois... Et je ne veux pas que ça arrive...

Elle souffla un peu sur son breuvage, puis l'observa quelques instants.

- Racaille t'aime bien, au moins. Tu t'es déjà fait une amie chez moi.

Elle sourit un peu, puis bâilla légèrement. Les idées tournaient dans sa tête. Probablement qu'elle ne dormirait pas beaucoup cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Leo Steinhart

avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 11 Oct - 0:51

Leo prit sa tasse avec un remerciement et éclata d'un rire franc aux dernières paroles de Gabrielle.

"Mais nous sommes obsessifs! obsessifs occasionnel. Et c'est ce qui fait en sorte que nous sommes ce que nous sommes. Aucune découverte n'ai été faite par une personne qui arrêtait de penser à son travail à la fin de ses trente-cinq heure. Pour moi quelqu'un d'obsédé par un problème , surtout un problème aussi noble que le tien, mérite tout le support qu'elle peut avoir. Une obsession ne devient malsaine que lorsqu'elle entraine des conséquences autres que positives, ou quand on ne sais pas s'arrêter..."

Il s'arrêta avant de tomber dans un long discours philosophique. Pour lui les "obsessions" menaient à des périodes (bien qu'épuisantes) extrêmement productives. Mais il fallait savoir s'arrêter de temps à autre. Et c'est ce qui poussa Leo à avancer sa main pour la poser sur celle de Gabrielle.

"... Et je pense que c'est la seule chose qu'il te faut apprendre. Pas nécessairement d'arrêter complètement, mais de déléguer un peu."

Il lui offrit un sourire encourageant avant de regarder sa montre.

"Nous ne commençons techniquement qu'après demain le travail sur le Brachium. Déjà là nous pouvons nous permettre de laisser ce dossier sur pause puisque de toute façon nous travaillerons dessus a temps pleins. Qu'est-ce que tu dirais de prendre ta journée de congé demain : je m'occuperais d'aller soumettre le projet et de contacter les personnes qui pourraient être intéressées à nous supporter."

Il s'attendait à un refus mais préparait déjà des arguments pour contre attaquer. Après tout Gabrielle ne mettrais pas le projet de son frère sur pause : elle continuerait juste a avancer à la vitesse normale pour encore une journée. Après ils seraient deux tête pour faire avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu Suprême
Admin
avatar

Messages : 851
Date d'inscription : 30/12/2015

MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   Mar 11 Oct - 1:01

Un petit rire cristallin s'échappa de la jeune femme aux paroles de Léo. Oui, ils étaient définitivement tous des obsédés de travail dans les élèves de Von Talbeim. Elle s'emprunta une voix un peu plus grave, qui se voulait une imitation plutôt ratée de leur professeur, puis s'exclâma:

- Passionnés, monsieur Steinhart, passionnés!

Son rire s'arrêta presque brusquement quand il déposa sa main sur la sienne, et elle regarda quelques instants ce contact... Entre rassurant et étrange, de ce qui se faisait voir sur le visage de la jeune ingénieure.

- ...tu veux que je te laisse aller faire plein de démarches, alors que je bûche sur ça depuis aussi longtemps? Est-ce que tu vas savoir creuser, si anguille sous roche il y a? Je... je ne sais pas... pour quelque chose d'aussi important, j'aime être au courant... en contrôle...

Elle sembla hésiter, mais aussi ne pas vouloir lâcher son morceau. Peut-être la fatigue la rendait moins obstinée. Dans tous les cas, elle prit quelques gorgées de son breuvage, fixant Léo comme s'il venait de dire une énormité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sicherheit.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jour J (Leo & MJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour J (Leo & MJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur des Sciences et de l'Industrie :: Complexe scientifique :: Section ingénierie-
Sauter vers: