Sicherheit

Notre existence en elle-même provient peut-être d'une catastrophe. Notre passé est donc peu important. Notre futur, lui, est ce que nous voudrons bien en faire.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Veillées du Die Erinnerung.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 22 Fév - 10:22

Leo hocha doucement la tête et sourit encore une fois. Il était content que le mercenaire accepte sa proposition… plus que de le rassurer, lui, Leo avait réveillé certains souvenirs plus sombres ce soir et il avait besoins de décrocher. Cette petite soirée devrait lui permettre de passer à autre chose plus facilement.

L’ingénieur termina de ranger ses affaires dans son sac et fit un geste très large à l’intention de Zolvar.

"Je vous suis dans ce cas! Je vous rassure, j’ai vraiment une constitution d’oiseau alors il ne me faudra pas plus d’un verre ou deux. "

Il aurait peut-être été hésitant à s’embarquer dans une entreprise pareille avec un de ses camarade de classe, mais probablement à cause du degré de franchise dont le mercenaire faisait preuve Leo se sentait en confiance avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 22 Fév - 16:22

Pas pressé le moins du monde, le mercenaire l'attendit patiemment. C'était un drôle de dénouement, pour une soirée si déprimante. Aller prendre un verre avec l'ingénieur qu'il avait aidé.

- Je ne suis pas ici pour vous juger, de ce que je sais... Et puis, ce n'est pas un concours de beuverie.

Il acquiesça ensuite et fit signe à Léo de le suivre. Les rues étaient assez vides à cette heure, et ça ne le dérangeait pas. Il aimait le calme. Surtout, il appréciait qu'aucune catastrophe n'éclate. L'État méritait bien une pause de ces maudits puristes.

Il les emmena donc au bar. C'était un petit établissement de coin de rue, probablement visité par les adultes du coin et pas plus. Ça semblait tranquille à cet heure, du moins, à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 1 Mar - 0:43

Leo devait forcer un peu l’allure pour rester à la hauteur du mutalyte, mais somme toute il se sentait bien, détendus. L’air frais de la nuit lui passait doucement sur le visage et il avait hâte que la chaleur de l’alcool vienne s’harmoniser avec la mélancolie qui planait maintenant doucement dans son esprit. Et puis… ce serait une occasion plus intéressante de parler avec son sauveur qu’à son chevet sur un lit de camp ou au beau milieu d’une ruelle sombre du quartier des mercenaires.

Une fois arrivé devant le bar Leo s’arrêta un moment pour faire ses points de repère. Il savait a peu près où ils se situaient dans la cité, mais il ne serait probablement jamais capable de revenir à cet établissement par lui-même. La devanture semblait avenante, aussi Leo suivit-il Zolvar sans crainte à l’intérieur. Il sentit la chaleur lui ramener un peu de sang dans les joues alors qu’il défaisait son manteau et cherchait du regard une place libre pour aller s’installer avec son guide. Une fois attablé, Leo termina de dénouer son foulard et posa ses mains bien en évidence devant lui.

"Alors… qu’est-ce qu’on boit? Je prendrais ce que vous buvez, ce sera plus simple. "

Le jeune ingénieur semblait d'humeur affable, son habituelle réserve ayant été mise de côté afin de garantir à Zolvar autre chose qu'une soirée silencieuse à siroter leurs boissons.

"J'espère que vos blessures guérissent bien. Vous semblez bien vous porter, à tout le moins."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Dim 5 Mar - 14:00

Un peu lunatique, le mercenaire ne remarquait pas nécessairement que Léo devait forcer le pas pour le suivre. Il se savait rapide, avec de grandes enjambées, mais ce soir, il n'avait pas trop la tête à calculer sa vitesse. Sa considération était ailleurs, comme ses pensées.

Une fois à l'intérieur, ce ne fut pas long qu'il s'installa à une place qui lui semblait habituelle, sur le bord d'une fenêtre. Le tenancier semblait également le connaître. Il s'installa donc dans le petit bar, à peine assez grand pour une dizaine de personnes.

- Tout dépend de si vous êtes un grand buveur ou non. Habituellement, je me prend un whisky.

Lui, de son côté, restait un peu plus lâche. Il n'était pas non plus de mauvaise humeur, simplement... triste? fatigué? Il ne savait pas lui-même comment il se sentait.

- Oh... en fait, plus ou moins... j'ai déjà eu des antécédents de brûlure et... je ne guérie pas bien de ce genre de blessure. Mais oui, considérant la situation... je guérie bien.

Il fit signe au barman, indiquant deux doigts, puis observa lentement Léo, sans vraiment se presser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 8 Mar - 10:27

À la question de Zolvar le jeune ingénieur ne put s’empêcher de pouffer.

"Comme je vous l’ai dit je suis loin d’avoir la constitution nécessaire pour me qualifier de « grand buveur »! Je… je n’ai roulé sous la table qu’une fois, en compagnie de ma sœur. Et de ce qu’elle m’a dit ça n’a été ni très long ni très dispendieux comme manœuvre. "

Il soupira, sans toutefois cesser de sourire. Ce souvenir était à la fois plaisant et déplaisant. Et l’un des rares moments de complicité réel qu’il avait partagé avec sa jumelle. Lorsqu’il se rendit compte que Zolvar l’observait, sans gêne, Le ton de Leo rougit légèrement.

"Ceci dit un whisky sonne très bien! Je vous remercie. Les brulures sont les pires blessures côté complications… je suis très content d’entendre que vous vous en sortez bien. Que vous soyez déjà sur vos deux jambes après avoir été… enfumé comme vous l’avez été est admirable, vraiment."

Leo chercha quoi dire un moment, juste le temps qu’il reprenne un semblant de constance.

"Au final… j’espère que ce n’est pas une question indiscrète mais… êtes-vous un gardien ou un mercenaire? Je veux dire… Je n’ai pas beaucoup entendu parler de mercenaires avec un... un cœur comme le vôtre."

Il regretta presque aussitôt sa formulation, espérant qu’il n’allait pas froisser son interocuteur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Dim 19 Mar - 19:51

Les rires du jeune homme eurent tôt fait de lui arracher un petit sourire en coin. Sur son visage fatigué, ça redonnait un peu de vie. Un verre avec l'ingénieur... Il avait encore de la difficulté à croire que ça arrivait. Mais après le genre de journée exigeante qu'il venait de vivre...

- Je tâcherai de m'assurer que vous soyez en état de retourner chez vous, alors.

Il n'ajouta rien, ensuite, sur le sujet des brûlures. Il savait comment gérer, et c'était la seule chose qu'il avait à en dire. Il ne connaissait pas encore assez l'ingénieur pour se sentir assez à l'aise et confier ce qui lui était arrivé. Surtout, il aurait eu l'impression de se plaindre, et il détestait quand ça arrivait.

La question, elle, sembla le surprendre. Il haussa un sourcil, d'ailleurs, mais ne sembla pas juger Léo.

- Détrompez-vous, beaucoup de mercenaires ont le coeur sur la main. Simplement... pas nécessairement des Inhumains avec des humains. Mais... j'ai fait ma formation de Défenseur, en vue de devenir Gardien, mais j'ai changé de vocation. Alors... un mélange des deux?

Se dire qu'il était un genre d'hybride entre les deux l'amusa un peu. Il fit signe au tenancier, faisant un "2" de la main, puis ramena son attention sur Léo. Son regard se fit un peu plus lointain alors qu'il baissait la tête, l'air lunatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 22 Mar - 9:46

Leo hocha la tête, heureux de voir que sa bourde lui avait été pardonné. Même si il était souvent plus à l’aise en compagnie de mutalytes et d’altérés qu’avec celle des humains, il restait apte à se mettre les pieds dans les plats très facilement.

"Le complexe scientifique est très loin d’être le meilleur endroit pour avoir une idée de la manière dont les choses fonctionnent dans le reste de la cité, pardonnez-moi. Quand ce sont les accomplissements scientifiques qui comptent la couleur de peau et le nombre de bras importent peu. Les relations entre humains et inhumains sont-elles si terribles en ce moment? Je veux dire… à part les incidents avec les puristes. "

Artemis, Enzo, Lionel… Beaucoup trop de belles expériences s’étaient profilées devant lui pour que Leo ait une réelle idée des difficultés qu’un humain entouré d’inhumains (et vice-versa) puisse expérimenter. Zolvar devait être amené à travailler partout dans Sicherheit aussi paraissait-il une bonne source.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Jeu 23 Mar - 5:13

Encore une fois, la question du jeune homme sembla surprendre le mercenaire. Définitivement, Léo restait enfermé dans entre les murs aseptisés du complexe scientifique. Il sembla réfléchir un moment, de son côté, dans une tentative de bien placer les choses avant de les dire.

- Déjà, il y a les incidents avec les Puristes, qui font beaucoup de tors. Je veux dire, ne pas pouvoir sortir de chez soi sans avoir le risque de se faire brûler, ça a de quoi rendre hostile n'importe qui saint d'esprit. Alors imaginez vous retrouver entouré de tous ces gens que vous ne connaissez pas et qui pourraient tous être de potentiels agresseurs. Une bouteille et un briquet, ça se cache si bien, et on en a été témoin...

Il eut un soupir et se passa une main dans les cheveux, puis fit rouler ses épaules, dans ton tic habituel. Lui ne voyait pas vraiment tous les humains comme des ennemis, mais il commençait à se faire légèrement... paranoïaque? Il n'aimait définitivement pas se faire cramer, dans tous les cas.

- Pour rendre les relations entre les races difficiles, encore, il y a les différences de culture. Les humains n'apprécient pas les Mutalythes, habituellement, parce qu'ils pensent que nous cachons des choses de par notre manque d'émotion. Les Orchids sont un total mystère pour ce qui est leur "fonctionnement", en plus d'avoir des coutumes très conservatrices. Les Néorithes... ils ne font confiance à personne, sauf aux membres de leur race, et ils ne s'en cachent pas. Cyborgs et Altérés naissent souvent de souffrance... Imaginez donc toutes ces données improbables qui rendent les interactions interraciales difficiles. Ajoutez à ça la peur, la crainte, la rage... et vous avez un mélange explosif. Personne n'harcèle personne pour autant dans les rues... Mais reste que la situation n'est pas enviable. Une humain entouré de non-humain aura l'impression de se faire haïr à cause des Puristes. Un non-humain entouré d'humain, lui, se demandera s'il va mourir.

Il observa la table quelques instants, l'air songeur. Étaient-ce les faits, ou alors simplement son opinion? Non. Avec toutes les conversations qu'il avait eu avec ses compagnons Inhumains, avec de simples voisins, chez lui... ce n'était pas là son opinion, mais la réalité, froide et crue.

Le tenancier vint alors leur porter leurs consommations, puis repartit. Il semblait bien connaître le mercenaire. Une fois qu'il fit loin, le Mutalythe ramena son regard sur Léo, tout en ramenant son verre à lui.

- ...vous est-il déjà arrivé de vous en vouloir parce que vous deviez garder un secret? Je veux dire, tout ne doit pas être accessible au public, dans le complexe scientifique...

La question semblait importante pour lui. Elle l'était, dans tous les cas. Il voulait savoir si garder le silence en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Jeu 23 Mar - 9:23

Leo écouta attentivement ce que lui disait le mercenaire, hochant tristement la tête. Visiblement il n’avait pas posé la question simplement pour faire la conversation : il n’avait jamais compris les raisons pour lesquelles les puristes étaient apparus dans la cité et encore moins comment des humains pouvaient en arriver au point de vouloir faire bruler vif quelqu’un. Plus Zolvar parlait… et moins il se sentait proche de sa propre race. Cette haine était-elle devenue un prérequis pour se vanter d’être un humain?

Leo manqua de se laisser aller dans ses sombres pensées quand le barman leur apporta finalement leurs verres de whisky. L’odeur du liquide fort et boisé lui chatouilla immédiatement les narines et le ramena à la réalité. Il en prit une légère gorgée et laissa toutes les saveurs emprisonnées dans l’alcool se déverser sur sa langue avant de le laisser descendre dans sa gorge. Il soutint le regard du mutalyte er réfléchis quelques secondes avant de parler.

"Je… c’est… "

Il soupira et prit une nouvelle gorgée de son verre. Il n’avait aucune envie de devoir mâcher ses mots ou trier ce qu’il disait au mercenaire.

"C’est une impression que je… commence à avoir et que je n’avais pas il y a quelques semaines… Je travaille maintenant au sein d’une équipe de recherche assez influente et beaucoup de choses doivent rester secrètes. Certaines à cause des effets que cela pourrait avoir sur le public (humain comme inhumain) d’autres à cause des… des… utilités alternatives, que certains projets pourraient avoir."

Leo baissa un peu les yeux, incertain.

"Je… je suis pour le partage libre de l’information. Je ne pense pas que quoi que ce soit devrait rester cacher. Mais… c’est la théorie. La pratique nous enseigne que la vérité et la transparence est une arme à double tranchant. Imaginez par exemple si les puristes apprenaient l’existence de… de certains procédés chimiques. Nous avons récemment découvert que la nitroglycérine pouvait être utilisée comme vasoconsolidateur lors d’opération d’urgence par exemple… c’est une très grande avancée en médecine. Mais parallèlement une autre équipe a découvert une nouvelle manière de transporter cette substance en la solidifiant. Vous imaginez? Un explosif extrêmement puissant, précédemment utilisé avec les plus grandes précautions à cause de sa volatilité peut maintenant être transporté sans aucun risque d’accident et collé a quasiment n’importe quoi. Mais le but de cette découverte était simplement pour le corps médical de pouvoir transporter de cette substance pour traiter les gens sur le terrain. "

Un long soupir et une nouvelle gorgée plus tard Leo trouva enfin assez de force pour regarder le mutalyte.

"Une vérité a toujours deux tranchants… et parfois le meilleur moyen d’être sûr de ne couper personne est de la laisser rangée en attendant de savoir comment s’en servir. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Jeu 23 Mar - 21:39

Son attention était toute sur l'humain alors que celui-ci répondait. Dans le domaine de la science, il comprenait qu'on doive garder des secrets sur certaines mesures. Les gens, qu'ils le veulent ou non, chercherons toujours l'avantage, et quelque chose qui devait être bien au début pourrait s'en retrouver irrémédiablement corrompu. Mais au niveau racial? Qu'est-ce que ça changerait si quelqu'un savait les rites secrets des Néorithes, sinon que ce ne serait plus un secret? Comment le monde serait-il affecté si l'information sur le dernier état des Mutalythes venait à se savoir? Ce n'était en rien comme un explosif, qui pourrait tuer des gens... les autres sauraient. Et alors?

Il eut un long soupir et se mit à siroter son verre, tranquillement. Il ne savait pas quoi faire. Son visage se teinta de vert et de bleu à la fois, montrant très bien son hésitation.

- ...je comprend que dans votre domaine, un secret révélé pourrait être fatale pour beaucoup de gens. C'est normal, alors, de ne pas le dire... Mais... admettons que les Néorithes nous disent leurs secrets raciaux, qu'est-ce que ça changerait? Ce n'est pas une arme. Ça ne peut faire de mal à personne. Les gens vont savoir, mais sinon...

il eut un autre soupir, accompagné d'un grognement court, puis se massa les tempes tranquillement.

- ...je ne sais pas qui je couperais le plus en disant ce secret... moi-même, ou les autres? Et qu'est-ce que ça changerait? Il doit bien y en avoir eu, des Mutalythes, qui se sont fait examinés...

Ces dernières paroles étaient un peu plus pour lui-même, malgré qu'il les aie murmurés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 27 Mar - 11:26

Leo se gratta le menton à la suite des paroles du mercenaire. Il réfléchit un bref moment avant de parler.

"Je… je n’en suis pas si sûr. Bien qu’on ne parle pas d’un danger aussi immédiat qu’une bombe, divulguer ce genre de choses pourrait avoir de gros dommages culturellement parlant. Certains secrets sont gardés pour une raison non? Je veux dire… Peut-être que certains rituels des Néorithes seraient jugés choquants par les autres races et qu’elles chercheraient à y mettre fin? Ce serait la fin de leur culture telle qu’on la « connais »… Peut-être que certains secrets attiseraient la peur, la méfiance qui existe déjà… Tant que l’on ne sait pas tout est laissé aux spéculations. Une fois la réalité divulguée on tombe dans l’interprétation et surtout dans les actions concrètes. "

L’ingénieur toussota un peu et continua, moins certain toutefois.

"Si… enfin… si personne ne sais précisément pourquoi un secret est gardé, peut-être est-ce que cela vaudrait la peine, entre détenteurs du secret, de se le rappeler? Après tout ceux qui ont réussi à solidifier la nitroglycérine n’ont jamais une seule seconde pensé aux applications « alternatives » de leur invention. Ce sont d’autres collègues qui le leur ont fait réaliser. Peu importe à quel point on essaie, nous restons subjectif lorsque l'on aborde un problème seul."

Bien sur qu’il avait entendus et bien sur qu’il se doutait du conflit intérieur qui prenait place chez Zolvar. Le mercenaire était beaucoup de choses mais il était très loin d’être subtil. Encore une fois il cherchait seulement a amener des pistes de réflexion, non pas à lui dire quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 29 Mar - 16:09

Le discours de Léo ne sembla l'encourager ou même le rassurer. Il lui fit baisser la tête et s'enfermer dans les silence quelques longues minutes... Combien de fois avait-il demandé le "pourquoi" et qu'on lui avait simplement répondu que personne ne devait savoir et que c'était comme ça? Trop de fois. Beaucoup trop...

- ...garder le secret a coûté de vies... je trouve que c'est inacceptable.

Il observa de nouveau l'ingénieur, l'air hésitant et songeur. Il avait définitivement besoin de l'avis d'un non-Mutalythe, dans tous les cas... Léo était-il un bon choix? C'était celui qui lui semblait le plus fiable, pour le peu qu'il connaissait sur le jeune homme. Il baissa un peu la voix, en même temps que ses yeux prenaient une teinte tirant vers le vert.

- ...si je vous en parle, pourrez-vous le garder pour vous? J'ai... besoin de l'opinion de quelqu'un qui n'est pas de ma race, et vous me semblez le plus fiable...

Voilà, c'était dit. il n'y avait plus de retour en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 3 Avr - 8:26

Leo ne répondit pas immédiatement. Bien sûr qu’il allait accepter… mais juste pour la bonne mesure il prit quelques secondes pour réfléchir avant. Il allait être mis dans le secret de quelque chose d’important. Pas d’inquiétude qu’il ne divulgue le secret : les gens avec qui il parlait régulièrement se comptaient sur les doigts de la main. Cette information aurait-elle des conséquences toutefois?  

"Vous pouvez me faire confiance Zolvar… je vous promets sur tout ce que vous souhaitez que peu importe ce que vous me dites ne sortiras pas d’ici."

Il prit une petite gorgée de whisky et s'adossa confortablement sur sa chaise, prêt à écouter. Un secret de plus ou de moins a garder… de toute façon il semblait avoir besoins d’en parler et Leo sentait encore une dette le rattacher au mutalyte, malgré le fait que ce dernier ait exactement la même impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 3 Avr - 22:53

Le mercenaire resta silencieux de son côté, quelques longues minutes. Vas-tu vraiment faire ça, Zolvar? Tu sais de quoi il en retourne. Si ça se sait... toute ta race va te renier. Peut-être pas ton père... mais ta mère va définitivement être déçue. Veux-tu vraiment faire ça? Ton coeur en a le besoin... Il jeta un oeil autour, comme pour s'assurer que personne ne les entendrait. Quand il fut rassuré, il se lança, chuchotant presque.

- ...je... avez-vous entendu parler de la quatrième couleur des Mutalythe...? Probablement... je... notre dernière couleur fait changer notre corps... nous rend plus... résistant... Je... Nous n'avons pas le droit de la montrer aux autres... mais... si je l'avais ignoré... j'aurai pu sauver la personne pour qui j'ai allumé cette bougie...

Il se tut, incertain et visiblement troublé. Il l'avait pas dit. Pas en détail, mais tout de même. Il ne savait pas vraiment comment le considérer.

- ...ça ne nous rend pas plus dangereux... juste... je ne comprend pas. Pourquoi le cacher? Je ne comprend simplement pas...

Il vida son verre d'une traite, puis observa Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 24 Avr - 14:17

Le jeune ingénieur était resté attentif, sans réaction brusque. Après sa rencontre avec Artemis et Ulrich, il n’était pour ainsi dire pas facile à impressionner. Toutefois Zolvar le mettait dans la confidence d’un secret jalousement gardé par une race au grand complet, aussi ne fallait-il pas prendre ses propos à la légère. Quand le mercenaire eut finis de parler le jeune ingénieur se calla confortablement sur sa chaise afin de réfléchir un peu. Son esprit scientifique se mit rapidement en branle, essayant de tirer le maximum de conclusions et d’hypothèses de ce qu’il venait d’entendre.

"Les raisons peuvent être multiples pour garder un tel secret… La première qui me vient à l’esprit est le fait qu’abattre carte sur table dans une situation sociale comme celle qui sévit actuellement dans Sicherheit est imprudent. Imaginez si les puristes savaient exactement ce dont les mutalytes sont capables. Imaginez que les forces de l’ordre le sachent… C’est une capacité dont votre peuple, du moins je crois, souhaite avoir le plein contrôle. "

Ce fut au tour de Leo de soupirer et d’avaler un grand trait de son verre… geste qu’il regretta presque aussitôt en faisant la grimace. Il était loin d’être habitué à l’alcool. Une fois un semblant de constance retrouvée, il redirigea son regard vers celui de Zolvar.

"Garder le silence est toujours plus facile que d’avoir à gérer les conséquences qu’une information publique peut avoir. J’ai trop souvent vu de faits scientifiques distordus et corrompus par l’incompréhension ou la désinformation… Ce doit être ça que votre peuple craint. En même temps j’ai tout aussi souvent vu des connaissances rester dissimulées par peur qu'elles soient mal utilisée alors qu’elles auraient réellement put faire une différence. "

De nombreux exemples, comme la situation que Lionel était obligée de vivre, lui virent en tête. Il n’osait toutefois pas y faire allusion, justement pour les raisons qu’il avait évoquées.

"Je crois qu’une capacité que l’on veut utiliser pour aider ne devrait pas rester inutilisée. Quand elle comporte des risques par contre il est également de notre devoir qu’elle ne tombe pas entre de mauvaises mains. Je refuse de croire qu’aucun mutalyte n’a jamais fait usage de cette… capacité. De même je refuse de croire que vous êtes le seul mutalyte à avoir ce dilemme moral. Les probabilités sont tout simplement trop minces. Et pourtant cette… quatrième couleur est encore secrète, ou peu s’en faut. "

Le jeune homme cessa de parler, essayant de mettre le doigt sur quel histoire toute cette discussion lui faisait penser. Il soupira. Longuement.

"Dans ce genre de situation notre jugement est tout ce qui sépare le bien du mal. "

Impossible de dire si il s’adressait directement à Zolvar, mais il n’avait pas non plus parlé uniquement pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 24 Avr - 15:11

Le mercenaire le fixa et l'écouta attentivement. Les paroles de Léo ne le calmaient pas vraiment. Dans les faits, elles semaient encore plus le doute dans son esprit. Pour protéger la race? Mais de quoi? Des gens? Ils étaient dans les foules tous les jours... Rien ne changerait. Peut-être même y penserait-on à deux fois avant de s'attaquer à l'un des leurs! C'était la seule chose qui lui venait à l'esprit. Que ce secret pourrait, dans les faits, leur offrir une protection... Non, Zolvar, pas seulement de la protection. Les gens vont avoir peur. Peut-être que les autres vont vouloir tous vous incendier, plutôt que juste les puristes, à cause de la peur. Y as-tu pensé à ça?

Il grogna légèrement alors que sa peau changeait du rouge au bleu, puis au vert, pour revenir au rouge. Jamais personne ne voyait cette fameuse quatrième couleur... Et qu'arriverait-il dans le développement de la race, s'ils la cachaient trop? La perdraient-ils? Sa facette qui venait avec était très silencieuse. Un peu trop. Et quand elle ressortait... il avait l'impression qu'elle était désadapté.

- ...mon jugement ne pourra jamais être neutre, donc. Je veux trop aider les autres pour simplement considérer les conséquences. Je... Vous savez également qu'avec chaque couleur vient une personnalité, n'est-ce pas? Les couleurs qu'on voit à tous les jours ont une personnalité propre, vivante. Cette dernière couleur, elle... j'ai l'impression que la personnalité qui vient avec se... meurt? Disparaît, lentement... Ça m'effraie. Je ne veux pas perdre une partie de moi, pourtant on m'oblige à le faire...

Il eut un autre soupir, presque mélancolique celui-là. ses mains étaient bleues, maintenant, et il sentait une petite pointe de frustration faire surface. Il en voulait un peu aux siens d'être aussi contrôlant.

- ...Dans tous les cas, vous avez répondu à mes inquiétudes. Je vous en remercie.
Je ne voudrais pas continuer de vous embêter avec mes problèmes personnels, par contre. Ce serait impoli de ma part...


Il sentait qu'il aurait eu besoin d'en parler davantage, mais aussi que s'il le faisait, il risquait de se mettre en colère. Ce n'était pas la faute de l'ingénieur, alors pourquoi lui faire endurer une telle chose? Malgré ses paroles, donc, il avait encore l'air hésitant, même perdu. Surtout, abattue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 26 Avr - 0:07

Leo prit le temps de considérer le mercenaire en face de lui. Pour un introverti comme lui, se faire offrir une porte de sortie dans le genre était un véritable cadeau du ciel… toutefois… Quelque chose retenait Leo de l’utiliser. Curiosité scientifique? Pas seulement… Un peu de la même manière qu’avec Artemis, il se sentait bien plus à l’aise en compagnie du mutalyte qu’il ne l’était en compagnie de ses partenaires de travail (à l’exception peut-être de Gabrielle). Et puis… Zolvar lui avait sauvé la vie. L’addition de fit rapidement dans la tête de Leo, qui termina les quelques gouttes restantes dans son verre avant de faire signe au Barman.

"Ce le serait encore plus de vous fausser compagnie maintenant. Je ne garantis pas de continuer avec l’alcool, mais ne vous gênez surtout pas. "

Lorsque le tenancier passa à leur table Leo s’informa rapidement de ce qu’il avait a proposer et commanda une petite théière de tisane. La faible constitution du jeune homme ne lui autorisait pas à consommer plus d’alcool qu’il ne l’avait fait sans commencer à être moins attentif… ce qui était la dernière chose qu’il voulait vu les enjeux de ce dont ils discutaient. De nouveau confortablement attablé, l’ingénieur repassa en mémoire ce que le mercenaire venait de lui dire.

"Forcer ainsi les choses sans fournir d’explication est pour le moins assez… contre-indiqué. C’est la meilleur façon d’amener les gens a se poser des questions… on vous a vraiment dit depuis votre plus tendre enfance de ne pas montrer cette personnalité en vous disant simplement « c’est comme ça que ça doit être » ?"

Encore une fois le jeune homme paraissait intrigué par le mystère, visiblement gardé même entre les membres de la même race.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Dim 30 Avr - 22:52

La surprise habita un instant l'expression du mercenaire. L'ingénieur voulait rester, malgré le thème assez... déprimant? La surprise se mua en une neutralité parfaite, de nouveau, et il sembla garder ses réflexions pour lui. De toute manière, le tenancier revenait pour prendre la commande du jeune homme, puis repartait tout aussi rapidement. Il connaissait le propriétaire du bar depuis quelques années déjà, de par la proximité de leurs habitations. De plus, l'homme à qui appartenait le bar s'entendait bien avec son père. Ça avait emmené une certaine confiance au Mutalythe, la première fois qu'il avait passé la porte.

La question de Léo le ramena hors de ses pensées, et il soupira longuement avant de répondre. Oui, on leur avait toujours dit ça. Parce que ça pouvait être dangereux, rien de plus. C'était, tant qu'à lui, une mauvaise explication. Pour empêcher un enfant de jouer avec le feu, vaux mieux l'avertir qu'il peut se brûler, se faire très mal, plutôt que de simplement le mettre en garde parce que c'est "dangereux".

- ...on nous dit que c'est dangereux pour les nôtres. Que personne ne doit savoir.
Sans pour autant dire le " pourquoi". Pour moi, ce n'est pas une réponse, et encore moins une bonne raison. Ce n'est même pas le début d'une argumentation qui se tient... c'est simplement ridicule.


Il eut un moment de silence, passa une main dans ses cheveux, puis soupira de nouveau. Toute cette histoire jouait vraiment sur son humeur, et il n'aimait pas ça. Il avait l'impression de devenir irritable.

- ...je ne peux pas croire que la chose ne se sait pas déjà. Avec les nôtres qui se font blesser. Suffirait d'un examen complet, d'une blessure interne à soigner... C'est stupide. Comment baser des liens de confiance si nous sommes ceux qui gardent des secrets?

La question semblait, et était, réellement importante pour lui. Il voulait que tous puissent vivre sans avoir peur de mourir, d'un jour à l'autre, à cause d'humains qui n'aiment pas les autres races.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Dim 30 Avr - 23:49

Le jeune ingénieur prit une gorgée de sa tasse et la redéposa en grimaçant sous l’amertume du breuvage.

"C’est ce que je n’arrive pas à comprendre moi non plus : Sicherheit existe depuis maintenant huit-cent ans… huit siècles! Humains et mutalytes ne se sont peut-être pas côtoyé pendant tout ce temps mais quand même… Ça ne peut pas être resté un secret aussi bien gardé, pas avec ce genre de raisonnement. "

Leo resta pensif un bref moment. Incertain de la marche à suivre pour obtenir des réponses.

"Vous n’avez trouvé aucun support chez d’autre mutalytes? Je veux dire… c’est un peu contre-intuitif que tout le monde semble être d’accord sur le même point non? Vous n’avez jamais croisé un seul mutalyte qui remette en question la nécessité de garder le secret?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mar 2 Mai - 14:22

Le Mutalythe acquiesça lentement aux réflexions de Léo. Que la chose soit restée un secret était un miracle, et pas un bon. Lui qui considérait qu'ils passaient beaucoup d'opportunité d'aider de par ce secret... Aux questions de Léo, par contre, il resta pantois. Si d'autres de sa race s'étaient opposés à ce secret? Il l'ignorait... Y en avait-il eu d'autres? Il chercha dans sa mémoire, consultant ses autres personnalités en même temps, et ce fut celle rattachée au bleu qui trouva la réponse. Oui, il y en avait d'autres. Qu'en était-il d'eux, alors?

- ...non, je n'ai pas trouvé de support chez d'autres membres de ma race. Je sais, par contre, qu'il y en a eu d'autres qui n'aimaient pas cette idée de garder le secret... et ceux-là, de ce que j'en sais... sont exilés. On les sort de l'État, pour les envoyer je ne sais où.

Stratégie intelligente pour enlever l'envie de poser des questions aux autres Mutalythes. L'animosité des exilés, par contre, devait être intense. Dans tous les cas, il n'avait pas envie de les rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 3 Mai - 14:20

Leo soupira et pris une nouvelle gorgée de sa tisane.

"Tout ceci me rappelle une expérience que certains membres de l’académie ont menée, il y a quelques années. Ils ont enfermé quelques Cantoris dans un enclot, avec une grappe de fruit très appétissante suspendue au plafond. Toutefois dès que l’un d’entre eux tentait de s’en approcher, one buse les aspergeait d’eau pour les dissuader de s’en approcher. Ils ont essayé encore et encore jusqu’à ce que finalement ils abandonnent tous."

L’ingénieur posa sa tasse, le regard toujours un peu perdu dans le vide.

"A ce moment ils ont remplacé l’un des cantoris par un autre qui, évidemment, fut immédiatement attiré par la grappe de fruit. Mais avant même qu’il puisse l’atteindre c’était les autres cantoris qui s’étaient jetés sur lui pour l’empêcher de s’approcher des fruits. Il n’avait pas été arrosé, il ne savait pas pourquoi on l’empêchait ainsi, mais sous la pression des autres membres de son groupe, il cessa d’essayer. A ce moment ils remplacèrent un autre cantoris, puis un autre, puis un autre… chaque fois le nouveau venu se faisait initier de la même manière, parfois violemment. Ce qu’aucun d’eux ne savait, c’était que les chercheurs avaient coupé l’eau depuis longtemps et donc qu’il était parfaitement sécuritaire de s’emparer des fruits."

Leo sourit tristement. Il avait lu ce rapport de recherche avec un petit nœud à l’estomac.

"Des cantoris qui n’avaient jamais été arrosé répétaient donc simplement sur les nouveaux venus ce qu’on leur avait appris, sans jamais avoir expérimenté pour eux même si c’était sécuritaire ou non, si les choses avaient changés. Notre professeur nous avait expliqué ceci pour nous pousser à toujours faire nos propres expériences, à revérifier sans cesse, à ne jamais rien prendre pour acquis. On ne peut se fier simplement à une source… et ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. "

Le scientifique s’arrêta, ne trouvant pas les mots pour continuer. Il n’avait aucun pouvoir sur la communauté Mutalyte, ni sur la façon dont ils pouvaient aborder le problème. Il regarda tristement Zolvar, un maigre sourire encore sur ses lèvres.

"Changer le point de vue de quelques individus est facile avec un peu de travail… changer quelque chose qui se passe d’individu en individu, à la grandeur d’une race, depuis des générations… C’est autre chose."

Il replaça sa mèche de cheveux blanche, tombée devant ses yeux pendant qu’il parlait.

"La seule chose que je vois est que vous n’y arriverais pas seul. Il vous faut des gens qui vont vous écouter, qui vont véhiculer la même idée que vous. Comme je vous l’ai dit je refuse de croire que vous êtes le seul mutalyte a avoir ces doutes… et peut-être bien que vous devriez vous en assurer. Que ce soit avec ceux à l'intérieur... ou a l'extérieur de la cité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Dim 21 Mai - 22:06

Tout le long de l'histoire de l'ingénieur, le mercenaire avait semblé... confus. Un peu répugné par cette histoire, qui pour d'autres semblait peut-être éducative, mais qui sonnait horrible à ses oreilles. Pourquoi avoir fait ce genre de test, en premier lieu? C'était cruel comme expérience, inutilement cruel. Il comprenait, par contre, où Léo voulait en venir... mais les scientifiques ne remontaient définitivement pas dans son estime.

- Je comprend ce que vous voulez dire... même si cette histoire démontre un comportement inutilement cruel envers les animaux, mais bref... Pour en rester dans le sujet présent: si je cherche ces autres qui pensent comme moi, que va-t-il se produire? Mon désaccord va devenir publique. Entre autre. Raison de plus pour me mettre dehors. Et, considérons que je pars à la recherche de ces autres, en dehors des murs... Je sais comment l'extérieur est. Y aller sans être préparer, c'est vouloir mourir. De plus... qui me dit que je vais avoir le droit de revenir? Dans tous les cas... faire ce genre de recherche risque de me faire renier de ma communauté.... peut-être pire: simplement exilé de l'État... Et je ne veux pas que ça se produise.

Il eut un long soupir amer, accompagné par un changement de pigmentation tirant plus sur le bleu, et déposa son front dans ses mains, tranquillement. Il se massait les tempes en espérant comprendre. Pourrait-il trouver une solution? Et s'il décidait de devenir le porte parole de cette idée précise... à quel point se mettrait-il en danger? À quel point les autres membres de sa race l'haïraient-ils? C'étaient des questions sensées, mais qui l'effrayaient malgré tout. Il avait peur des conséquences. Lui qui était un homme de famille, il ne voulait pas risquer de perdre la sienne pour une autre race. pour une idée dissidente stupide.

- ...j'ai peur du résultat, franchement. Je suis terrifié à l'idée de faire ces recherches. Je sais que les autres vont l'apprendre... et je ne suis pas prêt à perdre ma famille.
Oui, c'est à ce point là. Si on s'oppose, tous les nôtres nous renient. La famille n'y fait pas exception...


Il eut un grognement, passa une main dans ses cheveux, puis regarda l'ingénieur quelques instants. La ligne de sa mâchoire et une partie de son cou étaient maintenant blancs, comme de la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Mer 24 Mai - 11:49

Leo hocha la tête, plus tristement cette fois-ci.

"Je crois que nous nous trouvons dans une impasse alors. Vous n’approuvez pas les décisions de votre groupe mais vous avez peur des conséquences qui viennent avec le fait d’aller à l’encontre de celles-ci. "

Leo termina sa tasse de thé, manifestement un peu plus abattu maintenant. Il lui était impossible d’aider le mutalyte s’il refusait de s’aider lui-même. Il comprenait tout à fait ses craintes… mais lui-même n’avait pas eu à affronter ce genre de choses : son père et sa mère étaient tous les deux morts avant qu’il n’ait eut à faire de choix vraiment déterminants. Après ses 16 ans, il n’avait jamais eu de compte à rendre à personne d’autre qu’à lui-même. Il réfléchit un bref instant et s’avança, incertain.

"Si vous… enfin… si vous faisiez conduire vos recherches par quelqu’un d’autre? Je veux dire… Si vous envoyez par exemple un enquêteur/scavenger rencontrer les mutalytes exilés pour avoir un semblant de piste. Est-ce que vous croyez que cela comporterait le même genre de risques pour vous?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zolvar Zayne

avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 08/03/2016
Localisation : Secteur des habitation

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Jeu 8 Juin - 13:59

Le mercenaire eut un long soupir de déception, puis fit signe au tenancier de lui ramener un verre. Il écouta tout de même Léo d'une oreille attentive, son regard fixé dans le sien. C'est à peu près au moment où la boisson du Mutalythe arrivait que l'ingénieur proposait sa deuxième idée. Celle-là, contre toute attente, arracha un petit sourire à Zolvar.

Pourquoi pas? Quels étaient les risques? Presque nuls. S'il demandait au Scavenger de rester discret, tout irait bien. En plus, il avait les moyens... et il connaissait des gens. Il acquiesça donc lentement, visiblement satisfait de cette idée. Lui qui avait l'habitude de tout faire lui-même, ce gere de pensée ne l'avait même pas frôler.

- Oui, ce serait faisable... Et beaucoup moins dommageable pour moi, dans les faits... Je savais qu'en parler à quelqu'un serait une bonne idée. Je n'aurais pas eu ce genre d'idée..

Il but son verre d'une traite, déposa quelques Gelds sur la table, puis fixa de nouveau Léo dans les yeux, l'air infiniment sérieux, maintenant.

- ...pourrais-je vous montrer de quoi je vous parle, depuis tout à l'heure? Pour, une fois pour toute, savoir comment quelqu'un d'une autre race trouve la chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Steinhart

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 29/02/2016

MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   Lun 19 Juin - 10:58

Leo était content d’avoir au moins put fournir une piste de solution satisfaisante à Zolvar. Il avait enfin l’impression d’avoir été utile à quelque chose. Lorsqu’il entendit sa demande, il prit un petit instant pour réfléchir. C’était une opportunité unique qu’on lui offrait ainsi qu’une marque de confiance très forte. Cette connaissance aurait sans doute des conséquences… mais…

"J’accepte. "

Et merde. Sa curiosité scientifique avait parlé avant lui, manifestement. Il ne lui restait plus qu’à assumer maintenant.

"Comme ça vous serez fixés. Je ne risque peut-être pas d’être une référence très objective par contre : beaucoup d’altérés qui ont la réputation d’être terrifiants me laissent totalement indifférents."

Il repoussa sa tisane sur la table afin de signifier qu’il avait fini et qu’il était prêt à bouger si la suite des choses l’exigeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veillées du Die Erinnerung.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veillées du Die Erinnerung.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Zoan éveillé.
» [Sorwin]Coma éveillé
» Veillée funéraire : YAWA
» Veillées du Parc 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sicherheit :: Zones de jeu :: Secteur des habitations :: Chez soi-
Sauter vers: