Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vent dans le feuillage raconte une histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zeke Astaray

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/11/2016

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Mer 30 Nov - 19:34

-Armé et armuré huh ? Ça doit faire plutôt différent comme allure, et doit être impressionnant ! Aller, allons-nous asseoir, tu pourrais me compter ça, d'avoir aidé une victime d’attaque ! Encore, si tu le veux bien, il n'y a aucune obligation...

Suivant Zolvar a l'intérieur, il jeta un coup d'œil dans la pièce. Il y avait quelques lampes ici et là au travers de l'établissement, mais aucune dans son champ de vision n'était ouverte, la lumière du jour faisant office d'éclairage naturel. D'autre clients, majoritairement humains, étaient assis un peu partout, mais l'endroit était loin d'être remplis. L'ambiance était ravivante, tout comme les effluves diverse de nourriture et d'aromes de boissons.
Et pas d'enfants en vue, ce qui devrait faire plaisir à Zolvar, car le niveau de voix était assez bas.

Il regarda au comptoir, où se trouvait une jeune femme, qui les salua dès leur entrée.
Zeke retourna la salutation d’un geste de la main et d’un sourire, et celle-ci leurs fit signe qu’ils pouvaient s’installer où ils le désiraient. Celle-ci semblait sympathique, et elle s'affairaient a préparer les boissons de deux autre client au moment.

S’adressant au mercenaire, il demanda simplement :

-Une préférence de table?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Mer 30 Nov - 23:58

Le Mutalythe échappa un rire franc d'amusement. Oh oui, il était différent. Ses traits doux étaient cachés sous des apparats intimidants. Rien de très agréable.

- Je suis convaincu que vous ne me reconnaîtriez pas. Semblerait que ça m'enlève ma douceur. Mais bon! Ce sera effectivement plus agréable d'en parler une fois attablé!

Le mercenaire observa quelques instants, vit de ce fait la salutation de la demoiselle et il s'inclina avec un large sourire pour la lui rendre. La question que Zeke lui posa ensuite ne fut pas sans réponse: il se rendit directement à une table sur le bord d'une fenêtre et s'y installa avec un sourire. Son regard revint sur Zeke, sur ses oreilles plus précisément, et il joignit les mains pour les occuper un peu.

- Donc, l'histoire: avant ou après avoir eu nos consommations? Et ensuite: vous sentez-vous d'humeur récréative? Si c'est le cas, je peux vous échanger cette histoire contre l'une des vôtres!

Le Mutalythe l'observait toujours avec beaucoup d'attention. Un soupçon de jaune revint dans son regard bleu, ce qui sembla l'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke Astaray

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/11/2016

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Ven 2 Déc - 23:41

Suivant de près le mercenaire, Zeke pris place directement en face de celui-ci. Il s’étira les jambes un instant, profitant du fait qu’il n’était plus debout, ce qui était agréable suite à la marche l’ayant mené jusqu’ici.
Il haussa légèrement un sourcil au choix de mots de Zolvar, lorsque celui-ci dit ‘’Semblerait que ça m’enlève ma douceur’’, et Zeke ne se priva pas de le remarquer.

-Est-ce que le fait d’être équipé comme ça rendrait plus difficile d’être sous cette aspect ? Le vert, je veux dire. Ah, mais je m’éloigne du sujet !
Je suis curieux pour cette histoire, tu peux peut-être commencer en attendant qu’elle ait terminé ses trucs ?
Dit le jeune altéré, remplit d'entrain.

Il pointa un pouce, accompagné d’un mouvement de tête vers la fille derrière le comptoir, qui semblait encore en train de servir d’autre clients. S’appuyant lâchement sur le dossier du siège, il rajouta nonchalamment :

-Je suis toujours d’humeur récréative ! Mais n’empêche, j’ai sans doute bien moins d’histoire ou d’aventure intéressante que toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Lun 5 Déc - 21:20

Lui aussi profita de ce petit arrêt pour s'étirer et faire rouler ses épaules. C'était une petite manie qu'il avait, de toujours faire un roulement d'épaule. Pour se détendre, parce qu'il était inconfortable, pour replacer la sangle de son fusil de précision... Il le faisait pour tellement de raisons, et parfois même sans s'en rendre compte, qu'il ne comptait plus les fois où il avait effectué ce mouvement pourtant anodin. La question de Zeke, par contre, le fit rire.

- Oh, non, pas du tout! Vous savez, rien en m'empêche de me manifester, sinon moi-même. Je disais que ça m'enlevait de ma douceur parce que j'ai l'air d'un... comme pourrais-je le dire... On ne me voit pas le visage, premièrement. Et puis, avec un fusil lourd, une grande cape ample, au coin d'une ruelle en pleine nuit... ça a de quoi d'effrayant!

Il eut un autre petit rire et acquiesça ensuite aux paroles de Zeke. Il sembla réfléchir, un soupçon de rouge et de bleu passa sur sa peau, puis il sembla satisfait de comment il avait replacé ses souvenirs.

- Parfait. Donc, et bien, j'avais commencé la journée tranquillement. Mon groupe mercenaire m'avait demandé d'aller vérifier quelques opportunités de contrats dans le Secteur de l'Agriculture, et je m'y étais rendu. En revenant, les mains vides malheureusement, je suis passé par le Secteur des habitations. J'aime toujours y flâner, et ne sait-on jamais, peut-être que j'aurais pu intercepter quelqu'un de mal intentionné. Bref, je me suis retrouvé à être celui intercepté par un Défenseur. Il se demandait ce qu'un mercenaire armé jusqu'aux dents faisait dans le coin. Je lui ai expliqué la situation, on s'est mis à parlé, et on est allé prendre un café, un peu plus tard. Nous nous sommes installés, nous avons parlé et deux jeunes sont arrivés. Ils parlaient d'une attaque qui avait eu lieu tout près. Comme a mon habitude, je suis allé voir, au cas où quelqu'un aurait besoin d'aide. Le Défenseur m'a accompagné, nous avons investigué et nous avons finalement trouvé le problème. Un névrosé a attaqué un autre homme, l'a lancé dans les ordures et est resté posté près de la scène. Nous l'avons immobilisé et ramené aux Défenseurs, pas sans une petite lutte au passage. Au final, ça s'est bien fini.

Il eut un sourire satisfait, puis fixa Zeke, longuement. Son regard curieux le toisait, comme s'il essayait de deviner quel genre d'histoires l'Altéré pourrait lui compter.

- Pas trop déçu de mon histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke Astaray

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/11/2016

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Lun 20 Fév - 23:48

Alors que le Mutalythe allait débuter son récit, le jeune altéré joignit ses mains, coudes sur table, afin d’y appuyer son menton. Il tentait de s’imaginer Zolvar tel que ce dernier se décrivait. Une armure complète a sa taille? Déjà quelque chose qui se montrerais impressionnant. Un fusil lourd? Ah! Ça, ça suffirait à donner la chienne a Zeke. Quoiqu’un pistolet ferait sans doute le même effet, pointé vers lui. Et une grande cape, pourquoi pas? C’était un vêtement qui avait un style propre, mais que l’altéré aimait bien. Peut-être lui en faudrait-il une…? Ça pourrait être pratique!

Voilà que Zolvar commençait son récit, et Zeke l’écoutait sans dire un mot, attendant patiemment que son interlocuteur termine. L’altéré dut s’admettre à lui-même qu’il admirait un peu le courage de l’homme, alors que lui aurait sans doute passé son chemin rapidement. C’était si facile de rester impassible, de fermer les yeux! Peut-être pas la meilleure option, ou la plus noble, mais ça garde certainement un homme en vie.

« Et il raconte ça comme si c’était la chose la plus naturelle… » pensa-t-il en souriant. Il commença également à réfléchir à quelque chose à raconter en échange. Rien ne lui vint sur le coup, n’étant pas un combattant, ni un aventurier dans l’âme, ne s’étant même pas aventuré hors des murs!  Heh, peut-être qu’une anecdote de rue pourrait l’intéresser…?
-Bien sûr que non! En apprendre sur des vécus passés permet bien d’en apprendre sur la personne! Et puis, ça indique que si besoin est, tu serais bien capable de casser des gueules, et donc je tenterais de me tenir tranquille! Et puis, je suis certain que tu as gardé ça court, il y a toujours plus à une histoire que ce que l’on raconte.
L’altéré disait cela avec un petit air enjoué. Non sans impliquer en blague qu’il ne serait pas au-dessus de faire quelque chose pour mériter de se faire rosser. Néanmoins, il enchaina rapidement.

-J’avais peu d’idées d’un quelconque événement qui aurait pu être d’un intérêt, mais je crois bien avoir trouvé quelque chose dans ma mémoire qui pourrait satisfaire un minimum votre curiosité.

L’altéré se redressa sur sa chaise, toussotant un peu pour s’éclaircir la voix, avant de se mettre à parler, pour raconter.

-Je n’ai peut-être pas de récit de créatures immenses abattus au bout d’une chasse épique, ou encore de chasse au travers des rues en quête d’un dangereux criminel, mais il m’arrive bien de croiser des gens d’intérêt a l’intérieur de ces murs! Ce fut le cas il y a de cela…hum, environ une demi-année?
C’était près du secteur central, où un petit attroupement de gens divers attirait l’attention, tous regroupés d’un côté de la rue, observant quelque chose. Des acclamations, rires et parfois petits applaudissements étaient facilement audible, et donc un curieux se rapprocha, pour voir ce qui en était. Une fois arrivé, il fut légèrement bousculé par un homme, visiblement furieux, qui s’en allait en direction opposé. Il n’en fallut pas long pour comprendre ce qui causait les quelques clameurs : Un joueur de rue, qui avait visiblement un minimum de talent! Il invitait les gens à s’essayer à un jeu de chance : trouver une bille sous une de trois coquilles de bois, sur une petite table pliante. Alors que le dernier concurrent venait de partir, l’espace directement devant l’homme était libre, entouré de curieux n’osant pas aller perdre de leur argent.

Inévitablement, le nouveau venu se pris au jeu, et pris place devant l’homme, tout habillé de noir, portant même un foulard couvrant une bonne partie de son visage. Heureux d’une nouvelle victime, il se réjouis et invitait les spectateurs à l’applaudir! Expliquant le jeu, que suite à des manipulations, il devait deviner sous qu’elle coquille se trouvait une petite bille. Simple en théorie, mais compliqué en pratique. Évidemment, il trichait, mais tout le monde le sait sauf les plus naïfs. Pour quelqu’un qui s’y connais, il est facile de savoir si l’arnaqueur a subtilisé la bille de la coquille d’origine vers une autre, ou l’a tout simplement enlevé du jeu. Une première partie, un petit pari de 5 gelds, et l’arnaqueur laissa évidemment gagner le joueur facilement.
Le moquant, il l’invita à réessayer, pour 15 gelds, que le joueur accepta. Cette fois-ci il bougea si rapidement qu’un silence se fit chez la douzaine de curieux autour. Aucun d’eux n’étaient certain d’où se trouvait la bille, mais sans hésitation, le nouveau joueur souleva une coquille, révélant la bille. Cela ralluma la foule, alors que l’arnaqueur le paya son dut à contrecœur, avant de relancer un défi : 60 gelds. Un nouveau silence, et le joueur sorti un petit sac, visiblement bien remplis, qu’il déposa sur la table, acceptant le défi.

Zeke marqua une pause, se penchant un peu vers l’avant, pour rajouter plus bas à Zolvar, sous le ton de la confidence :

-Il faut aussi comprendre que ces joueurs de jeux d’argent sont tous pareils, et font toujours les mêmes routines. Il était évident que le joueur du moment était lui aussi un connaisseur. C’est sans doute pourquoi l’arnaqueur, par orgueil de son « art » avait rehaussé autant la mise! Dit-il avec un petit clin d’œil.

-Et donc, le jeu recommença, l’arnaqueur bougeant si rapidement que personne autour ne put suivre la bille. Le joueur, lui, était attentif. Suite a peut-être une trentaine de secondes, le manipulateur cessa, présentant les trois coquilles, fixant le joueur dans les yeux. Ce dernier retournait le regard, confiant, avant de dire, tout en s’élançant rapidement « Sous la dernière! ». Un silence se fit, et le manipulateur se leva, sorti un petit sac de gelds à son tour qu’il lança au joueur, avant de révélé la bille, sous la dernière coquille.
Bien sûr, c’est en retournant la coquille que le manipulateur remis la bille qu’il avait enlevé auparavant. Il fit une petite révérence au joueur, avant de prendre ses affaires et de partir, défait pour la journée.



L’altéré se recula, s’appuyant sur le dossier de sa chaise, visiblement satisfait. Il souriait, fier d’avoir raconté une histoire de la sorte, et la manière qu’il l’avait présenté. Il espérait simplement que Zolvar avait suffisamment aimé lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Mar 21 Fév - 18:17

Le Mutalythe eut un petit rire. Lui, faire du mal à quelqu'un pour rien? Ce n'était pas son genre. Parmi les Inhumains, on le considérait comme un pacifiste... et c'était assez vrai. Ne jamais utiliser la violence quand une autre solution est possible.

- À moins que vous n'agressiez quelqu'un pour aucune raison devant moi, jamais je ne lèverais la main sur vous. Alors n'ayez crainte.

Il eut un gloussement, puis écouta attentivement l'histoire. On voyait bien son intérêt, de par son regard infiniment attentif. Une histoire d'amuseur de rue, d'arnaqueur? Il étudia l'histoire autant qu'il l'écouta, assez curieux. Donc... s'il avait bien compris, le joueur s'était assuré sa victoire, de par l'assurance de son dernier choix? Ou bien alors, il aurait prouvé que les autres coquilles étaient vides si le manipulateur ne lui avait pas concédé la victoire...

- C'est intéressant. Je me demande: est-ce à cause de son assurance quand au dernier choix que l'amuseur l'a laissé gagner, ou est-ce alors parce que le joueur savait qu'il n'y avait plus de bille, et que ce genre de personne sont facilement reconnaissable par les amuseurs?

Il fronça légèrement les sourcils et continua de s'interroger. Était-ce parce qu'il était un Mutalythe que ce genre de personne, même s'il en avait croisé quelques-unes, ne l'invitait pas à jouer? Oui, ils étaient faciles à lire, par moment... mais leur facette normale ne laissait jamais rien paraître. On pouvait deviner qu'ils étaient intéressés, fâché ou alors protecteurs, mais jamais qu'ils savaient quelque chose...

- J'ai déjà croisé ce genre d'amuseur de rue. Il ne voulait pas que je joue. Je ne sais pas si c'était à cause de mon équipement ou alors à cause de ma race.

Il l'avait dit avec un certain amusement et avait ramené son attention sur les vraisemblablement douces oreilles de Zeke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeke Astaray

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/11/2016

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Mar 21 Fév - 23:12

Lâchant un petit rire léger, l’altéré aux oreilles de lapin se rassura que les chances qu’il agresse quelqu’un physiquement dans la rue était nulle, et donc que Zolvar n’aurait sans doute pas à intervenir. Lorsque le mutalythe demanda la raison exacte pour laquelle le joueur avait gagné en réalité, Zeke répondit aussitôt, la réponse claire dans son esprit :

-Heh, c’est plutôt parce que si l’arnaqueur n’avait pas remis de bille sous la dernière coquille, c’était comme admettre qu’il trichait, et que les gens n’avaient pas réellement de chances de gagner.
Bref cela aurait ruiné ses chances avec les gens présents, dans l’avenir. Toutefois, il salua le respect que le joueur a fait preuve en ne renversant tout simplement pas toutes les coquilles, révélant la supercherie.


Pour la seconde question, l’altéré haussa simplement des épaules, visiblement incertain sur ce point. Chaque personne est différente après tout, il est difficile de juger pour un groupe de gens au complet.
-Et bien, il peut y avoir plusieurs raisons. Par racisme, possiblement, l’apparence est une bonne option aussi. Mais si c’était moi par exemple, c’était sans doute par crainte de terminer avec quelqu’un de plus grand, fort, et possiblement plus rapide ne soit en rogne d’avoir perdu!
C’est peu pratique, et ça peut s’avérer dangereux, ce qui est peu souhaitable…  Et même si des gens ont un bon œil, il est difficile de gagner contre eux.


Le jeune homme se replaça sur son siège, avant de rejeter un regard a la serveuse. Distraitement, il repassa de la paume de sa main le dessus d’une oreille, lissant les poils de celle-ci. Il semblait hésité sur quelque chose, se demandant s’il n’aurait mieux fait de pas raconter quelque chose d’autre à Zolvar. Mais, faire ces jeux n’était pas illégal non? Et puis, il n’était pas défenseur, probablement que même à savoir cela, ça lui passait 10 pieds au-dessus de la tête.

-Hum… De toute manière, c’est sans doute mieux pour toi de ne pas jouer avec eux. C’est un bon moyen de perdre ses gelds rapidement.

Il disait cela sur un ton se voulant de conseil, mais a l’intérieur il espérait surtout ne pas lui avoir donné envie de tenter sa chance, d’un coup qu’il le rencontrerais un jour alors que Zeke jouait dans une rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   Mer 22 Fév - 16:07

Toujours attentif aux paroles de Zeke, le mercenaire acquiesça lentement. Pour ne pas montrer la supercherie. Lui qui n'aimait pas ce genre de jeu, ça le décourageait davantage de jouer maintenant. La deuxième réponse le fit rigoler. Parce qu'il était grand et imposant. Oui, ce pouvait être une bonne excuse. Il ne faisait jamais de mal à personne, mais qui le savait, au fond?

- C'est vrai que ça ne doit pas être encourageant si le joueur peut nous écraser en cas de perte. Je comprend. Ce doit être pour ça. Je suis trop grand pour mon propre bien!

Le Mutalythe eut un autre petit rire, puis suivit les mouvements de Zeke du regard. Il ne faisait pas de fixation sur ses oreilles, mais encore, il se demandait si elles étaient aussi douces qu'elles y paraissaient. Il ne le saurait jamais, c'était un fait, mais ça ne le dérangeait pas non plus.

- Oh, ne vous en faites pas, je ne comptais pas jouer à ce genre de chose. Je préfère de loin participer à des choses sur lesquelles j'ai une influence. Les jeux de chance... Non.

Il fit une drôle d'expression en se rendant compte de l'étrange tournure de sa phrase, puis secoua la tête doucement, amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vent dans le feuillage raconte une histoire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent dans le feuillage raconte une histoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» Voyage dans le foin...
» #. Le hurlement du vent dans la plaine
» Yvain ou le Chevalier au lion
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur Central :: Place Publique-
Sauter vers: